Les baleines bleues enfin de retour en Antarctique


Entre 1926 et 2018, la population de baleines bleues (Balaenoptera musculus) est passée de 125 000 à 3 000 individus. La baleine bleue est tout simplement la plus grosse bête du monde animal.

Également appelé rorqual bleu, ce mammifère marin affiche des mensurations hors norme. Il peut mesurer plus de 30 mètres de long et peser jusqu’à 170 tonnes. La taille de son coeur serait à peu près équivalente à celle d’une voiture.

Pour satisfaire ses besoins, durant l’été, pendant la principale saison d’alimentation, la baleine bleue ne consommerait pas moins de 3600 kg de krill par jour ! Mais ce glouton est aujourd’hui en danger.

La population de baleines bleues en Antarctique a été considérablement réduite par la chasse commerciale qui a commencé en Géorgie du Sud (Atlantique Sud) en 1904.

Pendant près d’un siècle, les hommes ont méthodiquement massacré le géant des mers pour son huile qui servait à éclairer les villes, lubrifier les machines, fabriquer la margarine, le maquillage ou le savon.

Malgré la protection juridique de la Commission baleinière internationale dans les années 60, la chasse illégale s’est poursuivie jusqu’en 1972. D’environ 125 000 individus en 1926, les effectifs ont été réduits à environ 3 000 individus en 2018. Elles sont désormais classées en « danger critique d’extinction » sur la Liste rouge de l’UICN. Pourtant, elles sont à la tête de la chaîne alimentaire et sans elles, les écosystèmes marins seraient complètement bouleversés…

Un moratoire sur la chasse

Le WWF a lutté dès sa création en 1961 pour l’instauration d’un moratoire et d’un encadrement sévère autour des baleines. Combat remporté car en 1986 un moratoire suspendant toute chasse commerciale est adopté !

Malgré cette mesure, trois pays continuent à chasser les baleines à des fins commerciales (la Norvège, le Japon et l’Islande). Nous continuons donc de faire pression pour que le moratoire soit appliqué plus fermement.

Quand les baleines réapparaissent

Récemment pas moins de 55 baleines bleues ont été repérées dans les eaux entourant la Géorgie du Sud. Pour les chercheurs, cette abondance inhabituelle est de bonne augure, laissant même présager un retour progressif de l’espèce en Géorgie du Sud. En quelques jours, une équipe de biologistes a ainsi identifié pas moins de 55 baleines bleues dans la zone. Du jamais vu depuis la fin de la chasse commerciale !





    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Première ligne électrique au monde, la Mure a repris son petit train-train

Première ligne électrique au monde, la Mure a repris son petit train-train

670 vues
16 juillet 2021 0

Également appelé « la plus belle ligne des Alpes », le Petit Train de la Mure,...

Le train de l’ Ardèche fête ses 130 ans !

Le train de l’ Ardèche fête ses 130 ans !

698 vues
9 juillet 2021 0

Inaugurée le 12 juillet 1891, le célèbre Mastrou commençait sa longue carrière dans la...

Allons Z’enfants, allons

Allons Z’enfants, allons

657 vues
2 juillet 2021 0

Le Frac Île-de-France propose, jusqu’au 19 décembre 2021, un projet d’exposition en trois volets...