A Pavie, le plein de bonnes intentions


Le nom de Pavie rappelle, pour ceux qui se souviennent un peu de l’histoire de France, la fameuse « bataille de Pavie » où François 1er fut fait prisonnier en l’an de grâce 1525. Sur place nul monument n’y fait allusion. Peut-être parce que les vainqueurs n’étaient que les troupes germaniques de l’Empereur Charles Quint qui régnait aussi sur cette partie de l’Italie qui ne trouva son unité que quelques siècles plus tard.

Mais Pavie et sa région sont une destination trop peu connue et pourtant passionnante à plus d’un titre. C’est une terre de gastronomie de culture et d’histoire.

Terre essentiellement agricole, la région est le premier producteur de riz de l’Europe. Zone autrefois assez marécageuse, le travail des hommes a permis de créer des milliers d’hectares de rizière où sont cultivés plusieurs variétés de riz comme le Carnaroli, le Baldo ou l’Arborio, ce dernier étant le plus connu pour son utilisation pour le fameux rizotto.

Un peu de riche gastronomie

La plupart des visiteurs s’attendent à une cuisine traditionnelle italienne à base de pastas, les pâtes italiennes dont la réputation n’est plus à faire, mais ici tous les restaurants locaux leur proposeront leur rizotto maison, chacun ayant sa propre recette souvent d’origine familiale, ce qui en fait à chaque fois un plat différent, on ne s’en lasse pas si on aime le riz. Mais question gastronomie, la région regorge de produits locaux. Les légumes poussent à foison chez les petits producteurs.

Les fromages sont aussi nombreux que variés et goûteux. L’élevage des oies est une vieille tradition qui offre le traditionnel foie gras mais aussi une grande variété de charcuterie et de préparations à base de viande d’oie.

On y trouve aussi de la très belle truffe noire, mais aussi de la truffe blanche qui est ici un peu plus rare. Et le vin est aussi une institution.

Alors ici il n’y a plus qu’à se laisser tenter par tous ces petits restaurants qui rivalisent pour vous offrir une cuisine élégante, créative et goûteuse.

Un peu de géographie

La ville de Pavie est située à seulement 35 km de Milan avec une ligne de trains très fréquents qui les relient en 30mn.

La région de Pavie est divisée en 3 grandes sous-régions. Pavese, centrée autour de la ville, Lomellina la partie à l’Ouest et l’Oltrepo Pavese qui est comme son nom l’indique la région « au delà du Pô », au Sud.

Pavese et Lomellina concentrent la plupart des rizières tandis que les vignobles ont été plutôt plantés dans l’Oltrepo Pavese.

Pavie, est une ville pleine de charme, bâtie sur les rives de la rivière Ticino (prononcez Titchino). Le centre ville ancien circulaire est quasiment tout piétonnier et fourmille de monuments et de grandes et petites places bien animée le soir car c’est une ville étudiante. La Piazza della Vittoria e Broletto en est le plus bel exemple.

Pavie est très fière de son vieux pont couvert qui enjambe le Ticino, c’est le plus grand d’Europe. La cathédrale, le Duomo, est un vaste monument qui date de 1488. L’église San Michele est un chef d’œuvre de l’architecture romane. L’impressionnant Castello Visconteo, ou Château Visconti, abrite plusieurs musées de la ville.

De nombreux palais, églises, maisons Renaissance sont disséminés à foison dans le centre ville et la dimension de la ville permet de tout visiter à pied, en musardant de rues en rues. Il faut consacrer une journée entière à cette découverte de Pavie.

La Chartreuse de Pavie

En plus de ces activités agricoles le nord de la région abrite de très beaux lieux à ne manquer sous aucun prétexte. Tout d’abord à environ 8km au nord de Pavie, la Certosa di Pavia, la Chartreuse de Pavie, est un magnifique monastère fondé en 1396 par le Duc Galazzeo Visconti pour l’ordre monastique des Charteux qui l’occupèrent jusqu’à sa fermeture par Joseph II de Habsbourg à la fin du 18ème siècle.

