Premières de cordée, une Expo appelée à monter


Pour l’été 2018, la Cité de la tapisserie réinvestit les salles de l’ancien musée départemental de la tapisserie avec une exposition originale consacrée aux tapisseries brodées d’artistes entre 1880 et 1950. La présentation explore ainsi les origines de la Rénovation de la tapisserie au XXe siècle et met en avant les femmes restées dans l’ombre des artistes dont elles ont brodé les œuvres.

Bruno Ythier, conservateur de la Cité de la tapisserie, assure le co-commissariat de cette exposition aux côtés de Danièle Véron-Denise, conservatrice honoraire des textiles au musée du Château de Fontainebleau.

À la fin du XIXe siècle, les artistes d’avant-garde, séduits par l’esthétique de la tapisserie médiévale, cherchent à faire tisser leurs œuvres selon ces techniques. Mais celles-ci sont perdues et ces artistes n’ont ni la notoriété ni les moyens pour faire appel aux manufactures d’État ou aux ateliers privés.

Ils se tournent alors vers des femmes de leur premier cercle (épouse, soeur, mère).

Considérées comme des « ouvrages de dames » ces oeuvres ont été peu collectionnées par les musées français et se trouvent aujourd’hui surtout en Hollande, au Danemark, en Allemagne, ou dans des collections privées.

Il s’agit donc de présenter une sélection de pièces textiles rares souvent plus vues en France depuis un siècle.
Aristide Maillol, Émile Bernard, Paul-Élie Ranson, Fernand Maillaud, Jean Arp, Paul Deltombe, Jean Lurçat, Henri de Waroquier, Roger Bissière, etc. Plusieurs des artistes exposés sont d’ailleurs des chevilles ouvrières de la Rénovation de la tapisserie, à travers le travail textile de femmes comme Marthe Hennebert, première épouse de Jean Lurçat ou Mme Deltombe, amie d’Antoine-Marius Martin, directeur de l’École Nationale d’Art Décoratif d’Aubusson.

En contrepoint, des pièces textiles contemporaines montreront la réussite et l’autonomie actuelle de femmes artistes utilisant le textile pour leur création.

Premières de cordée,
Broderies d’artistes, aux sources de la Rénovation
de la tapisserie
17 juin – 23 sept. 2018
Centre culturel et artistique Jean-Lurçat, Aubusson

Cité internationale de la tapisserie
Rue des Arts BP 89 – 23200 Aubusson





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

La Dame à l’Hermine depuis votre salon

La Dame à l’Hermine depuis votre salon

718 vues
24 avril 2020 0

Depuis le 12 mars dernier toutes les institutions culturelles en Pologne sont fermées, pour...

L’année Van Eyck prolongée depuis son canapé

L’année Van Eyck prolongée depuis son canapé

947 vues
17 avril 2020 0

Pendant la période de confinement, les amateurs d’art ont le plaisir de profiter de...

Jim Dine, un artiste qui a du nez

Jim Dine, un artiste qui a du nez

771 vues
20 mars 2020 0

Le principal mérite de l’exposition de l’artiste américain Jim Dine, organisée par Daniela Lancioni...