La Maison Braquier tient la dragée haute


Impossible de terminer son séjour en Lorraine sans passer par la boutique La Dragée de Verdun. La Maison Braquier, dont l’usine a été entièrement détruite lors de la bataille de Verdun, fabrique cette confiserie depuis 1783. Entre la dragée aux amandes, celle fourrée au chocolat ou encore celle qui change de couleur dans la bouche, le plus difficile sera de choisir !

S’il est un produit français de confiserie dont la qualité demeure inégalée et dont la renommée revêt un caractère mondial, c’est incontestablement la Dragée. Ce bonbon classique, évocateur d’anciennes et nobles traditions jalousement conservées au cours des siècles, est de plus en plus répandu à l’époque actuelle.

Ses origines sont fort reculées.

C’est, vers l’an 1220, qu’un apothicaire de verdunois eut l’idée de génie. Il prit des amandes dont il se servait pour faire ses gâteaux, il les enroba d’une couche de sucre et de miel puis, pour faciliter leur transport, les fit durcir.

La Dragée était trouvée et portait le nom d’EPICE. Ce produit eut bientôt sa vogue dans la noblesse et de drageoir fut de rigueur pour les dames. Ces épices restées sous forme de pralines jusque vers l’an 1600 prirent alors leur forme actuelle : enveloppe dure mais lisse conservant la forme du fruit.

En 1660, Colbert écrit au Roi : « Il se fait à Verdun grand commerce des Dragées« .

Deux siècles de tradition

En 1783, la confiserie J. Boivin, rue Mazel, représente la première phalange de ce qui devait devenir les Etablissements Braquier.

Messieurs Léon Braquier et Edouard Boivin achètent, dès l’armistice de 1871, le château de Coulmier, ancienne villégiature des évêques de Verdun, et font une vaste usine.

Complètement détruite lors de la Bataille de Verdun en 1916, l’usine fut reconstruite et modernisée.

La société « La Dragée de Verdun », anciens Etablissements L. Braquier, a été définitivement constituée le 11 août 1921. Les Dragées Braquier ont conquis le monde entier. Des amateurs prestigieux ont marqué la légende de notre entreprise au fil des années :

Napoléon 1er,
Le Président Carnot,
Sa Majesté Edouard VII Roi d’Angleterre,
Son Altesse Royale le Prince de Galles,
Leurs Majestés le Roi et la Reine des Belges,
le Président Charles de Gaulle.

Société Nouvelle des Etablissements Braquier
50 rue du Fort de Vaux – BP 104
55100 Verdun – France
Tél. +33 3 29 84 30 00
http://www.dragees-braquier.fr/





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

A Strasbourg un marché de Noël encore plus beau

A Strasbourg un marché de Noël encore plus beau

1415 vues
21 décembre 2018 0

Au moment même des terribles heures sombres de l’attaque terroriste de Strasbourg, La Quotidienne...

Rennes s’illumine pour les fêtes

Rennes s’illumine pour les fêtes

845 vues
7 décembre 2018 0

La capitale bretonne est animée toute l’année mais c’est bel et bien en décembre,...

Pipi, caca chez la marquise de Sévigné

Pipi, caca chez la marquise de Sévigné

929 vues
23 novembre 2018 0

Dans le cadre des travaux de valorisation du cabinet d’écriture de la marquise de...