Du goudron et des plumes, peut-être ?


Ils ont peuplé notre enfance et notre imaginaire. Dès la découverte de l’Amérique au 16ème siècle, les indiens suscitent émerveillement et fascination. Au gré des courants et des supports, on peut désormais découvrir l’évolution de leur représentation jusqu’au 23 octobre au musée du Nouveau Monde, à La Rochelle.

L’exposition « Le scalp et le calumet » couvre la période du 16ème, 17ème et 18ème au musée du Nouveau monde, puis se poursuit au musée des Beaux-Arts au 19ème et 20ème siècle.

Parmi les objets symboles de la représentation des Indiens d’Amérique, se trouvent des pièces d’exception : deux statues de 2 mètres de haut représentant un couple d’Indiens, un grand tableau décrivant une attaque de convoi, une série de portraits d’artistes du 18ème déguisés en indiens ou encore des livres datant du 16ème, moins spectaculaires mais plus rares.

Du bon primitif au héros romantique en passant par l’éternel libertaire et le sauvage sanguinaire, l’image de l’indien a soulevé les mêmes questions tout au long des siècles précédents : qui détient le pouvoir de le représenter et dans quel but ?

L’indien tel que les occidentaux l’ont créé n’est souvent que le reflet de leur propre imagination. C’est cette figure ambivalente et caricaturale qui, tout au long de cette exposition, est décortiquée.

Si une telle exposition a pris naissance dans les musées d’Art et d’Histoire de La Rochelle, c’est parce qu’une poignée de passionnés a voulu faire honneur à ses collections.

Parmi eux, Hervé Poulain, commissaire priseur de renom et président d’honneur de la maison de vente Artcurial regroupant les meilleurs experts et spécialistes de l’Art à travers le monde.

La Bibliothèque nationale de France, le musée de Versailles, le château de Blécancourt et d’autres institutions publiques ont également apporté leur contribution à ce projet.

Jusqu’au 23 octobre 2017
Musée d’Art et d’Histoire de La Rochelle





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Une exposition qu’on pique pour ne pas perdre son sang froid

Une exposition qu’on pique pour ne pas perdre son sang froid

567 vues
14 juin 2019 0

L’exposition Poison au Palais de la Découverte place les visiteurs au cœur d’un voyage...

Trois expositions immanquables à la Fondation Custodia

Trois expositions immanquables à la Fondation Custodia

911 vues
3 mai 2019 0

La Fondation Custodia propose trois expositions se faisant écho entre elles au premier étage...

Tom & Jerry : leur secret enfin dévoilé …

Tom & Jerry : leur secret enfin dévoilé …

1147 vues
12 avril 2019 0

Le saviez-vous ? Derrière beaucoup de coutumes, usages, traditions et expressions militaires se cachent...