Salammbô au Musée des Beaux-arts de Rouen


À l’occasion du bicentenaire de la naissance de Gustave Flaubert, le Musée des Beaux-arts de Rouen propose, au printemps 2021, un parcours extraordinaire et transdisciplinaire – art, littérature, opéra, cinéma, bande dessinée, archéologie… – pour révéler la portée du roman Salammbô sur les tous les arts, ainsi que son actualité et son héritage dans l’histoire de la Méditerranée.

Résolument transdisciplinaire, l’exposition se déroule en trois temps. On trouve d’abord les sources sur lesquelles Flaubert a pu s’appuyer, du mythe de Carthage tel qu’on le connaît à travers Didon ou l’histoire des guerres puniques, aux débuts de l’archéologie carthaginoise.

L’exposition explore ensuite l’immense postérité artistique du roman : la musique, l’opéra et le cinéma seront évoqués à travers les maquettes de décors, les costumes, les affiches et les copies restaurées des captations d’époque. L’édition populaire et ses séduisantes couvertures, l’imagerie publicitaire, qui convoquent un univers à la fois exotique et fatal, fait le lien avec notre époque où Salammbô semble renaître dans les imaginaires à travers l’immense travail de Philippe Druillet dans le domaine de la bande dessinée et du jeu vidéo.

Jusqu’au 19 septembre 2021
Musée des Beaux-arts de Rouen
Espl. Marcel Duchamp, 76000 Rouen





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Hong Kong Wine & Dine Festival 2020

Hong Kong Wine & Dine Festival 2020

693 vues
6 décembre 2020 0

Le Hong Kong Tourism Board (HKTB) repense le format du Hong Kong Wine &...

« Carnets d’exploration » au Havre

« Carnets d’exploration » au Havre

411 vues
6 décembre 2020 0

L’exposition « Carnets d’exploration », présentée jusqu’au 3 janvier prochain, vous emmène sur les...

IMMERSION dans les eaux monégasques

IMMERSION dans les eaux monégasques

459 vues
6 décembre 2020 0

Pour la rentrée, la Grande Barrière de corail se visite à Monaco. Jusqu’en décembre...