Actuellement ce sont des moines cisterciens qui ont repris la Chartreuse. Avec son imposante façade de marbre, la Chartreuse est un des plus importants monuments de style gothique tardif d’Italie.

Son immense cloître est à la mesure de la puissance de cette abbaye qui fut soutenue par les Visconti et les Sforza.

Après une belle visite matinale, une suggestion gastronomique, allez découvrir à Rognano à quelques kilomètres de là, la cuisine du jeune chef Giovanni Ricciardella (photo ci-conrte) dans son restaurant familial « Cascina Vittoria ».

Prenez votre temps et appréciez sa cuisine créative qui intègre aussi des recettes de sa mère et de sa grand-mère qui tenaient le lieu avant lui. Surement un des meilleurs jeunes chefs de la région.

Vigevano, la Cité Idéale de Leonard de Vinci

À une trentaine de kilomètres de Pavie la petite ville de Vigevano est un arrêt obligatoire pour tous les visiteurs. On la surnomme « la cité idéale », car de nombreux éléments de sa structure ont été inspirés par les travaux de Léonard de Vinci qui a travaillé pendant une vingtaine d’années pour les ducs de Milan.

C’est Ludovico Sforza dit El Moro, Duc de Milan, qui fit édifier vers 1492 la Place Ducale, une des plus belles places Renaissance italienne toute entourée de portiques et d’arcades ornées de superbes chapiteaux.

La Cathédrale qui ferme le petit côté de la place est magnifique et chose surprenante sa façade d’origine a été doublée en 1680 d’une façade baroque unique au monde car elle est entièrement en arc de cercle pour remédier à l’asymétrie qui existait entre le bâtiment et de la Place Ducale.

La magnifique tour du Bramante domine de sa silhouette élégante la place et juste en dessous un passage donne accès à l’immense Palais Ducal des Sforza. Ce Palais Renaissance abrite le musée archéologique la Pinacothèque et plus surprenant celui de la chaussure car c’est une grande spécialité de Vigevano. C’est ici que fut inventé le fameux Talon Aiguille.

La partie historique du Château abrite de beaux bâtiments comme le logis des dames par exemple. Dans le donjon quelques jolies fresques Renaissance ont résisté au passage du temps. Un magnifique passage souterrain relie le Château à ce qui était une autre forteresse bâtie juste à côté.

Mais ce qu’il ne faut pas surtout pas manquer ce sont les écuries de Ludovico El Moro, dont une a été inspirée des travaux de Léonard de Vinci. C’est une immense pièce tout en longueur avec de magnifiques voutes élevées que soutiennent des dizaines de colonnes à chapiteaux et qui était organisée pour abriter luxueusement une centaine de chevaux.

Vigevano est une ville qui possède beaucoup d’attraits. Riche en monuments, ses ruelles sont remplies de restaurants attirants et comme pour Pavie, il faut prévoir d’y passer une journée.

Dans les environs immédiats il ne faudrait pas manquer une halte au Moulin de Mora Bassa offert par Ludovic El Moro à son épouse en cadeau de mariage en1494. Il conserve ses grandes roues hydrauliques mais ce qui en fait une visite passionnante ce sont les remarquables modèles en bois des machineries de Léonard de Vinci.

Ces modèles réduits, de grandes tailles quand même, sont en parfait état de marche et les visiteurs peuvent les faire fonctionner.

Devant ces dizaines de machines, on ne peut que mesurer l’immense génie créatif de Léonard de Vinci. On y trouve des systèmes que les hommes mettront des siècles à réinventer !

Les vignobles de l’Oltrepo Pavese

Au delà du Pô, commence une autre région agricole dont les vignobles sont l’élément majeur et sont réputés dans toute la Lombardie.

