Un Noël avec magie mais sans touristes ?


Il était une fois Noël dans une région où rêver d’enfance, en cette saison froide, s’entretient depuis des générations. Villes et villages de la Route des Vins ont saupoudré leurs rues de magie et les touristes qu’un méchant virus a découragés de venir ne savent pas ce qu’ils manquent.

Colmar, Kaysersberg, Turckheim, Riquewihr, Ribeauvillé, Bergheim et d’autres n’ont pas renoncé à la poésie de Noël comme en témoignent nos images.
Ce sont des villes et des villages aux portes d’entrée médiévales, aux ruelles étroites, aux toits tout en pente et de guingois d’où s’échappent la fumée et l’odeur des feux de bois. 2020 et une année bien particulière.

Si les habitants pestent en d’autres temps contre l’excès de touristes venant visiter leurs marchés de Noël et encombrer leurs rues, cette année certains se plaignent de leur absence.

Mais ils le savent : la beauté naturelle de ces communes, l’abondance et la qualité de leur gastronomie et de leurs vins les fera revenir tôt ou tard. Alors en attendant on se résigne et surtout, on se prépare pour Noël, comme d’habitude et parfois davantage.

Pour qui aime ne pas mettre ses pas dans les voies tracées, c’est le moment de découvrir comme jamais les décorations et illuminations. En l’absence des marchés de Noël sur-fréquentés, elles donnent l’impression d’entrer dans un décor à la Walt Disney.

En journée, on voit les boutiques aux vitrines croulant sous l’abondance des spécialités gastronomiques et des décorations. Les rues sont alors vivantes.

A vous les Bredele (incontournables petits gâteaux aux épices spécifiques de Noël), foie gras, vins d’Alsace, chocolats. A Kaysersberg, le célèbre Hôtel Relais & Châteaux Le Chambard a transformé un de ses espaces restauration en mini-marché de Noël offrant une sélection de décorations, de vins et de produits alimentaires sélectionnés parmi les meilleures adresses de la région.

A Colmar aussi, sous la grande halle, la fleuriste Fleurs du Marché a loué son vaste espace pour la vente d’objets de décoration à foison pour Noël. De nombreuses communes proposent des chemins de crèches anciennes ou contemporaines, installées par des particuliers devant leurs maisons ou leurs commerces. La plupart aussi organisent des collectes pour les plus démunis.

Douces nuits

https://www.laquotidienne.fr/wp-content/uploads/2020/12/Video.mov Mais quand vient la nuit, avec les décorations et animations projetées sur les maisons et les édifices historiques vous devenez, à tous les âges, le héros d’un livre pour enfants. C’est d’autant plus saisissant que les rues sont quasiment vides à la nuit tombée et que le silence est rarement
interrompu par quelques pas de promeneurs ou la sonnerie des cloches d’une église. Et c’est un enchantement de voir s’éclairer les petites fenêtres des maisons à colombages en appréciant, sans autre pollution lumineuse, la délicatesse et la richesse des décorations à l’extérieur.

Hormis les villages historiques, Colmar se distingue particulièrement. La ville de 70 000 habitants (qui accueille habituellement entre 1 million et 1 million de visiteurs pour son marché de Noël) a sorti ses habits de fête sans compter. Pas de surpopulation dans les allées. Mieux que jamais, en l’absence du très fréquenté marché de Noël, elle se laisse admirer dans toute sa beauté.

Il est vrai que son patrimoine architectural y est unique. Partout, du centre-ville jusqu’au quartier de la Petite Venise le long du canal de la Lauch, on est saisi par la grâce des décorations et des projections animées qui transforment les façades de maisons en univers enchantés.

Ce qui fait défaut, bien sûr, dans cette région gastronomique, c’est la possibilité de s’arrêter dans un salon de thé, un restaurant, une Winstub avant de repartir.

Votre verre de vin chaud épicé, vous pourrez toujours l’avoir, mais en vente à emporter. Les municipalités autant que les particuliers ont trouvé de multiples moyens, dans toute l’Alsace, pour pallier la fermeture des marchés de Noël. Ils existent, cette année, de façon virtuelle.

Certains sont même en 3D et vous permettent d’entrer dans les boutiques pour les visiter et faire votre choix en ligne.

Et selon les dires de Marc Lévy, directeur général d’Alsace Destination Tourisme, on n’a jamais vu les locaux acheter autant de décorations. Comme si, sachant que Noël se fêterait plus que jamais, dans le confort de sa maison, il s’agissait d’y apporter encore plus d’enthousiasme que d’ordinaire.

Vous informer :
www.reves.alsace
www.visit.alsace
www.alsace-destination-tourisme.com

Pour les marchés de Noël virtuels :
www.marchedenoel.alsace
Texte Evelyne Dreyfus
Photos : Jacques Douay





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

L’orchestre d’ Ankara tient bien la corde

L’orchestre d’ Ankara tient bien la corde

742 vues
11 décembre 2020 0

L’Orchestre présidentiel turc (CSO), l’un des plus anciens orchestres du monde, dont l’histoire s’étend...

Les plus belles villes vertes à visiter en 2021

Les plus belles villes vertes à visiter en 2021

1185 vues
20 novembre 2020 0

Et si on commençait l’année 2021 en se faisant du bien ? Pour prendre...

Un musée du corbillard les pied devant

Un musée du corbillard les pied devant

817 vues
6 novembre 2020 0

La mémoire des corbillards est toujours vivante. Dans le Tarn-et-Garonne, Yvan Quercy en conserve...