Pour hurler avec bonheur : L’axe du loup de Sylvain Tesson


Durant huit mois, Sylvain Tesson a arpenté les routes, de la Sibérie au golfe du Bengale, sur lesquelles passaient naguère les évadés du goulag.

l'axe du loupPour rendre hommage à ceux dont la soif de liberté a triomphé des obstacles les plus grands, seul, il a franchi les taïgas, la steppe mongole, le désert de Gobi, les Hauts Plateaux tibétains, la chaîne himalayenne, la forêt humide jusqu’à la montagne de Darjeeling. À pied, à cheval, à vélo, sur six mille kilomètres, il a connu ce qu’il a cherché de plein gré : le froid, la faim, la solitude extrême.

La splendeur de la haute Asie l’a récompensé, comme les mots d’une très ancienne déportée heureuse de se confier à lui : «On a le droit de se souvenir.»





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Jean-Louis Baroux maintient le suspense

Jean-Louis Baroux maintient le suspense

2234 vues
6 novembre 2020 0

Le 8 mars 2014, un Boeing 777 de la Malaysia Airlines décolle à à...

Et Christophe Colomb découvrit … l’intelligence artificielle

Et Christophe Colomb découvrit … l’intelligence artificielle

1049 vues
9 octobre 2020 0

Alors que la (re) découverte des Amériques, covid-19 oblige, est fermée au tourisme pour...

Le triomphe dans la bonne ville

Le triomphe dans la bonne ville

869 vues
4 septembre 2020 0

Quatre ans à travers le monde sur une Triumph Tiger 100 de 73 !...