Un Finistère à la pointe


En Finistère, qui figure dans le TOP 10 des départements touristiques français, on tend vers un tourisme diffus et équilibré pour une meilleure gestion des touristes en quête de terroir, de nature et d’aventures singulières.

Le Finistère entre Terre et mer de grands espaces

Entre zones de baignade, de surf ou d’activités nautiques, les 1 200 kilomètres de côtes du Finistère disposent de toutes les installations nécessaires pour passer une journée farniente ou sportive sur les larges étendues de sable.

Le point positif du littoral finistérien ? Pas de surpopulation et de concentration excessive, malgré les 3 millions de touristes accueillis chaque année. Avec des stations balnéaires familiales à taille humaine, le Finistère mise sur des petits coins de paradis où vous ne partagez pas votre serviette avec le voisin.

L’info en +

Parce que les activités maritimes et nautiques (surf, voile, baignade, pêche…) ont une place prépondérante sur le plus grand littoral de France, les acteurs locaux mettent tout en place pour aider à lutter contre la propagation du Covid-19. Différents protocoles sanitaires sont appliqués par l’ensemble des acteurs locaux du tourisme et du nautisme afin que les visiteurs comme les Finistérien.ne.s puissent profiter de la mer en toute sécurité.

Espaces naturels sensibles

Destination nature par excellence pour les amateurs de plein air, le département est reconnu pour ses étendues d’eau, ses îles secrètes, ses espaces immenses mais aussi pour la richesse et la diversité de ses ressources naturelles.

Avec des espaces sensibles et protégés par le Conseil départemental, le Finistère allie tourisme et protection de l’environnement. Pour cela, plusieurs initiatives sont mises en place dont l’information et la prévention auprès des touristes afin que les espaces visités demeurent intacts.

Le patrimoine et notamment sa protection est aussi au coeur des engagements du Finistère. Si le phare de l’île Vierge ou l’île de Quéménès sont aussi dans les To-Do list des touristes, il est important de savoir maîtriser la fréquentation afin de conserver la richesse et l’état de ces trésors.

A noter enfin que, dans le but de mieux gérer l’accueil de campings caristes, notamment sur des zones sensibles, certains territoires comme la Cornouaille, ont élaboré des schémas d’accueil de cette clientèle.

A déguster sans modération

En bord de mer, on mange la mer ! Poissons savoureux, magnifiques plateaux de fruits de mer et spécialités locales de grande qualité sont sublimés par l’inventivité des belles tables du département visitées par des milliers de touristes chaque année.

L’agriculture, forte en Finistère permet aussi de consommer local, en circuit court. Les produits identitaires, tels que le chou-fleur, les tomates ou bien les fraises sont autant d’atouts gustatifs à découvrir sur le territoire et dans les tables.

La filière agricole et la pêche misent donc sur le tourisme pour une partie de leur chiffre d’affaires. Il s’agit avant tout d’une chaîne vertueuse du producteur au restaurateur pour arriver jusqu’au consommateur final.

Les derniers restaurants en vue

Le Castel ac’h à Plouguerneau www.castelach.fr
Le Chantier à Concarneau www.restaurant-lechantier.fr
L’Hôtel de Carantec www.hotel-carantec.fr
Le Moulin de Rosmadec à Pont-Aven www.rosmadec.com





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

L’Île de Berder, ce petit bijou breton

L’Île de Berder, ce petit bijou breton

954 vues
26 juin 2020 0

Située dans le département du Morbihan (Bretagne), et dépendant de la commune de Larmor-Baden,...

Vienne fait son come back

Vienne fait son come back

908 vues
19 juin 2020 0

Après un arrêt forcé ces dernières semaines, la ville de Vienne s’éveille à une...

Dali & Gaudi aux Carrières de Lumières

Dali & Gaudi aux Carrières de Lumières

1297 vues
5 juin 2020 0

L’architecte Antoni Gaudí et le peintre Salvador Dalí sont les deux artistes les plus...