Ces étranges musées qui donnent la chair de poule


Synonymes d’évasion et de découverte, les musées sont une véritable mine d’or pour les plus curieux d’entre nous. Si vous avez déjà visité, voire revisité les plus classiques, il est temps de vous laisser surprendre par ces musées tous plus étonnants les uns que les autres aux quatre coins du monde.

Il y a des musées qui n’ont plus besoin d’être présentés. Il suffit de les nommer pour comprendre toute leur importance : le musée du Louvre, le musée du Prado ou la galerie des Offices n’en sont que quelques exemples. Et il en existe d’autres qui, loin d’avoir la même renommée, renferment entre leurs murs, des collections insolites, étranges, voire loufoques qui ne risquent pas de laisser leurs visiteurs indifférents.

La Quotidienne vous présente ici huit musées pour le moins surprenants à travers le monde.

Le Musée du Phallus d’Islande

C’est à Reykjavik que l’on peut trouver l’un des musées les plus insolites au monde. Ce qui a commencé en 1997 comme une mission claire de recherche biologique, a fini par devenir une exposition ouverte au public où l’on peut trouver différents spécimens de phallus conservés dans du formol.

L’exposition présente 210 types de pénis – ou parties de pénis – appartenant aux mammifères qui vivent en Islande.

Autant dire qu’il y a de la diversité : vous pourrez aussi bien y voir le pénis d’un hamster mesurant 2 millimètres, comme celui d’un cachalot mesurant 1,70 mètre de long et pesant plus de 70 kilos.

Musée sous-marin

Un musée sous-marin ? Oui, c’est possible, et c’est à Cancún qu’il faudra plonger. Le MUSA a ouvert ses portes en 2009 et abrite plus de 500 sculptures immergées, qui sont devenues le refuge de toutes sortes de créatures marines, notamment du corail.

Pour visiter ce musée, vous devrez enfiler une combinaison de plongée et descendre à 6 mètres de profondeur, dans les eaux cristallines du Mexique. Sans aucun doute, une expérience différente dans laquelle l’art et l’environnement fusionnent de manière unique. Si vous voulez le découvrir, vous pouvez faire cette activité de snorkeling au MUSA.

Le Musée des nouilles instantanées

Si vous aimez les nouilles les plus célèbres du continent asiatique, vous ne pouvez pas manquer ce musée à Osaka, au Japon.

Vous y trouverez une large gamme de nouilles instantanées exposées comme s’il s’agissait d’une œuvre de Monet. Le Momofuku Ando Instant Ramen Museum, en plus d’avoir un nom difficile à retenir, est un autre des musées les plus étranges au monde.

En parcourant ses salles, vous apprendrez comment ce plat traditionnel japonais est élaboré, les types de nouilles utilisées, comment le bouillon est préparé….

Cependant, bien que la recette traditionnelle y soit expliquée, ce musée n’expose que la version instantanée. En plus de tout savoir sur l’histoire du ramen, vous pourrez participer à des ateliers de cuisine et à des séances de dégustation.

Le Musée du collier de chien

Cap maintenant sur la ville de Leeds, au Royaume-Uni, pour visiter l’un des musées les plus insolites au monde. Malgré son étrangeté, près d’un demi-million de personnes visitent cette exposition chaque année.

C’est dans le château de Leeds que vous trouverez une exposition de colliers de chiens.

Inspirée par l’amour que l’ancien propriétaire de la demeure portait à ces animaux, l’exposition présente plus de 100 objets uniques, ainsi que des documents historiques sur les accessoires canins de différentes époques. Il existe même des colliers pour chien datant du XVe et du XVIe siècle.

The dog collar museum
Castillo de Leeds, Maidstone, Kent ME17 1PL

Le Musée de l’art mauvais

Situé dans un vieux sous-sol d’une ville du Massachusetts, aux États-Unis, se trouve l’un des musées les plus insolites au monde : Bienvenue au Museum of Bad Art, le musée de l’art mauvais !

Portraits déformés, couleurs criardes, perspectives inimaginables… Sur ses murs, vous pourrez contempler plus de 600 œuvres exposées que l’on n’oserait imaginer dans des musées comme le Louvre ou le Prado. En clair, un espace qui célèbre le travail d’artistes dont le travail ne serait reconnu ou apprécié nulle part ailleurs que là-bas.

Museum of Bad Art (MOBA)
55 David Square, Sommerville MA, USA

Le Musée des relations rompues

Si l’amour devait arriver à son terme… Que pourrions-nous faire de tant de cadeaux, de lettres ou de poèmes romantiques ? Il serait dommage que tous ces souvenirs finissent à la poubelle… Eh bien, c’est ainsi qu’est né un autre des musées les plus insolites au monde, à Zagreb, en Croatie.

Le musée des relations rompues a été fondé par un couple qui, après leur rupture, a décidé de rassembler tout ce qu’ils ont partagé en quatre ans de relation : livres, cafetières, cuillères, chaussures, cadeaux de Saint-Valentin… En plus de leurs affaires, on trouve dans ce musée des objets provenant d’amis qui ont vécu la même situation.

Le Musée de la merde

Si vous pensiez avoir tout vu… Vous aviez sûrement tort… Au Musée de la merde, situé à Castelbosco, dans le nord de l’Italie, on peut trouver de la bouse de vache transformée en sculptures.

Le propriétaire, Giantonino Lucatelli, a décidé d’utiliser le fumier de ses plus de 2 500 vaches pour fabriquer des engrais et des matériaux de construction. Avec cela, il a pu créer différentes œuvres d’art contemporain faites, essentiellement, d’excréments. Sans aucun doute l’un des musées les plus étranges et les plus scatologiques du monde…

Le Musée du cheveu

Dernier arrêt à Avanos, en Turquie. L’histoire de cet endroit particulier a commencé en 1979, lorsqu’un ami de Galip, le propriétaire de l’établissement, lui a donné une mèche de cheveux en souvenir avant son départ.

Dès lors, Galip a commencé à recueillir une mèche de cheveux de toutes les personnes qui visitaient son atelier de poterie dans cette ville de Cappadoce.

Aujourd’hui, plus de 16 000 mèches de cheveux sont exposées avec le nom et l’adresse des propriétaires. Si vous visitez ce musée, et que tel est votre choix, vos cheveux peuvent faire partie de la collection !





    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Caillebotte fluctuat nec mergitur

Caillebotte fluctuat nec mergitur

943 vues
3 février 2023 0

Le tableau Partie de bateau, de Gustave Caillebotte (1848-1894), dit aussi «Canotier au chapeau...

Notre-Dame de La Garde, priez pour nous pauvres pécheurs

Notre-Dame de La Garde, priez pour nous pauvres pécheurs

1339 vues
13 janvier 2023 0

C’est le Père Olivier Spinoza, recteur du lieu, qui vient de rouvrir, depuis décembre...

Nouvel an chinois 2023 : deux lièvres à la fois ?

Nouvel an chinois 2023 : deux lièvres à la fois ?

1909 vues
6 janvier 2023 0

Le Nouvel An chinois commencera le dimanche 22 janvier 2023, marquant la fin de...