Signé Doulcet : Confusion statisticienne


Franchement, j’en ai ras le voucher, au sortir de la saison estivale, de ces gens interprétant en leur faveur et , sans approfondissement des statistiques, la situation économique de la profession.
Dans la même journée , on passe ainsi du sombre tableau apparemment réel du CETO à cet exemple de cocorico tonitruant du patron de Leclerc Voyages nous annonçant un « été exceptionnel  » !
Pas timide, Bernard Boisson en profite pour se congratuler de sa « stratégie ».
Selon ses dires, cette dernière aurait abouti à une croissance de plus de 20 % de prise de commandes et de 19, 75 % de volume d’affaires.
 » Un record historique en juillet  » nous dit-il, même si la France est en léger repli, l’Espagne a -10 %, les Baléares à -12 % mais la Tunisie à +65 % et le Maroc à + 8 % « .

Plus fort encore, Boisson souligne enfin que les principaux TO avec lesquels il travaille (Marmara, FRAM, Jet Tours, Look et Vacances Transat) auraient tous enregistré une forte progression sur cette période !
Comme aurait dit Louis Jouvet :  » vous avez dit bizarre, bizarre, comme c’est bizarre !  » Et moi j’ajoute : on se demande pourquoi dans le même laps de temps FRAM et bien d’autres, nous annoncent des licenciements ?
De quoi nourrir, évidemment, cette confusion statisticienne dont on nous abreuve et qui fausse notre jugement sur la réalité de la situation de ce métier
À propos des « statistiques »,  je vous engage à lire néanmoins, avec attention, l’excellent numéro de L’Écho Touristique consacré au Palmarès financier production – distribution 2012. Tout y passe. Du CA à ses variations, du nombre de clients au forfait moyen, du rang de 2010 à celui de 2011, de l’effectif moyen au résultat net.
Toutefois, c’est la statistique sur la « rentabilité  » qui m’est apparue la plus éclairante. Elle nous dévoile, en effet, l’extrême « pudeur » d’un certain nombre des 188 entreprises interrogées qui ne l’ont pas « déterminés » ou plus simplement « non communiqués » …
Et cela touche, non seulement des majors comme GO Voyages ou Kuoni, mais des moyennes et des plus modeste.

Quant à celles ayant osé se dévoiler, à l’exception d’une dizaine du style Club Med, Voyageurs du Monde, Voyamar ou Groupe Odyssée, on mesure combien les marges sont basses.
Très souvent en dessous des 1 % et même encore moins….
On comprend peut-être mieux notre ami Boisson avec son « été exceptionnel  » de 2012 vu qu’il s’affichait en 2011 à o, o1 % !
Illusion statisticienne quand tu nous tiens .. !

Pierre Doulcet

Ps. Comme toujours si vous avez une info, bonne ou mauvaise : pdoulcet@me.com





    5 commentaires pour “Signé Doulcet : Confusion statisticienne

    1. Bonjour Jean François,

      Je réagis à tes commentaires en tant que responsable du Baromètre SNAV.
      D’accord avec ton analyse sur les 4 points évoqués mais le baromètre enregistre simplement une tendance et tient compte de l’ensemble des ventes « tourisme » des agences classiques et grande distribition et pas seulement de la revente des forfaits… Une réalité qu’il ne faut pas négliger, les AGV fabrique de plus en plus de produits simples ou plus sophistiqués selon leur savoir-faire et leur expert Il y avait fin juillet une baisse au niveau de l’activité indéniable. On verra qu’Août a amélioré cette tendance à la baisse mais malheureusement la saison sera en deçà des résultats, en volume d’affaire et en nombre de clients, de l’an passé.
      Le canal historique est touché, il marque le pas et doit s’adapter au nouveau comportement des consommateurs français et à son nouvel environnement concurrentiel. C’est son challenge à trés court terme et, me semble-t-il c’est le rôle des instances professionnelles de l’aider, de le stimuler,de lui faciliter cetteremise en cause et de l’accompagner dans ces changements. La situation est préoccupante mais pas désespérée.Les stats ne sont pas erronées, ni incomplètes, elles reflètent simplement l’activité des uns et des autres…. de façon parcellaire et incomplète et ce n’est pas à l’honneur de la profession de ne pas pouvoir produite des données plus fiables….
      Je suis souvent évéillé à l’heure tardive où tu écris… dommage que tu aies changé de quartier… en traversant la rue on pourrait redonner du sens à l’adage « la nuit porte conseils »
      Parlons-nous, pour aller « plus loin et plus vite » tous ensemble.
      Amitiés

