Seule sur le Transsibérien : ceux qui m’aiment prendront le train


C’est par le légendaire Transsibérien que Géraldine Dunbar a choisi de renouer avec la Russie. A bord du  » train des trains « , dans les gares et les villes où elle fait étape, la jeune voyageuse croise des gens d’horizons divers : cheminots, artistes, vendeurs ambulants, étudiants, militaires, chasseurs et pêcheurs, vétérans, anciens déportés ou nouveaux riches.

Ces rencontres lui permettent de mieux comprendre la société russe, où coexistent deux générations : l’une nostalgique de l’époque soviétique et l’autre plus tournée vers l’Occident.

Seule sur le Transsibérien : Mille et une vies de Moscou à Vladivostok ,
Géraldine Dunbar

Éditeur : Editions Transboréal





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Le triomphe dans la bonne ville

Le triomphe dans la bonne ville

569 vues
4 septembre 2020 0

Quatre ans à travers le monde sur une Triumph Tiger 100 de 73 !...

Légendes de la mythologie nordique

Légendes de la mythologie nordique

986 vues
3 juillet 2020 0

Au pays du froid et des brumes, dans le vent furieux qui arrache la...

Du vin et du bon de Nantes

Du vin et du bon de Nantes

1062 vues
26 juin 2020 0

Vingt nouvelles sur le vin, tour à tour poétiques, drôles, fantastiques, historiques… Des textes...