Groove : Basquiat garde le bon tempo


La Philharmonie de Paris organise la première exposition consacrée à la relation puissante de Jean-Michel Basquiat à la musique. Donnant à entendre autant qu’à voir, Basquiat Soundtracks s’offre comme la bande-son héroïque, multiple et foisonnante d’une œuvre fulgurante, pour laquelle la musique se révèle une clé d’interprétation essentielle – de Beethoven à Madonna, du zydeco à John Cage, de Louis Armstrong à la Zulu Nation.

Déferlantes no wave et Hip Hop

Émergeant parmi la communauté artistique du New York de la fin des années 1970, où la pluridisciplinarité est de mise, le talent de Jean-Michel Basquiat se révèle à la confluence de deux vagues musicales majeures : la no wave et le hip-hop.

Poète, styliste, sculpteur et surtout musicien avant même d’être peintre, Basquiat est le leader officieux du groupe Gray qui partage la scène avec des formations phares de la no wave, tels DNA ou The Lounge Lizards.

Ses premiers pas créatifs se font dans les clubs downtown qui servent de repaire à une génération d’artistes marquée par le punk qui, entre performance et expérimentation, cherche à repenser ses pratiques et ramener l’art à la vie.

Simultanément, Basquiat subit de plein fouet la déferlante du hip-hop, révolution culturelle qui développe uptown ses propres codes et manières de faire, tant sur le plan de la musique que sur celui de la danse et des arts visuels.

Il s’investit dans la communauté des artistes qu’il fédère au point de produire un single de rap intitulé Beat Bop (1983), mettant en vedette un pionnier du genre : Rammellzee.

Philharmonie de Paris
Du 6 avril au 30 juillet 2023
221 avenue Jean-Jaurès, 75019 Paris





    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Strasbourg, un marché de Noël sous très haute surveillance

Strasbourg, un marché de Noël sous très haute surveillance

1576 vues
24 novembre 2023 0

Temps fort de la vie strasbourgeoise, le marché de Noël de Strasbourg a battu...

Des visions chamaniques au bord de l’extase suprême

Des visions chamaniques au bord de l’extase suprême

1477 vues
17 novembre 2023 0

Saviez-vous que l’ayahuasca –littéralement « liane des morts » en langue quechua–occupe une place centrale dans...

Noirmoutier, le petit paradis pour se mettre au vert

Noirmoutier, le petit paradis pour se mettre au vert

11049 vues
3 novembre 2023 5

Passé le Gois légendaire ou le pont de l’île de Noirmoutier, la nature préservée...