Marineland, une timide reprise des visiteurs


Depuis le 21 mars le parc Marineland à Antibes accueille ses visiteurs après avoir réparé les dégâts des inondations de 2015. Mais il fait l’objet d’attaques répétées depuis des mois des associations de défense des animaux. En écho le parc SeaWorld aux Etats Unis annonce la fin des orques en captivité. Aussi les «anti-parcs marins» entament une contestation plus vive que jamais.

L’association écologiste Sea Shepherd a dénoncé notamment dimanche la réouverture du Marineland d’Antibes, et annoncé avoir assigné le plus grand parc d’attractions marin d’Europe pour « maltraitance animale » et « pollution volontaire ». Le parc était déjà visé par une enquête préliminaire ouverte après la plainte de trois associations françaises pour « actes de cruauté envers les animaux ». L’assignation de Sea Shepherd vise les conditions dans lesquelles les animaux vivent ainsi que la façon dont le parc a géré les dommages consécutifs aux inondations d’octobre qui ont ravagé la Côte d’Azur.

Le Marineland a souligné dimanche dans un communiqué que « les conditions de bien-être des mammifères marins sont soigneusement et strictement contrôlées par plusieurs organisations et réglementations européennes et internationales« . Le parc conteste les accusations de maltraitance, souligne que sa mission « première (est) le bien-être et la santé de (ses) animaux« . Il explique ne pas avoir connaissance d’une enquête ouverte contre lui, ni de l’assignation en justice de Sea Shepherd mais se dit, le cas échéant, à « l’entière disposition de la justice ».

Le nouveau Directeur Général, Arnaud Palu, reste confiant et affirme que le parc a changé avec notamment une nouvelle formule «plus pédagogique» des spectacles dauphins et orques. Une équipe pédagogique va ainsi au-devant des visiteurs pour les convaincre.es élus soutiennent le parc qui constitue un élément d’attractivité pour la Côte d’Azur et également une source d’emplois.

Le parc emploie plus de 600 salariés en haute saison avec un million de visiteurs annuel, Marineland est un moteur du tourisme régional car outre le parc marin il propose d’autres parcs de loisirs dont un aquatique et un atoll reconstitué avec hôtel.

Michel Bovas





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Tourisme durable : Pourquoi les professionnels du tourisme doivent agir ?

Tourisme durable : Pourquoi les professionnels du tourisme doivent agir ?

1415 vues
25 juin 2019 0

Il n’y a pas un jour où on ne parle pas d’une information sur...

Tension USA – Iran : quelles conséquences pour le tourisme ?

Tension USA – Iran : quelles conséquences pour le tourisme ?

1468 vues
24 juin 2019 0

Les tensions entre les Etats-Unis et l’Iran sont à leur comble depuis qu’un drone...

Tourisme en Amérique Latine : comment Globalia fait d’une pierre deux coups

Tourisme en Amérique Latine : comment Globalia fait d’une pierre deux coups

1434 vues
21 juin 2019 0

Le groupe espagnol, qui détient notamment Air Europa et la chaîne hôtelière Be Live,...