Mawoma : Ces femmes qui dirigent leur monde à la baguette


Le premier festival itinérant consacré aux femmes chefs d’orchestres aura lieu à Monaco, les 12 et 13 novembre prochains.

A l’origine de Mawoma, le nom de ce festival, une première dans le monde de la musique, il y a ce constat partagé : Alors que s’affirment les femmes dirigeantes dans la politique et le monde de l’entreprise, les femmes chefs d’orchestre sont rares.

orchestre 2Créatrice de Mawoma, la pianiste Clémence Guerrand (photo) constate que les femmes chefs d’orchestre sont très peu représentées sur les scènes internationales (21 femmes pour 586 hommes en 2016). Clémence Guerrand estime que « les femmes sont dans leur vie des chefs d’orchestre ».

Le journaliste Gilles Trichard, au cours de ses reportages sur la cause des enfants et des femmes dans le monde, prend conscience de la force d’une telle idée. Ainsi est née Mawoma qui met à l’honneur ces talents au féminin en leur permettant de diriger des orchestres prestigieux.

Le festival Mawoma est un programme de musique classique réunissant des interprètes de renommée mondiale avec pour vocation de transmettre et de promouvoir l’idéal d’universalité propre à la musique.

Festival itinérant, Mawoma ira à la rencontre de jeunes femmes destinées à devenir des chefs d’orchestre.

Tout au long d’un parcours international (Monaco, Paris, Hong-Kong, Pékin, Saint-Pétersbourg, Ibiza, Agra, Tunis, Kinshasa, New-York, Sao-Paolo, Sydney) le festival a pour vocation de révéler des talents sur chaque continent et de les promouvoir jusqu’à leur révélation à Monaco.

orchestre 3Dans le cadre des concerts programmés, elles dirigeront les orchestres les plus prestigieux.

 

Une affiche exceptionnelle cette année

En présence d’artistes de renommée internationale, de personnalités du monde de l’art, de la culture, des affaires, et, avec la participation honorifique de l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo, la Principauté de Monaco accueillera les 12 et 13 novembre 2016 le gala de lancement de la première édition de Mawoma.

Patrick Poivre d’Arvor ajoutera un moment poétique à cet événement en mettant sa voix, si familière pour les francophones, au service de chefs d’œuvre de la poésie.

Guillaume Pelloux, artiste peintre collagiste, réalise une œuvre spécialement pour l’événement. http://mawoma-festival.com/home/





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

She-Bam Pow Pop Wizz

She-Bam Pow Pop Wizz

793 vues
27 novembre 2020 0

A l’occasion des 30 ans du Musée d’Art Moderne et d’Art Contemporain de Nice,...

Des italiennes sublimes à Monaco

Des italiennes sublimes à Monaco

1012 vues
20 novembre 2020 0

Les bombes italiennes font toujours leurs effets partout ou elles passent. Jusqu’au 15 mars...

L’Humour du tac au Dac

L’Humour du tac au Dac

808 vues
6 novembre 2020 0

Le mahJ présente la première exposition consacrée à Pierre Dac (1893-1975). Plus de 250...