Laid, beau, Sublime ?


Comment peut-on évaluer en toute certitude la «laideur» d’une œuvre, eu égard à la bien connue nature subjective de la «beauté» ? La notion de beauté et de laideur d’une œuvre d’art, d’un objet ou d’un individu est inextricablement liée à son contexte social, culturel ou politique. Avec des critères esthétiques en constant changement, le sens du beau et du laid peut-il être défini sur le long terme ?

Les standards esthétiques ont grandement évolué au fil du temps. Le propos consiste à ne pas opposer le laid et le beau, mais à définir la laideur comme une vision différente, un autre côté. La notion du «sublime» se caractérise, quant à elle, par la dysharmonie, la dissonance, la démesure, la dissymétrie. Là où le beau produit une sensation de sérénité et de plaisir, le sublime donne des sentiments telles la terreur, la passion violente.

A travers un parcours d’œuvres surprenantes issues des riches collections des musées de Marseille, l’exposition fera découvrir aux plus petits l’esthétique de l’objet et la représentation du corps humain de l’Antiquité à nos jours, au-delà du simple concept du beau et du laid.

Tarifs : gratuit
Jusqu’au samedi 6 juillet 2019
Exposition temporaire Arts et Beaux-arts
Préau des Accoules – Espace des Enfants
Marseille





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Expo Monstres, Manga et Murakami

Expo Monstres, Manga et Murakami

177 vues
22 juin 2019 0

L’exposition Monstres, Manga et Murakami propose un parcours interactif permettant de découvrir en s’amusant...

Là c’est Beyrouth

Là c’est Beyrouth

223 vues
22 juin 2019 0

La place de la communauté, de la religion et de l’individu depuis 2006 à...

Chicago fait feu de tout bois

Chicago fait feu de tout bois

194 vues
22 juin 2019 0

Dix artistes, dont Henry Drager, William Dawson, Lee Godie ou encore Mr. Imagination et...