Un passage en 2018 toujours entre champagne et vigilance


Les Français ont passé les festivités du Nouvel-An un verre de champagne à la main sous les feux d’artifice. A La Quotidienne, on en profite pour vous souhaiter une bonne et heureuse année 2018. Et pour vous remercier également car vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous venons de dépasser les 88 000 fans sur Facebook.

Paris sous ses plus beaux atours

La Ville de Paris a notamment invité la population à se mettre sur son 31 et à venir fêter le réveillon des foules sur la partie haute des Champs-Élysées et sous la Tour Eiffel. Plusieurs centaines de milliers de personnes se sont ainsi réunies sur les Champs-Élysées pour « enterrer 2017 » et célébrer la nouvelle année sous haute sécurité policière.

Après le compte à rebours, l’Arc de Triomphe s’est embrasé du traditionnel feu d’artifice. Plusieurs dizaines de milliers de spectateurs, dont des touristes du monde entier, avaient auparavant assisté émerveillés à un spectacle son et lumière projeté sur le célèbre Arc.

Pour accéder à la zone des festivités, les spectateurs étaient soumis à des fouilles, et 1.800 membres des forces de l’ordre et des agents privés étaient mobilisés sur la célèbre avenue.

Les stations sur leur 31

Les stations savoyardes, comme également les pyrénéennes, y ont toutes été de leurs propositions, entre descentes aux flambeaux et vin chaud sur la place du village.
Lille, Lyon, Strasbourg ou Nice ne sont pas non plus restée en retrait.
Près de 150’000 personnes ont ainsi assisté aux feux d’artifice au bord du lac d’annecy où musique et champagne étaient au menu.
A Chartres notamment le concert de cloches de la cathédrale était particulièrement impressionnant.

Ca a commencé à Sydney

Comme chaque année, le monde a entamé sa bascule vers 2018 par un feu d’artifice géant à Sydney. Plus de 1,5 million de spectateurs ont découvert une féérie pyrotechnique au-dessus de l’emblématique baie et de son opéra. Sydney a été à 13h00 GMT la première mégapole à entrer dans 2018, avec 1,5 million de personnes venues sur les bords de son emblématique baie par une belle soirée d’été, pour assister au traditionnel feu d’artifice.
Celui-ci incluait une cascade arc-en-ciel d’engins pyrotechniques tirés depuis le fameux Harbour Bridge, pour célébrer la légalisation en décembre du mariage gay.
« C’est une manière fabuleuse de dire au revoir à 2017« , a déclaré la maire de la première ville australienne, Clover Moore.
La sécurité avait été renforcée, notamment après l’attaque à la voiture bélier à Melbourne la semaine dernière.

La fête s’est ensuite déplacée vers l’Asie, avec, à Honk Kong, un impressionnant spectacle de 10 minutes, marqué avant même les 12 coups de minuit par des apparitions d' »étoiles filantes » tirées depuis les gratte-ciel surplombant Victoria Harbour.
A Jakarta, plusieurs centaines de couples se sont dit « oui » dans un gigantesque mariage collectif organisé par le gouvernement.

Des vœux US glaciaux

A New York, près d’un million de personnes ont assisté à la traditionnelle « tombée de la boule » sur Times Square.
La présence policière était surtout renforcée à New York pour les traditionnelles célébrations à Times Square, haut lieu touristique près duquel un attentat a été commis il y a trois semaines.
Deux millions de personnes étaient tout de même attendues, par une température glaciale inhabituelle de -10°C.

Célébrations tout en blanc

Plus au sud, au Brésil, c’est sur la plage de Copacabana que la mairie espérait un public record de trois millions de personnes, la plupart habillées tout en blanc comme le veut la tradition.

Vigilance élevée

Côté sécurité, beaucoup de villes avaient barré l’accès à certaines artères par de nouveaux aménagements urbains ou par des véhicules.

La fête était placée sous surveillance maximale en Turquie, hantée par le souvenir du tragique Nouvel An 2017, où un attentat avait fait 39 morts dans la plus célèbre discothèque d’Istanbul, le Reina.
Les autorités turques ont d’ailleurs interdit les rassemblements sur l’emblématique place Taksim d’Istanbul et dans d’autres quartiers animés.

D’autres municipalités avaient déjà pris des mesures après le camion fou sur la Promenade des Anglais à Nice l’été dernier.

La France n’a pas relevé son niveau d’alerte, mais reste à un niveau de vigilance élevé, comme elle l’est depuis les premiers attentats parisiens de Charlie Hebdo le 7 janvier 2015.





    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

L’Autriche accueille à nouveau librement les touristes non vaccinés

L’Autriche accueille à nouveau librement les touristes non vaccinés

1339 vues
28 janvier 2022 0

L’Autriche a décidé de lever le confinement pour les non vaccinés en vigueur depuis...

Tourisme mondial : tout pour la réouverture des frontières

Tourisme mondial : tout pour la réouverture des frontières

1444 vues
27 janvier 2022 0

L’Organisation mondiale du tourisme des Nations Unies (OMT) vient de saluer le récent appel...

BAR France : Le transport aérien enfin dans la bonne direction

BAR France : Le transport aérien enfin dans la bonne direction

1424 vues
26 janvier 2022 0

Hier matin 25 janvier 2022, les grands acteurs du transport aérien et du voyage...