Bataille de Papes en mode Tik Tok


Une statue représentant le défunt pape Jean-Paul II jetant un rocher dans l’eau rouge a provoqué un tollé en Pologne, puis dans l’ensemble du monde catholique et notamment au travers des réseaux sociaux dont le dernier né Tik Tok. L’œuvre artistique a ravivé le souvenir d’une sculpture italienne de 1999 qui montrait le saint père écrasé sous une météorite, œuvre ayant à l’époque suscité de grandes polémiques et contraint à la démission du Directeur du Musée.

La statue de l’artiste polonais Jerzy Kalina, intitulée « Source empoisonnée« , a été inaugurée jeudi dernier devant le Musée national de Varsovie pour marquer les 100 ans de la naissance du très aimé pape, en 1920.

Jerzy Kalina, 76 ans, a déclaré que l’installation dans la fontaine du musée se rapporte aux efforts de Jean-Paul II dans les années 1980 pour aider à libérer la Pologne du communisme, ce qui est symbolisé par la couleur rouge de l’eau provenant d’un tissu rouge placé au fond de la fontaine.

L’artiste, créateur de nombreuses œuvres traitant de la foi et de l’église catholique, a déclaré qu’il voulait également envoyer un « avertissement contre la multiplication des formes de révolution rouge » et encourager le retour à la « source claire ». Il faisait apparemment référence à l’affaiblissement de la foi et de la religion en Pologne.

Mais certains critiques ont associé l’œuvre d’art au sang et à la violence. La sculpture a également été ridiculisée par les médias sociaux, notamment sur Tik Tok certains commentateurs comparant la ressemblance grandeur nature du pape canonisé portant un rocher à une figure de dessin animé.

Une déclaration sur le site web du musée indique : « Pour Kalina, Jean-Paul II n’est pas un vieil homme impuissant écrasé par une météorite, mais un titan d’une force surhumaine. »

L’installation a suscité la dérision et les critiques des commentateurs d’art en ligne jeudi, qui ont déclaré qu’elle reflète la vision ultra-catholique du gouvernement populiste de la Pologne.

Une image partagée sur les médias sociaux transforme la statue en une représentation d’un passager d’avion essayant de mettre une valise dans un compartiment supérieur.

Kalina a également créé un monument à la mémoire des victimes de l’accident d’avion de 2010 à Smolensk, en Russie, qui a tué le président polonais Lech Kaczynski et 95 autres personnes.

Les marches de granit noir de 2018 qui mènent vers le ciel et symbolisent une passerelle d’avion ont également été au centre d’une vive controverse sur leur énorme forme noire et leur emplacement sur la prestigieuse place Pilsudski du centre-ville de Varsovie.

 





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Helvète underground : le charme de la formation suisse

Helvète underground : le charme de la formation suisse

671 vues
16 octobre 2020 0

C’est l’école de management hôtelier la plus ancienne et la plus prestigieuse au monde....

Au Japon, ces marchés marchent du tonnerre

Au Japon, ces marchés marchent du tonnerre

710 vues
9 octobre 2020 0

Si les marchés font profondément partie de la culture française, c’est aussi le cas...

Moua : un musée d’art sous-marin façon perso

Moua : un musée d’art sous-marin façon perso

795 vues
2 octobre 2020 0

On enfile palmes, masque et tuba pour visiter ce musée d’art contemporain situé sur...