Biarritz sur le toit du monde


C’est un événement d’une portée planétaire que s’apprête à vivre pendant 4 jours la ville de Biarritz. 24 délégations étrangères seront en effet du 24 au 26 août prochain au Pays basque pour le sommet du G7 qui suscite déjà des inquiétudes, après celles il y a quelques mois, des altermondialistes fortement mobilisés, de la part des commerçants qui craignent eux un manque à gagner pour l’économie estivale.

« Pourquoi pendant le mois d’août ? » s’interroge ainsi Michèle une commerçante du centre ville, regrettant pèle-mêle les accès à la plage fermés, la restriction de circulation, les parking souterrains vidés ou encore l’aéroport totalement dédié aux délégations du sommet.

Côté Mairie, autre son de cloches : « on ne refuse pas un événement de cet importance, aux retombées internationales considérables » rappelle notamment Michel Veulac, le maire de Biarritz.

Pour la manifestation le prestigieux Hôtel du Palais s’est mobilisé et a investi quelques 60 millions d’euros pour la rénovation en « urgence » de la toiture et des chambres

La ville a toujours eu une vocation tourisme, affaires, souvent à la pointe de son temps.

Depuis son expansion sous Napoléon III, au milieu du XIXème siècle, en passant par les charmes de la Belle Epoque et des Années Folles, puis les festivités d’après-guerre et des années soixante lorsqu’elle fut la première en France à s’adonner à un sport étonnant baptisé surf. Aujourd’hui, Biarritz mise sur une qualité de vie privilégiée pour asseoir son développement. Symbole d’une reconnaissance internationale, la marque « Biarritz Pays Basque » fait partie depuis 2014 des 20 marques françaises retenues par Atout France pour faire la promotion de la France à l’étranger.

Une sécurité hors normes

Les zones d’accès autorisées dans le centre-ville sont mises en place à partir du 23 août 0h00 jusqu’au 26 août dans la soirée. Seules peuvent pénétrer dans ces zones les personnes munies d’un badge nominatif.

« Le dispositif élaboré se veut progressif, c’est-à-dire qu’il collera le plus possible avec le déroulé du G7 et la réalité du terrain, pour impacter le moins possible les habitants de l’agglomération. Dès la fin du sommet et dès que la programmation le permettra, les axes seront rendus à la circulation  » explique la municipalité

A Biarritz, le G7 réunira ses participants permanents soient : les États-Unis, le Royaume-Uni, le Canada, la France, l’Allemagne, l’Italie et le Japon. Le FMI, l’ONU et l’OCDE sont également représentés. La Russie ne devrait pas être présente, en raison de son exclusion du G7 depuis la crise de Crimée de 2014, exclusion devenue définitive en 2017.

Le président de la République française, Emmanuel Macron, a invité le président espagnol, Pedro Sánchez, à participer au sommet, Espagne étant la quatrième puissance de la zone euro et la douzième économie mondiale.

En tout cas une chose est sure : pendant ce G7, avec un dispositif de sécurité hors norme, Biarritz, sera la ville la plus surveillée de France.





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Quand le bâtiment va, tout va … Façon John Zukowsky

Quand le bâtiment va, tout va … Façon John Zukowsky

1091 vues
27 novembre 2020 0

Dans un voyage passé, présent ou à venir, le souvenir, le plaisir immédiat, le...

Comment Cologne a été mise au parfum

Comment Cologne a été mise au parfum

735 vues
20 novembre 2020 0

Cologne a été fondée il y a 2 000 ans. C’est l’une des plus...

Rockabilly boogie : le Japon a la banane

Rockabilly boogie : le Japon a la banane

780 vues
6 novembre 2020 0

Le rockabilly arrive vers 1958 au Japon. Juste après le traumatisme d’Hiroshima et Nagazaki....