Motown : le label de soul fête ses 60 ans


Découvreurs de certains des plus grands chanteurs afro-américains tels que Michael Jackson, Marvin Gaye, Stevie Wonder, ou encore Diana Ross, Motown est une figure emblématique des maisons de disque dans l’univers musical Jazz & Soul. Fondé par Berry Gordy, ancien ouvrier à la chaîne et Smokey Robinson en 1959, Motown (contraction de Motor Town, surnom de Detroit) a radicalement bouleversé le paysage de la musique contemporaine.

Entouré des meilleurs compositeurs, musiciens (les « Funk Brothers », à l’origine de tous les succès, sans jamais être crédités) et interprètes que pouvaient compter la ville, Berry Gordy a inventé, ce que les critiques ont appelés le « Motown Sound » soit un mélange subtil de soul, saupoudré de pop avec une rythmique basse-batterie aux racines gospel sur lequel toute l’Amérique, au début principalement noire, s’est déhanchée, et que le monde entier a essayé de copier.

Mais Berry Gordon voulait aller plus loin. Motown avait une visée plus que commerciale. Elle voulait réunir, conquérir les oreilles de la jeunesse blanche comme de la jeunesse noire, mélangeant les genres, enseignant à ses artistes comment se vêtir ou se tenir pour plaire à un public encore peu sujet au mélange.

Motown voulait être le « Sound of Young America ». Un défi qu’elle a pleinement réussi, ses tubes se plaçant régulièrement dans les tops de radios, qu’importe la couleur de peau de ses interprètes.

Berry Gordy a pu créer sa maison de disques grâce à un emprunt de 800 $ contracté auprès de sa famille. Elle s’appelait d’abord Gordy, puis Tamla, avant d’être rebaptisée Motown en 1960.

En 1959, le premier tube, sorti sous le label Tamla, est Money (That’s What I Want) de Barrett Strong.

Parmi les artistes qui ont marqué Motown, on peut citer, parmi les interprètes, Michael Jackson & The Jackson Five, Diana Ross et The Supremes, The Four Tops, Martha and the Vandellas, Smokey Robinson, Gladys Knight, Marvin Gaye, Stevie Wonder, The Pointer Sisters, Edwin Starr et The Temptations.

Dans la catégorie des auteurs-compositeurs, on notera, entre autres, Berry Gordy lui-même, Smokey Robinson, Holland, Dozier & Holland, Deke Richards, Norman Whitfield et Barrett Strong, Nickolas Ashford et Valerie Simpson.

En 1971, Motown déménage à Los Angeles et des artistes importants tels que Stevie Wonder ou Marvin Gaye deviennent indépendants artistiquement, bien que toujours distribués par Motown.

À cette époque d’autres valeurs montantes arrivent comme The Jackson Five et Michael Jackson pour la première partie de sa carrière solo, ou Lionel Richie avec ou sans The Commodores.

Contrairement à la plupart des producteurs de son époque, Gordy ne produit que peu d’artistes blancs, bien qu’au début certains aient signé avec lui, tels que Nick and the Jaguars, The Valadiers, Debbie Dean et Connie Vandyke.

La plupart des grands artistes de la Motown ont, à un moment ou à un autre, voulu quitter le label car les contrats proposés par Berry Gordy étaient très peu avantageux.

Le taux de royalties proposé aux artistes était extrêmement bas et la Motown leur imposait des contraintes strictes d’exclusivité. Ainsi, les noms « The Supremes » et « Jackson 5 » sont restés propriétés de la Motown après le départ des artistes qui durent se trouver un nouveau nom de groupe.

Berry Gordy a vendu ses intérêts dans Motown Records à MCA et Boston Ventures en juin 1988 pour 61 millions de dollars.

Il est entré au Rock and Roll Hall of Fame en 1990 et a publié une autobiographie, To Be Loved, en 1994. Il a également son étoile sur le Hollywood Walk of Fame, à Los Angeles.

Tubes mythiques et artistes stars, le répertoire Motown reste toujours aujourd’hui un socle pour de nombreux artistes de la chanson. Soixante ans après sa création, la légende n’a pas pris une ride.





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Ah si vous connaissiez Napoule ?

Ah si vous connaissiez Napoule ?

797 vues
18 octobre 2019 0

Idéalement située sur le littoral méditerranéen, entre les massifs de l’Estérel et du Tanneron,...

Un Chichi sans tralalas

Un Chichi sans tralalas

782 vues
4 octobre 2019 0

Lundi dernier, une journée de deuil national a été observée pour l’ancien président de...

Chartres boucle la boucle

Chartres boucle la boucle

782 vues
27 septembre 2019 0

L’automne s’installe véritablement ce mois-ci mais, pour autant, l’arrivée de cette nouvelle saison ne...