Thomas Cook dément des rumeurs d’insolvabilité en Allemagne


Le très sérieux journal allemand « Handelsblatt » n’a pas hésité à titrer : « Le Brexit devient une menace réelle pour le groupe Thomas Cook (TC). Le groupe parlementaire des Verts demande des précautions contre une éventuelle faillite ». Le groupe dont le siège est à Peterborough près de Londres veut faire taire des rumeurs.

Une demande de précaution est demandée par les « Verts »

Le Handelsblatt a indiqué que le groupe des Verts va faire une demande au Bundestag pour une demande de précaution envers les consommateurs.

Un document va être soumis par Markus Tressel (siégeant au Parlement Allemand), et Renate Künast, qui défend les consommateurs écologistes.

Le groupe politique demande que les paiements de vacances soient intégralement assurés, même en cas de « méga faillite » dans l’industrie du voyage.

Jusqu’à présent, les compagnies d’assurance ne sont responsables qu’à hauteur d’une perte totale de 110 millions d’euros.

Le parti écologiste ne donne pas de nom mais TC est visé

La demande au Bundestag concerne les entreprises touristiques établies dans toute l’Europe qui risquent d’avoir des difficultés, notamment à cause du Brexit. Comme l’indique le journal allemand, « il est clair que la description donnée s’applique uniquement à Thomas Cook ».

Le groupe Thomas Cook a eu des résultats médiocres

Thomas Cook a connu une année 2018 « décevante », comme l’avait indiqué, Peter Fankhauser, le Directeur général du groupe. Si le chiffre d’affaire a connu une hausse de 6 %, le groupe accuse une perte nette de 163 millions de £ (environ 190 millions d’euros).

Après le trimestre d’hiver, généralement faible, la dette nette aurait même atteint 1,6 milliard de livres.

Le groupe écologiste veut mieux protéger les vacanciers

En cas d’insolvabilité d’un TO comme TC, les clients sont assurés cependant le gouvernement fédéral allemand a limité le montant total d’assurance à 110 millions d’euros, car il craignait des primes d’assurances excessives. Les Verts demandent une augmentation d’au moins 300 millions d’euros. Si cela ne suffit pas, ils souhaiteraient que le Parlement examine d’autres systèmes de sécurisation des dépôts des clients.

Thomas Cook rejette toute spéculation

Le groupe Thomas Cook rejette les spéculations du Handelsblatt, selon lesquelles une demande au Bundestag était destinée à assurer l’insolvabilité liée à une éventuelle faillite du groupe.

Selon un communiqué de Thomas Cook, « le Brexit constitue un défi politique et économique majeur et exerce des pressions sur de nombreux secteurs de l’économie. Il est compréhensible que les Verts se préoccupent de la protection des consommateurs. Mais ce sujet n’est pas nouveau et n’a aucun lien de causalité avec notre société. La présente demande est basée sur des scénarios spéculatifs, en ignorant les relations extrêmement complexes et en provoquant une incertitude pour les consommateurs … ».

Serge Fabre





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Thomas Cook passe sous le contrôle des chinois

Thomas Cook passe sous le contrôle des chinois

2423 vues
12 juillet 2019 0

Aujourd’hui, Thomas Cook annonce mener des discussions avancées avec le conglomérat chinois Fosun Tourism...

Les voyages font un tabac ? Resaneo sort une marque blanche pour les buralistes

Les voyages font un tabac ? Resaneo sort une marque blanche pour les buralistes

1532 vues
12 juillet 2019 0

Fort de plus de 300 marques blanches installées sur les sites d’agences de voyage,...

Les Pata Awards 2019 décernés en septembre

Les Pata Awards 2019 décernés en septembre

1454 vues
11 juillet 2019 0

Mardi dernier avait lieu au siège parisien de l’agence Article Onze la réunion du...