Ils sont fous ces romains


Le 2 juin 2018, le Musée de la Romanité ouvrira ses portes au public. Au cœur de la cité nîmoise, face aux célèbres Arènes bimillénaires, ce musée est l’un des plus grands projets architecturaux et culturels contemporains en France au rayonnement international à ouvrir en 2018.

Il présentera les collections archéologiques extraordinaires de la Ville en soulignant l’influence qu’ont eu les constructions de l’époque sur le développement de Nîmes. Les visiteurs feront un saut dans l’époque gallo-romaine et découvriront des pièces exceptionnelles dans une scénographie innovante : réalité augmentée, technologies audiovisuelles, projections immersives, cartographies interactives…

Le bâtiment, imaginé par Elizabeth de Portzamparc, fait écho à l’histoire de la ville avec sa façade drapée telle une toge romaine, aux milliers de carreaux de verre qui forment une mosaïque moderne.

Habitants et touristes le traverseront le long d’une rue intérieure, suivant le tracé de l’ancien rempart augustéen.

Le musée invite également à la détente grâce à un jardin archéologique et méditerranéen de 3500 m2, ainsi qu’à un toit terrasse végétalisé offrant un point de vue exceptionnel sur la ville.

Doté d’une librairie, d’un café et d’un restaurant ouvert par le chef étoilé Franck Putelat, le Musée de la Romanité sera sans conteste le centre incontournable de l’effervescence nîmoise et un lieu de visite essentiel pour les voyageurs venus de tous horizons.

Tout au long du circuit, les visiteurs pourront admirer des objets collectés au fil des siècles (peintures, mosaïques, objets de la vie courante, statues, etc…) ainsi que des maquettes et reconstitutions qui leur permettront appréhender les civilisations successives a` travers l’architecture, l’urbanisme, ou encore la vie courante.

Le Musée de la Romanité s’ouvre cet été avec l’exposition « Gladiateurs, héros du Colisée ».

Apres une tourne´e mondiale a` travers l’Europe du Nord, les Etats-Unis et l’Australie, Nîmes sera la prochaine et dernière étape de cette exposition spectaculaire, ayant pour commissaire d’exposition la conservatrice du Colisée de Rome, Dr Rossella Rea.





    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Pourquoi le Musée Grévin n’a pas pris une ride

Pourquoi le Musée Grévin n’a pas pris une ride

653 vues
1 juillet 2022 0

Le 5 juin 1882, le Tout-Paris se presse au 10, Boulevard Montmartre pour découvrir...

Gallen-Kallela plus vrai que nature

Gallen-Kallela plus vrai que nature

581 vues
24 juin 2022 0

En 2022, le Musée Jacquemart-André met à l’honneur l’œuvre du peintre finlandais Akseli Gallen-Kallela...

Nîmes, cité de Dieux : le grand show nocturne des Arènes

Nîmes, cité de Dieux : le grand show nocturne des Arènes

752 vues
17 juin 2022 0

Entièrement nouveau, le scénario de « Nîmes, cité des Dieux » vous plonge durant...