La haute gastronomie chinoise s’invite en Europe avec « Imperial Treasure »


Après avoir conquis les gourmets à Singapour et en Chine, et après avoir décroché un total de4 étoiles Michelin avec 3 de ses restaurants, le groupe « Imperial Treasure » se lance à la conquête de L’Europe. Après l’ouverture en décembre 2018 d’un premier restaurant dans le chic quartier londonien de Saint-James, c’est à Paris que la seconde adresse du groupe ouvrira ses portes à l’été prochain au sein du tout nouvel hôtel 5 étoiles « La Clef Champs-Elysées ».

Le groupe « Imperial Treasure » est un groupe familial créé en 2004 par le chef Alfred Leung avec la participation de sa femme et de deux de ses frères. Depuis l’ouverture du premier « Imperial Treasure » au sein du luxueux centre commercial Ngee Ann City de Singapour 22 autres restaurants ont ouvert à Hongkong, Shanghai, Macao ou en Corée du Sud. Pas moins de 50 prix internationaux ont récompensé ces restaurants au fil des années, y compris 2 étoiles Michelin pour le restaurant de Shanghai et 1 étoile pour ceux de Singapour et de Hongkong.

Chez « Imperial Treasure » pas de clinquant pseudo-chinois avec lanternes en papier rouge et doré ou statues de lions rugissants… Élégance et raffinement sont clairement le fil rouge des restaurants du groupe aussi bien pour la décoration, le service en salle et bien entendu la cuisine.

Alfred Leung fait appel à des designers renommés pour créer des ambiances intimistes et cossues privilégiant les matériaux nobles et un éclairage soigné.
Ainsi dans le restaurant londonien c’est le Studio Liaigre basé à Paris qui a conçu un superbe décor au sein d’un immeuble du 19ème siècle classé aux monuments historiques britanniques.

Les hauts plafonds à moulures ont été peints en noir mat, des cloisons en bois de style sobrement asiatiques séparent de petits espaces où on dîne en toute intimité. La touche contemporaine vient des luminaires, d’étonnantes structures blanches qui semblent flotter dans l’air comme des nuages.

Les plats servis dans les restaurants du groupe sont des recettes créées par Alfred Leung et sont inspirées principalement par la cuisine Chaozhou (encore appelée Teochew), originaire de la province de Guangdong dans le sud-est de la Chine. Cette cuisine, peu épicée, met à l’honneur les fruits de mer et les plats végétariens.

L’originalité vient du fait qu’Alfred Cheung a incorporé des ingrédients qui ne sont habituellement pas utilisés dans les recettes asiatiques, comme le foie gras, le caviar, le bœuf japonais Wagyu, le homard, le porc Iberico…

L’association de ces produits de luxe à un mode de préparation asiatique est une réussite.

Nous avons récemment eu la chance de pouvoir tester le nouveau restaurant londonien et ce fut un dîner mémorable. Une fois passé le porche à colonnade de ce qui fut autrefois une respectable banque anglaise, à deux pas de Trafalgar Square, nous avons été accueillis par un personnel souriant et prévenant… mais sans courbettes excessives !

Un petit tour au bar nous a permis de goûter de délicieux cocktails comme l’inattendu Mojito à la mandarine.

L’équipe en cuisine vient de Hongkong et maîtrise parfaitement l’art de pocher, étuver, braiser ou frire les produits pour en dégager tous les arômes sans ajouter trop d’épices qui masquent le « vrai » goût des aliments.

Notre dîner a été une succession des plats signature du chef: étonnant « caviar sur blanc d’œuf poché », croustillant homard en tempura, saveur unique du bœuf Wagyu frit à la poêle, délicat tofu braisé aux champignons…

Le tout accompagné d’un vin blanc de Nouvelle Zélande choisi par le sommelier dans la magnifique carte des vins du monde entier (y compris chinois). Le choix de vins au verre est impressionnant et offre la possibilité de goûter des crans crus comme un Château d’Yquem 1998 !

Les plats sont généreusement servis et permettent de bien apprécier leur saveur sans être frustrés par des portions trop petites. Le dinar s’est terminé avec le plus surprenant des desserts, les « steamed charcoal buns with custard », des petites boules noires dorées à l’or fin au moelleux cœur coulant de crème anglaise…

A l’évidence l’étoile Michelin est dans le viseur! Les prix sont déjà ceux d’un étoilé, d’autant plus qu’on est à Londres où les prix des bons hôtels et restaurants sont parmi les plus élevés d’Europe.

Mais un dîner à l’Imperial Treasure sera un grand moment de votre city break à Londres.

Ne reste plus qu’à attendre l’ouverture du nouveau « Imperial Treasure » de Paris rue de Bassano dans le nouveau et magnifique 5 étoiles de Crest Collection du groupe Ascott, « La Clef Champs-Elysées ».

www.imperialtreasure.com/

Annick Dournes & Frédéric de Poligny





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Oh la tarte aux brocolis

Oh la tarte aux brocolis

556 vues
26 juin 2020 0

Le brocoli est un légume extrêmement facile à vivre, qui demande moins de 5...

Glenfiddich soutient le Spirit of Speyside Whisky Festival

Glenfiddich soutient le Spirit of Speyside Whisky Festival

607 vues
19 juin 2020 0

Programmé comme tous les ans lors de la première semaine de mai, les organisateurs...

Le Tour des États-Unis et de ses plats typiques

Le Tour des États-Unis et de ses plats typiques

868 vues
29 mai 2020 0

A l’occasion de la Journée Internationale du Burger (hier 28 mai), un large contenu...