Savoie Mont Blanc : Des lacs qui coulent de sources


Léman, Annecy, Bourget, Aiguebelette, les quatre lacs de Savoie Mont Blanc méritent les superlatifs. À l’instar des lacs italiens, ils incarnent un style de vacances à nul autre pareil : un cadre naturel source de vitalité, des couleurs déclinant toutes les plus belles gammes de bleu, des expériences uniques à vivre, du farniente aux activités sportives et nautiques

4 à la suite

Alors que rien ne semble pouvoir s’arrêter aujourd’hui, le vrai bonheur n’est-il pas simplement de prendre le temps ? Le temps de s’écouter, le temps de découvrir, le temps de savourer… Que ce soit pour un petit pont ou un grand viaduc, les lacs se découvrent individuellement ou se combinent dans un itinéraire au gré de l’eau et des envies :

Le lac Léman, plus grand lac naturel d’Europe occidentale, a des airs de mer intérieure et offre sorties en bateau à vapeur Belle Époque, plages de sable fin, visites de vignobles agrippés aux coteaux, villes thermales…
et pourquoi ne pas en profiter pour visiter le nouveau parcours de visite de l’usine d’embouteillage des eaux d’Évian, connues dans le monde entier.

La qualité de l’eau s’est globalement améliorée depuis les années 1970. De nos jours (2018), une trentaine d’espèces de poissons et de crustacés cohabitent dans le Léman ainsi que, depuis quelques années. Se situant sur un courant migratoire entre les Alpes et le Jura, le lac est une zone de prédilection pour de nombreux oiseaux. En provenant du nord-est de l’Europe, de Scandinavie ou même de Sibérie, 150 000 volatiles viennent y prendre leur quartier d’hiver, dont le fuligule morillon, le grèbe huppé, le fuligule milouin, le grand cormoran.
On y trouve des oiseaux sédentaires et nicheurs comme le cygne tuberculé, le canard colvert, la mouette rieuse, la foulque macroule, le fuligule morillon, le harle bièvre, le grèbe huppé, le grand cormoran, le milan noir, le goéland leucophée, le goéland cendré, la nette rousse, le héron cendré, le grèbe à cou noir, le grèbe castagneux ou la gallinule poule-d’eau.

Le lac d’Annecy, le plus pur d’Europe, décline son art de vivre à travers une multitude de terrasses, d’adresses gastronomiques, culturelles et d’activités dans l’eau, sur l’eau, dans les airs ou sur ses rives… La plus originale ? Une excursion en bateau à la découverte des maisons lacustres sous-marines…

Par sa superficie, il est le deuxième lac d’origine glaciaire de France après celui du Bourget, exception faite de la partie française du lac Léman.

Le lac s’est formé, à la fin de la Glaciation de Würm, c’est-à-dire durant une période située entre 17000 av. J.-C. et 15000 av. J.-C., correspondant à la fonte progressive des grands glaciers alpins. Il est alimenté par sept ruisseaux et torrents, nés dans les montagnes environnantes et une puissante source sous-lacustre.

Le lac du Bourget, à Aix-les-Bains Riviera des Alpes est le plus grand lac naturel de France. Ce sont peut-être ses eaux millénaires d’origine glaciaire qui lui donnent ce côté si ressourçant, telle une parenthèse hors du temps pour citadin stressé au cœur d’un paradis de verdure, où l’on savoure une séance de gymnastique énergétique chinoise Qi Gong.

Le lac du Bourget possède plusieurs exemples de cité lacustre, villages préhistoriques du Néolithique et de l’âge du bronze final. Certains sont connus depuis 1856 et d’autres ont été révélés par les recherches récentes du Département des recherches archéologiques subaquatiques et sous-marines (Ministère de la Culture).  Durant l’antiquité romaine, le lac du Bourget était une importante voie navigable. Appelé lac de Châtillon (un château de Chautagne qui contrôle la voie navigable vers Lyon), il ne prendra la dénomination de lac du Bourget qu’au xiiie siècle.

Le lac d’Aiguebelette, est le plus confidentiel, naturel et préservé : les bateaux à moteur thermique y sont prohibés, permettant ainsi de préserver
ses deux îles sauvages aux airs incroyables de lagon à la montagne. Le meilleur moyen de les admirer ? Depuis le ciel, sous la voile d’un parapente.

Le lac d’Aiguebelette est un lac privé qui appartient à la famille de Rivérieulx de Chambost de Lépin et à Électricité de France, qui ont confié sa gestion à la Communauté de Communes du Lac d’Aiguebelette. Ses rives se partagent quant à elles entre cinq communes riveraines que sont : Aiguebelette-le-Lac, Lépin-le-Lac, Saint-Alban-de-Montbel, Novalaise et Nances. Dans la partie sud du lac se trouvent deux îles, entourées de roselières.

Afin de préserver la qualité de ses eaux et de son environnement, les bateaux à moteur sont interdits sur le lac depuis un arrêté de 19671. Il est en outre depuis mars 2015 la première réserve naturelle régionale d’eau douce en France.





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Allez Poupou, reviens

Allez Poupou, reviens

655 vues
15 novembre 2019 0

Raymond Poulidor, surnommé « Poupou », né le 15 avril 1936 à Masbaraud-Mérignat dans...

Une Merveilleuse messe à Metz

Une Merveilleuse messe à Metz

732 vues
8 novembre 2019 0

Édifiée à partir de 1220, la cathédrale de Metz fête ses 800 ans. Ce...

Chaplin fait son charlot à Nantes

Chaplin fait son charlot à Nantes

952 vues
1 novembre 2019 0

Avec près de 200 œuvres, l’exposition événement du Patio « Charlie Chaplin dans l’œil des...