    2. M Baladi, il n’y a pas de guerre entre Pierre et moi.
      Mais des désaccords profonds, de vision de la société et de sensibilité.Et cela ne changera pas.Cela n’empeche pas de discuter, au contraire.Mais ni Pierre ni moi ne manions la langue de bois, ainsi, cela peut etre chaud, et cela le restera parfois, car cela touche chez tous les deux, nos convictions profondes, très eloignées.
      j’aimerai bien vous connaitre enfin sinon, depuis le temps que j’entends parler de vous par Gerard Jeulin, ou Lucien klat, notre ami commun que j’adore.Il va nous organiser ce dej.

    3. Pour une fois, je suis d accord avec M Doulcet.

      À propos de statistiques, il est intéressant de lire dans l’excellent papier de Virginie Dennemont, que M Roze nie l’évidence statistique du fait que les agents de voyage traditionnels ont perdu bien plus de parts de marché que les TO parmi ceux qui voyagent à l étranger.
      Et nie cette évidence en mettant encore ça sur la gué guerre CETO/ Snav, ou producteurs distributeurs…

      Pourtant, c est mathématique:
      – les agences et les TO ont tous perdus les clients qui réservent directement auprès des fournisseurs.Balle au centre, impact négatif dans la même proportion pour les deux métiers, sur 15 ans environ une perte en parts de marché de 15% minimum.
      – les agences ont par-contre perdus des parts de marché contre les agences en ligne qui elles,vendent pour partie au moins les.produits des TO.Cela ne peut donc être pire que pour les agences.Impact minimum en écart de perte de parts de marché 10% sur 15 ans.
      – les agences ont aussi perdu les parts de marché provenant de l’augmentation des ventes directes des TO, perte minimale 5%
      – et la grande distribution a pris 5% de parts de marché aussi (et non pas 10M sauf si on intègre les produits France)

      Bref, dans le loisir, les agences classiques ont perdu au minimum 35% de parts de marché, et les TO 15%. Mais c est mieux de le nier et de se raconter des histoires, M Rozé, et d’afficher son scepticisme.Je peux justifier dans le détail tous ces chiffres sur la base de la lettre de la DGCIS et de son échantillon représentatif des français. Pas des stats du CETO ou du SNAV, incomplètes.
      Bonne nuit.
      JF Rial

      • 1-Analyse « Eyes wide shut »
        Sincérité et franchise froides valent mieux qu’attelles sur jambes de bois.
        2- Rialv/Doulcet Hache de guerre enterrée ? ou armistice armée ?
        baladi

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Espèces d’Assholes ! Qualificatif intraduisible et indiscutable

Espèces d’Assholes ! Qualificatif intraduisible et indiscutable

6283 vues
27 février 2014 0

Décidément, on vit une époque bien bizarre… non ? Voilà que les taxis en...

Coup de plume de P.Doulcet :  La Cour des Comptes se paye la SNCF et Air France

Coup de plume de P.Doulcet : La Cour des Comptes se paye la SNCF et Air France

3139 vues
17 février 2014 3

Rien n’est acquis dans la vie. Ni votre santé, ni votre argent, ni vos...

Coup de plume de P.Doulcet : Les Julies après les Pionniers !

Coup de plume de P.Doulcet : Les Julies après les Pionniers !

2741 vues
31 janvier 2014 0

En ce début 2014, lorsque j’observe les répercussions de la politique sur l’exercice du...