Trois expositions immanquables à la Fondation Custodia


La Fondation Custodia propose trois expositions se faisant écho entre elles au premier étage de l’hôtel Lévis-Mirepoix. Fondée en 1947 par l’historien et amateur d’art Frits Lugt et sa femme Jacoba Klever-Lugt, pour héberger leur collection de peintures, dessins et estampes, la Fondation située au 121 rue de Lille, occupe l’hôtel Turgot, un hôtel particulier du xviiie siècle, et l’hôtel Lévis-Mirepoix, édifié en 1895.

D’abord Frans Hals, portraits de famille, du 8 juin au 25 août 2019

Le public pourra admirer des tableaux de ce célèbre peintre du Siècle d’or hollandais tels qu’il n’en existe pas dans les collections publiques en France. Elle réunit pour la première fois depuis deux cents ans les trois parties dispersées du monumental et séduisant Portrait de la famille Van Campen.

Frans Hals (1582/1583-1666) est l’un des plus grands portraitistes du Siècle d’or hollandais et, avec Rembrandt, celui qui a révolutionné ce genre.

Surtout réputé pour ses portraits individuels et ses grandes compositions représentant les membres de milices, il se distingue de ses confrères par une recherche du dynamisme et un traitement pictural si enlevé – empâtements, coups de brosse audacieux – qu’il forcera l’admiration des Impressionnistes.

Moins connus sont les portraits de famille que Frans Hals a produits. Seuls quatre sont parvenus jusqu’à nous et ils sont aujourd’hui rassemblés dans l’exposition Frans Hals.

Ces tableaux de Frans Hals rayonnent de la joie distillée par les frimousses des enfants. C’est ce qui a déterminé le thème de la seconde exposition que la Fondation Custodia est fière de dévoiler : Enfants du Siècle d’or offrant une sélection de tableaux et d’œuvres sur papier de sa riche collection.

Puis les Enfants du Siècle d’or

Protagonistes centraux des portraits de famille, les enfants sont aussi un sujet à part entière pour beaucoup de peintres hollandais et flamands du XVIIe siècle, sujet qui n’a pour notre œil moderne rien perdu de sa séduction.

Tour à tour charmants, cabots, attendrissants, sages ou drôles, innocents, insupportables et bruyants, ces gamins du Siècle d’or forment une galerie étonnamment intemporelle.

Frits Lugt avait projeté une telle exposition sur laquelle il travailla tout au long des années soixante. Prévue pour être présentée en 1970, elle ne vit jamais le jour car cette même année, le grand historien de l’art devait soudainement décéder.

Sa collection – qui forme le cœur du si riche fonds de la Fondation Custodia – reflète l’intérêt de Frits Lugt pour la représentation des enfants en Hollande et dans les Flandres au XVIIe siècle.

L’exposition rassemble dessins, gravures et tableaux et offre aux visiteurs un vaste panorama de la production artistique sur ce thème.

La troisième exposition qui se tiendra dans les salles du bas mettra à l’honneur une artiste néerlandaise contemporaine : Marian Plug. Peintures et œuvres sur papier.

Cet été, à côté des portraits de famille de Frans Hals, la Fondation Custodia présente l’œuvre de la peintre et graphiste néerlandaise Marian Plug (née en 1937). Les salles du sous-sol accueillent ses aquarelles et estampes de ces soixante dernières années, ainsi qu’un choix de dix-neuf peintures à l’huile récentes.

Des montagnes, des forêts, des rochers et beaucoup d’eau. Plug est une paysagiste romantique de son temps : elle utilise à peu près les mêmes ingrédients que Caspar David Friedrich il y a deux siècles, mais chez elle, ils sont davantage des formes picturales que des éléments porteurs de sens.





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Le musée Champollion aux origines de l’Égyptologie

Le musée Champollion aux origines de l’Égyptologie

499 vues
10 juillet 2020 0

Le Département de l’Isère prépare pour le premier trimestre 2021 l’ouverture de son 11ème...

Laure Prouvost à vue, aux Abattoirs

Laure Prouvost à vue, aux Abattoirs

695 vues
19 juin 2020 0

C’est une exposition immersive et onirique conçue comme un voyage initiatique à travers la...

La Dame à l’Hermine depuis votre salon

La Dame à l’Hermine depuis votre salon

901 vues
24 avril 2020 0

Depuis le 12 mars dernier toutes les institutions culturelles en Pologne sont fermées, pour...