La Grande Bretagne propose de l’Art dans du Coton


Peu importe la saison, en Grande-Bretagne, il y a toujours quelque chose à faire ou à voir. Les amateurs d’art classique ou contemporain apprécieront la richesse et la diversité des grandes expositions présentées pour la saison 2017. Billetterie en ligne pour certaines expositions sur www.visibritainshop.fr

Jusqu’au 17 avril 2017 : Fire ! Fire !

Pour célébrer le 350 ème anniversaire du grand incendie de Londres, le Museum of London propose une grande exposition consacrée à la tragédie qui ravagea la capitale britannique du 2 au 5 septembre 1666.

tate 2L’exposition « Fire! Fire! » présente la catastrophe, ses implications sur l’urbanisation et ses conséquences sur la vie quotidienne des londoniens.
Museum of London, Londres – www.museumoflondon.org.uk

Jusqu’au 26 février 2017 : Painting Paradise, The Art of the Garden

Sanctuaire sacré, laboratoire d’études scientifiques, havre pour penseur solitaire ou espace de pur plaisir, les jardins sont le lieu où l’homme et la nature se rencontrent. « Painting Paradise: The Art of the Garden » met en évidence la façon dont les jardins ont été célébrés dans l’art à travers quatre siècles. Réunissant peintures, études botaniques, dessins, livres et manuscrits, l’exposition explore le caractère changeant du jardin du 16ème siècle au début du 20ème. Des œuvres majeures de Léonard de Vinci, de Rembrandt, de van Rijn et de la manufacture de Sèvres y seront exposées.
The Queen’s Gallery, Palace of Holyroodhouse, Edimbourg – www.royalcollection.org.uk

Jusqu’au 18 décembre 2016 : John Gibson RA – A British Sculptor in Rome

Pour marquer le 150ème anniversaire de la mort de John Gibson RA (1790–1866), éminent artiste gallois né à Conwy, favori du Prince Albert et de la Reine Victoria, cette exposition est consacrée à ses travaux de sculpture.
tate 3Plus de 30 œuvres seront ainsi exposées à la Royal Academy dont des marbres (Narcissus), des bas-reliefs de plâtre (The Meeting of Hero and Leander) et des dessins.
Royal Academy of Arts, Londres – www.royalacademy.org.uk

Jusqu’au 29 janvier 2017 : Maggi Hambling – Touch: works on paper

Artiste contemporaine figurative, les travaux de peinture, de sculpture et les installations de Maggi Hambling utilisent tous les medium. Pour autant, le dessin est au cœur de son art. Cette exposition se penche sur ses liens profonds qu’elle entretient avec le sujet qu’elle peint et présente une série de dessins et de sérigraphies dont certains n’ont jamais été exposés précédemment.
The British Museum, Londres – www.britishmuseum.org

Jusqu’au 26 février 2017 : You Say You Want a Revolution? Records and Rebels 1966 – 1970

Cette exposition revient sur l’optimisme, l’idéalisme et les aspirations de la fin des années 60, tels qu’exprimés dans la musique, la mode, le cinéma, le design, l’activisme politique, et leur adéquation avec la vie contemporaine.

tate 4Il s’agit là d’une véritable enquête sur les bouleversements culturels et les changements révolutionnaires qui ont eu lieu au cours de ces cinq années.
Victoria & Albert Museum, Londres – www.vam.ac.uk

Jusqu’au 8 janvier 2017 : The EY exhibition: Wifredo Lam

Cette exposition consacrée à l’artiste cubain Wilfredo Lam, oscille entre surréalisme et tradition, entre l’Afrique, les Caraïbes, l’Europe et l’Amérique, entre l’Est et l’Ouest. Au cours de sa carrière, il a étudié à Madrid dans les années 20, rencontré les Cubistes et les Surréalistes à Paris, collaboré avec André Breton à Marseille en 1940 et s’est engagé auprès des intellectuelles des Caraïbes en Martinique, à Haïti et à Cuba pendant et après la 2nd Guerre Mondiale. Ses travaux sont imprégnés de toutes ses influences.
Tate Modern, Londres – www.tate.org.uk

