Travelercar se paie Carnomise


Spécialiste de la location de voitures entre voyageurs, TravelerCar a annoncé hier avoir finalisé l’acquisition de son concurrent Carnomise.

Proposant des services similaires, cette société vient ainsi renforcer la base de clients et les effectifs du leader français du secteur, tout en lui ouvrant une nouvelle voie vers l’international.

Une opération stratégique pour TravelerCar !

En véritable pionnier, TravelerCar permet à des particuliers partant en voyage de bénéficier d’un parking gratuit (dans les aéroports, gares et ports), en échange de la proposition à la location de leur véhicule. Non seulement ils s’affranchissent des frais de parking, mais ils peuvent également gagner de l’argent sur chaque kilomètre parcouru par leur véhicule. Quant aux locataires, ils réalisent ainsi une économie de 50% par rapport à une agence traditionnelle.

Dans le même esprit, la société Carnomise, créée en 2013, offre des services similaires. Stratégique pour TravelerCar, le rachat de cette entreprise vient donc enrichir sa base de clients, qui dépasse désormais les 100 000 utilisateurs.

Une opération qui soutiendra indéniablement le développement du N°1 de ce secteur.

Comme le souligne Ahmed Mhiri, fondateur de TravelerCar : « Ce rapprochement avec Carnomise » est un atout indéniable pour notre croissance. L’expérience de son dirigeant, Gui Bulaty, dans la location de voitures traditionnelle, mais surtout entre particuliers, nous permet d’asseoir nos acquis et d’envisager un développement encore plus rapide, que ce soit en France ou à l’international. »

Un bond en avant !

Déjà très présent en France, à travers 20 agences implantées dans des aéroports, gares et ports, TravelerCar a pour ambition de renforcer ses positions au sein de l’hexagone, mais aussi de se déployer à l’international. Un projet qui se concrétisera très rapidement, puisque Carnomise bénéficie déjà de plusieurs points d’ancrage dans des pays stratégiques, comme, par exemple, les Pays-Bas.





    1 commentaire pour “Travelercar se paie Carnomise

    1. Bel article, très intéressant. Passionnant de voir comment quelqu’un (monsieur BULATY) qui colle des centaines de milliers d’euros de dette à ses fournisseurs et clients peut se refaire une santé en revendant sa société au plus offrant sans assumer sa responsabilité dans la faillite de sa société. Fascinant de voir qu’un autre entrepreneur (apparemment) plus malin puisse faire l’erreur de travailler avec lui. Captivant également de constater que nulle part il n’est fait état des raisons de la revente de Carmonise et de ce qu’il advient des agences et du personnel (tout est fermé depuis des mois et quand on demande des nouvelles des paiements au 0184178833 ou par email on a droit qu’au silence radio…). Poses décontractées et sourires forcés, il n’y a pas de doutes l’escroquerie collaborative a de beaux jours devant elle !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Le hollandais Sunweb pousse ses ventes Tourisme en France

Le hollandais Sunweb pousse ses ventes Tourisme en France

1059 vues
21 mai 2019 0

Avec plus de 25 ans d’expérience dans le secteur du Tourisme, le tour opérateur...

Première édition à Nice pour le salon Food Hotel Tech

Première édition à Nice pour le salon Food Hotel Tech

1001 vues
15 mai 2019 0

Après trois éditions à Paris (2017, 2018 et mars 2019), Food Hotel Tech s’intéresse...

FTI Voyages lance FTI 360

FTI Voyages lance FTI 360

1186 vues
14 mai 2019 0

Reconnu dans le secteur du tourisme pour son très large choix d’offres à travers...