De nouveaux Cartier pour la Fondation


À l’automne 2018 la Fondation créée par Henri Cartier-Bresson à ouvert dans un nouvel espace au 79 rue des Archives dans le Marais à Paris. Les nouveaux locaux, un ancien garage transformé, offrent désormais de meilleures possibilités d’expositions et de conservation .

L’espace dessiné par les architectes de l’agence Novo, inscrit d’ores et déjà la Fondation Henri Cartier-Bresson dans la densification culturelle du Marais, du plateau Beaubourg et des Halles, sans doute sans équivalent en Europe.

Avec le développement des surfaces, il est aujourd’hui possible de proposer un regard plus actif sur les expérimentations contemporaines, tout en poursuivant l’exploration de l’histoire du médium.

Les valeurs d’exigence, de curiosité et de liberté créative, qui caractérisaient Henri Cartier-Bresson dès sa jeunesse, continueront à être le souffle animant les choix des expositions » indique François Hébel le Directeur de la Fondation.

En ce moment jusqu’au 2 juin 2019

Pour la première exposition dans la galerie dédiée à ses Collections, la Fondation HCB propose le parcours de l’un des pans les plus conséquents de l’œuvre d’Henri Cartier-Bresson : la France.

Ce premier opus consacré aux années 30 révèle toute l’insouciance, la spontanéité, la liberté dont jouissait alors le jeune homme, formé au dessin et à la littérature. Puis vinrent les premiers pas vers l’engagement dans un pays en pleine mutation, marqué par le mouvement ouvrier et la victoire du Front Populaire le 14 juin 1936.

En pleines crispations sociales, des ouvriers se regroupent sous le sigle « APO » (Amateurs Photographes Ouvriers), et couvrent le mouvement prolétarien à l’aide d’appareils photos Leica. Le collectif reçoit le soutien de l’AEAR (Association des écrivains et artistes révolutionnaires) dont fait partie Henri Cartier-Bresson. Il assiste et participe activement à cette période charnière qui voit l’émergence de la photographie documentaire et sociale.

C’est en France, véritable creuset, qu’Henri Cartier- Bresson découvre et expérimente la photographie, et affirme au fil du temps un style qui lui est propre, celui de l’imaginaire d’après nature.

Parallèlement à ses nombreux voyages (Italie, Espagne, Mexique), il manifeste un fort intérêt pour le cinéma qu’il expérimente notamment auprès de Jean Renoir. Cette pratique ne lui apporte finalement pas l’excitation attendue, et il décide alors de se consacrer pleinement à la photographie.

Fondation Cartier-Bresson
79 rue des Archives
75003 PARIS
01 40 61 50 50





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Le Bikini, une arme de destruction lascive

Le Bikini, une arme de destruction lascive

568 vues
23 août 2019 0

Le bikini moderne a été inventé par l’ingénieur français Louis Réard, qui tient la...

Zorro tombe le masque et toujours pas une ride

Zorro tombe le masque et toujours pas une ride

841 vues
16 août 2019 0

Zorro, le célèbre héros masqué a fêté ses 100 ans le 9 août dernier....

Guitaristes africains : des sultans du swing

Guitaristes africains : des sultans du swing

881 vues
9 août 2019 0

La guitare, aisément transportable, est un instrument d’accompagnement du chant dans de nombreux genres...