Jusqu’au 15 janvier 2017 : Bedlam: the asylum and beyond

Grâce à l’expertise du Bethlem Royal Hospital, cette exposition retrace l’évolution de la perception des maladies mentales et de la folie à travers les siècles et tente d’anticiper le futur. Les visiteurs seront ainsi confrontés aux différents traitements de Bethlem et d’autres hôpitaux psychiatriques de Grande-Bretagne et d’Europe. Ils y découvriront des faits fascinants à travers des films, des installations et des illustrations.
Wellcome Collection, Londres – www.wellcomecollection.org

tate 5Jusqu’au 15 janvier 2017: William Kentridge: Thick Time

Artiste sud-africain de renom, William Kentridge est apprécié pour ses dessins, ces films, ces conférences et des productions théâtrales et lyriques. Cette exposition présente 6 œuvres qu’il a créées entre 2003 et 2016, dont deux installations vidéo immersives.
Whitechapel Gallery, Londres – www.whitechapelgallery.org

Jusqu’au 15 janvier 2017: James Abbe, Photographer of the Jazz Age

D’Hollywood aux Folies Bergère, les stars des années 20 sont mises en lumière au travers de cette exposition de portraits réalisés par James Abbe. Pauses parfaites, sourires conscients, ces clichés à l’éclairage magique, apportent une lumière candide sur les célébrités du début du 20ème siècle.
Fashion & Textile Museum, Londres – www.ftmlondon.org

Jusqu’au 15 janvier 2017: 1920s Jass Age Fashion & Photographs

L’exposition 1920s Jass Age présente le côté glamour de la haute couture et du le prêt-à-porter de 1919 à 1929. Avec plus de 150 tenues, cette incroyable sélection met en évidence les excès, la frivolité et la modernité de cette décade.
Fashion & Textile Museum, Londres – www.ftmlondon.org

Jusqu’au 2 janvier 2017 : Abstract Expressionism

Consacrée à un courant artistique majeur des Etats Unis, l’expressionisme né à New York dans les années 50, cette exposition est particulièrement attendue. A l’époque du free jazz et de la Beat Generation, des artistes comme Jackson Pollock, Mark Rothko et Willem de Kooning ont cassé les codes établis. Pour cet événement de la rentrée, la RAA a rassemblé des œuvres de Pollock, Rothko, Still, de Kooning, Newman, Kline, Smith and Gorky pour en mesurer l’impact collectif.
Royal Academy of Arts, Londres – www.royalacademy.org.uk

Jusqu’au 5 février 2017: Opus Anglicanum: Masterpieces of English Medieval Embroidery

Cette exposition propose au public de découvrir le raffinement des broderies pour lesquelles l’Angleterre s’était forgé une belle réputation du 12ème au 15ème siècle en fournissant les rois, les reines, les papes et les cardinaux de toute l’Europe.
Victoria & Albert Museum, Londres – www.vam.ac.uk

Jusqu’au 5 février 2017 : Picasso Portraits

Les portraits de Picasso incarnent l’étonnante variété de son talent et ses capacités d’innovation. Cette exposition de plus de 24 œuvres se concentre sur la représentation que l’artiste propose de sa famille, de ses amis et maitresses. Elle met à jour le processus créatif de l’artiste qui se déplace librement entre croquis réalistes, caricature humoristique et peinture expressive de mémoire.
National Portrait Gallery, Londres – www.npg.org.uk

Jusqu’au 15 janvier 2017 : Beyond Caravaggio

Beyond Caravaggio est la première grande exposition consacrée à l’influence de Caravage sur ses contemporains et adeptes au Royaume-Uni. Après la présentation au public de sa première commande en 1600, des artistes du monde entier se sont précipités à Rome pour voir son travail. Séduits, ils tentèrent de l’imiter. Cette exposition rassemble des œuvres exceptionnelles de Caravage et des artistes italiens, français, flamand et néerlandais qu’il a inspirés.
National Gallery, Londres – www.nationalgallery.org.uk

Jusqu’au 5 février 2017 : The Vulgar, Fashion Redefined

Provocateur, choquant, le mot “vulgaire” véhicule des images, des idées et des sentiments assez forts. The Vulgar est la première exposition consacrée à la question “des goûts et des couleurs” dans la mode, de la renaissance à nos jours. Elle étudie la question du vulgaire dans la mode, avec tous ses excès et ses évolutions, à travers 120 artefacts, allant du costume historique aux pièces de haute couture et de prêt-à-porter de grands créateurs comme Walter van Beirendonck, Chloé, Christian Dior, Pam Hogg, Charles James, Christian Lacroix, Lanvin, Moschino, Miuccia Prada, Elsa Schiaparelli, Philip Treacy, UNDERCOVER, Viktor&Rolf, Louis Vuitton ou encore Vivienne Westwood.
Barbican Art Gallery, Londres – www.barbican.org.uk

