Les touristes piégés par le séisme néo-zélandais ont été évacués


L’évacuation de centaines de touristes coincés à Kaikoura s’est achevée hier mercredi, deux jours après le puissant séisme qui a coupé cette localité du reste de la Nouvelle-Zélande. La secousse a fait deux morts et fragilisé des édifices jusque dans la capitale.

Arrivé dans la matinée, le HMNZS Canterbury, un bâtiment de la Marine néo-zélandaise a embarqué les derniers touristes qui n’avaient pas quitté la veille par hélicoptère cette bourgade de l’Ile du Sud.

seisme 4Au moment du puissant séisme de magnitude 7,8 qui a frappé dans la nuit de dimanche à lundi, un millier de visiteurs étaient présents à Kaikoura, une localité de 2000 habitants connue comme un point de départ pour les excursions d’observation des baleines.

L’épicentre a été localisé à 23 km de profondeur, près de cette ville située à environ 90 kilomètres au nord de Christchurch, où un séisme de magnitude 6,3 avait fait 185 morts en février 2011.

Effort « surhumain »

« Nous les avons tous. C’était un effort surhumain« , s’est félicité auprès de l’AFP le porte-parole de la Croix Rouge Simon Makker. « Les derniers à partir dansaient et chantaient dans les rues en s’en allant. C’était plutôt cool. »

seisme-2Des navires de guerre américain, canadien et australien sont également attendus au large de Kaikoura pour apporter une aide d’urgence et un soutien logistique à ses habitants.

Des éboulements ont coupé les routes et la voie ferrée permettant de rejoindre la localité, en proie à des coupures d’électricité et une pénurie d’eau.

M. Makker a expliqué que la plupart des touristes piégés à Kaikoura avaient été évacués par hélicoptère, et que le HMNZS Canterbury, qui devait mettre le cap sur Christchurch en fin de journée, en avait pris en charge 250.

« Il y a sans doute certains visiteurs qui sont demeurés à Kaikoura, mais l’objectif désormais est de venir en aide aux habitants« , a-t-il dit.

seisme-3Des Bâtiments fragilisés

La secousse a été ressentie dans une bonne partie du pays, et même à Wellington, capitale située à 250 km au nord de l’autre côté du Détroit de Cook.

La ville semblait initialement avoir échappé à tout dégât majeur.

Mais la mairie a fait part mercredi d’inquiétudes au sujet d’une soixantaine de bâtiments du centre-ville.

La secousse, l’une des plus puissante jamais recensée dans le pays, a été suivie par plus de 1700 répliques qui ont compliqué les efforts des secouristes.





    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Tourisme et Cannabis : pourquoi la Thaïlande retourne sa veste

Tourisme et Cannabis : pourquoi la Thaïlande retourne sa veste

2729 vues
17 mai 2024 0

La nécessité de réguler le secteur du cannabis face à un afflux d’investisseurs étrangers...

La Zambie, très loin du tourisme de masse

La Zambie, très loin du tourisme de masse

2489 vues
16 mai 2024 0

Qu’il s’agisse de safaris à pied dans la vallée du léopard, au cœur du...

Comment le tourisme en Jamaïque va se développer mondialement à partir de Dubaï

Comment le tourisme en Jamaïque va se développer mondialement à partir de Dubaï

2577 vues
14 mai 2024 0

Après des discussions fructueuses avec les hauts dirigeants d’Emirates Airlines, le ministre du Tourisme,...