De grands domaines viticoles sont éparpillés dans la région. Parmi eux la Tenuta Le Fracce aves ses 40 hectares est l’exemple parfait d’une agriculture et d’une viticulture respectueuses de la nature. Cette belle propriété avec son parc arboré est un lieu prisé pour son accueil. En plus d’une visite et d’une dégustation des vins de la maison, on y trouve un musée d’Art Brut qui est plutôt intéressant.

Ce qui fait quand même la réputation de Le Fracce, c’est la qualité de ses vignes qui produisent douze vins différents, 6 rouges, 3 blancs et 3 pétillants.

Ici au mois de juillet, sur chaque pied de vigne on élimine à la main une grappe sur deux pour réduire la production de moitié par rapport à un rendement maximal ce qui a pour effet d’améliorer la qualité des grappes restantes. Aucun pesticide et aucun désherbant ne sont utilisés. Les vendanges sont exclusivement manuelles. C’est Roberto (photo ci-contre), le maître de chais qui travaille ici depuis plus de 20 ans, qui supervise ce travail méticuleux et qui veille avec soin sur l’élaboration des vins.

Il est difficile de partir du Domaine sans se faire plaisir en emportant une ou deux bouteilles, comptez entre 11 et 22€ la bouteille.

Aux alentours il y a de jolis petits villages perchés sur les collines qui dominent la plaine environnante comme celui de Nazzano par exemple.

Et si vous cherchez une table accueillante, l’hôtel-restaurant Selvatico à Rivanazzano pourrait être un très bon choix avec une jolie carte de cuisine régionale managée par Piera, la Lady Chef.

A noter qu’exceptionnellement ce fut le seul restaurant qui lors de notre passage n’avait pas mis en avant son rizotto. Mais son poulet en croûte de pommes de terre aux herbes était parfait et ses fraises au sabayon de vin rouge furent un régal.

L’Auberge est un ancien relais de poste pour les chevaux car elle était parfaitement située à mi-chemin entre Gênes et Milan. On y trouve encore quelques chambres simples mais toujours meublées de leur mobilier des années 1910-1920.

Venir et séjourner à Pavie

Pour visiter Pavie et sa région, il est simple et facile de s’installer pour quelques jours à Pavie et de rayonner tranquillement.

Les distances ne sont pas grandes et la position de Pavie est presque centrale. Il n’y a pas d’établissements 5* à Pavie.

L’Hotel Moderno est un 4* impeccablement situé à 100m de l’entrée de la vieille ville piétonne et qui, de plus, n’est qu’à 30 m de la gare (sans en subir de nuisance sonore).

Cela permet aussi, vu la fréquence des trains d’envisager de passer une journée à Milan pendant son séjour à Pavie.

L’Hotel Moderno a le charme d’un hôtel créé par une famille et c’est une vieille dame dont les chambres sont celles assez classiques d’un hôtel en ville.

La table de l’hôtel est assez réputée pour attirer régulièrement une clientèle locale d’habitués.

L’aéroport le plus proche est celui de Milan Malpensa, aéroport international relié à plusieurs aéroports français et à toute l’Europe.

Venir en train est aussi une option qui peut être intéressante car la connexion ferroviaire Milan-Pavie est aussi rapide que facile, environ 30mn.

Frédéric de Poligny





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

La Techno parade à Paris

La Techno parade à Paris

626 vues
13 septembre 2019 0

Créée en 1998 à l’initiative de Jack Lang, la Techno Parade à Paris a...

Motown : le label de soul fête ses 60 ans

Motown : le label de soul fête ses 60 ans

810 vues
6 septembre 2019 0

Découvreurs de certains des plus grands chanteurs afro-américains tels que Michael Jackson, Marvin Gaye,...

Tatoueurs et tatoués : Comment un allemand a sauvé le tatouage polynésien

Tatoueurs et tatoués : Comment un allemand a sauvé le tatouage polynésien

995 vues
30 août 2019 0

A la fin du XIXe siècle, entre 1897 et 1898, Karl von den Steinen,...