Pourquoi le Musée Grévin n’a pas pris une ride


Le 5 juin 1882, le Tout-Paris se presse au 10, Boulevard Montmartre pour découvrir le Musée Grévin. Aujourd’hui en 2022, le célèbre Musée des grands boulevards parisiens fête ses 140 ans et à cette occasion, Grévin propose différentes nouveautés, événements, animations, surprises.

Une idée inédite à la fin du  19ème siècle

Grâce à la belle idée d’Arthur Meyer, journaliste, fondateur du quotidien « Le Gaulois », de présenter en 3 dimensions ceux et celles qui font la une de ses pages, 60 millions de visiteurs sont venus depuis 1882 sur les Grands Boulevards pour rencontrer plus de 2000 personnalités présentées depuis sa création.

Et quand Arthur Meyer confie la direction artistique du musée à Alfred Grévin, célèbre caricaturiste, sculpteur et créateur de costumes de théâtre, c’est décidé, le musée portera son nom.

Enfin, la curiosité de rencontrer des personnalités peut être assouvie. Quel privilège que de se retrouver tout près de : Sarah Bernhardt, Melle Judic, Emile Zola, Victor Hugo, Jules Massenet, Jules Grévy, Charles Gounod ou encore Auguste Rodin,… Le succès est immédiat.

Un succès grandissant au fil des années

Théâtre qui a accueilli de nombreux artistes, de Pierre Desproges à Philippe Jaroussky, sans oublier de grands noms de la magie, théâtre qui reste un magnifique écrin pour des spectacles ponctuels, des concerts baroques ou les concerts à la bougie Fever Candlelights.

1883 : Gabriel Thomas rejoint Arthur Meyer et Alfred Grévin et décide d’enrichir le lieu de décors somptueux tels l’escalier de marbre qui permet en 1900 d’accéder au Théâtre Grévin, dont il demande à Jules Chéret, célèbre peintre et affichiste, et à Antoine Bourdelle, sculpteur de renom, d’en signer la décoration.

1906 : c’est encore Gabriel Thomas qui demande à l’ingénieur Eugène Hénard d’installer le Palais des Mirages dans Grévin.

Ce Palais était le clou de l’Exposition Universelle de 1900 et reste au 21ème siècle, un des moments forts de la visite de Grévin.

André Malraux en 1964 l’inscrit à l’Inventaire supplémentaire des Monuments Historiques.

Grévin est aussi le théâtre de nombreuses inventions dont celle du premier dessin animé du monde projeté en octobre 1892 grâce au théâtre optique et aux dessins d’Emile Reynaud, puis celle de la première liaison téléphonique établie entre le musée et des théâtres parisiens, ou encore la présentation du phonographe, et même…des rayons X !

La famille Thomas dirige le musée Grévin de génération en génération jusqu’en 1999, date à laquelle il est cédé au Groupe Parc Astérix puis en 2001 au groupe Compagnie des Alpes qui apporte à Grévin un souffle de modernité tout en préservant son patrimoine et en respectant les valeurs identitaires du lieu : de vraies rencontres improbables et des photos uniques avec 250 stars, d’hier et d’aujourd’hui, dans des décors magnifiés et un parcours interactif.





    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Le monde de Clovis, sans échappatoire

Le monde de Clovis, sans échappatoire

708 vues
12 août 2022 0

A l’occasion de l’exposition « Le monde de Clovis » (du 22 octobre 2022...

Le Bal Blanc Van Dongen, au rythme des années folles

Le Bal Blanc Van Dongen, au rythme des années folles

827 vues
22 juillet 2022 0

En cet été 2022, l’exposition Van Dongen, Deauville me va comme un gant, et...

La Suisse en train : En v’la du slow tourisme

La Suisse en train : En v’la du slow tourisme

845 vues
20 juillet 2022 0

Toujours en mode slow tourisme dans l’incroyable réseau ferré Suisse et l’impression de parcourir...