Helena Rubinstein se fait la belle au Quai Branly


Regards sur les arts extra-occidentaux au travers de la collection Helena Rubinstein. L’exposition révèle la fascination pour l’art africain de la pionnière des cosmétiques, mécène et collectionneuse avant-gardiste au début du 20e siècle.

Personnalité hors-norme, première femme d’affaires du XXe siècle, self-made-woman affranchie et visionnaire… Si les superlatifs fusent pour décrire l’ascension vertigineuse d’Helena Rubinstein (1870-1965), l’Impératrice de la beauté selon Cocteau, on en oublie parfois son parcours de collectionneuse aguerrie et son rôle pionnier dans la reconnaissance des arts africains et océaniens en Europe et outre-Atlantique.

Construite essentiellement à Paris, au gré de ses rencontres, « la collection de Madame », aujourd’hui dispersée, rassemblait plus de 400 pièces d’art extra-européen, précieux gardiens de reliquaires kota ou fang, pièces d’exception baoulé, bamana, senoufo ou dogon, qui voisinaient avec les œuvres de peintres et sculpteurs de la modernité, Chagall, Braque ou Picasso, et beaucoup d’autres domaines de collection.

À travers une soixantaine de pièces, l’exposition met à l’honneur sa passion pour les arts extra-occidentaux, principalement l’art africain, et sa fascination pour leur intensité expressive et leur caractère.

Des arts qu’elle a découverts dans les années 1910, au contact du sculpteur Jacob Epstein puis de collectionneurs d’avant-garde parisiens, et qu’elle mettra un point d’honneur à mettre en valeur dans ses intérieurs de Paris, New-York et Londres mais aussi, dans un souci d’éducation de sa clientèle féminine, dans ses salons de beauté du monde entier et en participant à de grandes expositions.

Cette exposition est réalisée grâce au soutien de Marc Ladreit de Lacharrière.

La collection de Madame
Exposition jusqu’au 28 juin
au Musée du Quai Branly-Jacques Chirac
37 Quai Branly, 75007 Paris





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

A Verdun en 1917, on ne passe pas

A Verdun en 1917, on ne passe pas

582 vues
26 mars 2021 0

Le champ de bataille de Verdun recèle encore aujourd’hui un patrimoine d’ouvrages fortifiés exceptionnel....

La Box Kintsugi, une tendance déco à la mode nipponne

La Box Kintsugi, une tendance déco à la mode nipponne

758 vues
6 février 2021 0

Réparer les pots cassés, redonner une seconde vie aux objets en céramique abîmés… le...

She-Bam Pow Pop Wizz

She-Bam Pow Pop Wizz

1005 vues
27 novembre 2020 0

A l’occasion des 30 ans du Musée d’Art Moderne et d’Art Contemporain de Nice,...