James Tissot, la rétrospective idéale


Cette rétrospective au Musée d’Orsay est la première qui est consacrée à James Tissot à Paris depuis celle organisée au Petit Palais en 1985.

A la fin des années 1850, Tissot fait ses premières armes dans la capitale où sa passion pour l’art japonais comme ses relations avec les cercles les plus influents nourrissent sa peinture. Dans le creuset parisien, à une époque où la modernité théorisée par Baudelaire trouve son expression sous le pinceau de Whisler, Manet ou Degas, Tissot et son esprit dandy sont appréciés par la société mondaine.
Après la guerre de 1870 et la Commune de Paris, il s’installe à Londres et poursuit une carrière en vue qui le voit naviguer dans les meilleures sphères.
Peu à peu, son oeuvre se concentre sur la figure radieuse puis déclinante de sa compagne Kathleen Newton, incessamment présente dans ses tableaux.

Centrée sur la figure de James Tissot, veillant à ancrer l’art de ce peintre dans le contexte artistique et social de son temps, cette exposition présente les grandes réussites d’un artiste aux images souvent iconiques, et ses recherches les plus audacieuses.

Du 24 mars au 19 juillet 2020
Musée d’Orsay
1 rue de la Légion d’Honneur
75007 Paris

https://m.musee-orsay.fr/fr/expositions/article/james-tissot-49970.html





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

«Nouvelles donnes » – La Collection Albers-Honegger

«Nouvelles donnes » – La Collection Albers-Honegger

365 vues
10 juillet 2020 0

La Donation Albers-Honegger est une collection unique en France, classée Trésor National et inscrite...

Paris en photos dans le post-confinement

Paris en photos dans le post-confinement

428 vues
10 juillet 2020 0

Depuis le 03 juillet dernier, l’observatoire Paris Montparnasse propose une exposition photo internationale exceptionnelle...

Robert Morris : The Perceiving Body – Le corps perceptif

Robert Morris : The Perceiving Body – Le corps perceptif

524 vues
30 mai 2020 0

Alors que les équipes du MAMC+ de Saint-Etienne sont en train de mettre tout...