Jusqu’au 22 janvier 2017 : Rodin & Dance: The Essence of Movement

Rodin & Dance: The Essence of Movement est la première grande exposition à s’intéresser à la passion de Rodin pour la dance et les pauses acrobatiques du corps humain à travers la série mouvements de dance. Ces silhouettes entrelacées en terre cuite et plâtre y sont présentées aux côtés de remarquables études anatomiques de l’artiste.
Courtauld Gallery, Londres – www.courtauld.ac.uk/gallery

Jusqu’au 5 mars 2017 : Yves Klein

Figure majeure de l’art d’après-guerre, Yves Klein (1928–1962) est reconnu pour ses fascinant monochromes et pour sa perception de la relation existante entre l’art et la vie. L’exposition présentée à la Tate Liverpool s’intéresse à l’intégralité de son œuvre, expression de l’infini et de l’immatériel grâce aux couleurs primaires dont le célèbre Bleu Klein, sa marque de fabrique.
Tate Liverpool, Liverpool – www.tate.org.uk

Jusqu’au 5 mars 2017 : Edward Krasinski

La Tate Liverpool présente la première grande rétrospective consacrée à Edward Krasinski (1925–2004), figure qui a marqué l’art du 20ème en Europe et présente des œuvres couvrant plus de 50 années de carrière, des années 60 aux années 2000. L’exposition s’articule autour de pièces majeure que sont ses mobiles réalisés dans les années 1964-65 mais aussi ses « interventions » des années 70, 80 et 90.
Tate Liverpool, Liverpool – www.tate.org.uk

Jusqu’au 5 mars 2017 : Paul Nash

Découvrir les paysages anglais dans le regard d’un des plus grands peintres britanniques. Paul Nash était fasciné par les temps anciens, et passa du temps dans le sud de l’Angleterre à explorer les zones côtières. Il était également inspiré par l’équinoxe et les phases de la lune. Ces influences se ressentent sur son travail. Consacrée à l’ensemble de sa carrière, cette exposition présente ses premiers dessins mais aussi ses œuvres majeures réalisées pendant la seconde guerre mondiale.
Tate Britain, Londres – www.tate.org.uk

Jusqu’au 26 février 2017: South Africa, the art of a nation

De l’art primitif à l’art contemporain, cette exposition propose une fascinante découverte des richesses de l’Afrique du Sud à travers l’art sous toutes ses formes et sur une période de plus de 100.000 ans.
British Museum, Londres – www.britishmuseum.org

Jusqu’au 29 janvier 2017 : Intrigue: James Ensor by Luc Tuymans

Théâtrale, satirique, macabre, voilà comme se définie l’œuvre de James Ensor. Né à Ostende d’un père britannique et d’une mère flamande, il rencontra un certain succès de son vivant et exerça une influence non négligeable sur l’Expressionnisme. Avec cette exposition, l’artiste contemporain Luc Tuymans propose aux visiteurs sa vision du travail d’Ensor.
Royal Academy of Arts, Londres – www.royalacademy.org.uk

Jusqu’au 12 mars 2017 : Hair by Sam McKnight

Cet automne, la Somerset House présente l’exposition Hair by Sam McKnight, une exposition consacrée aux quarante années de carrière du styliste, de la fin des années 70 à aujourd’hui. Coiffeur des stars, c’est lui qui a façonné l’image de Kate Moss, Linda Evangelista, Christy Turlington, Naomi Campbell et Princess Diana, entre autres. Il apparait sur plus d’une centaine de couverture de Vogue, a travaillé avec les plus grands couturiers, Chanel à Vivienne Westwood et a collaboré avec les plus grands photographes comme Nick Knight ou Patrick Demarchelier.
Somerset House, Londres – www.somersethouse.org.uk

Jusqu’au 23 avril 2017 : Portrait of the Artist

La première exposition à mettre en avant les portraits d’artistes, Portrait of the Artist ne se contente pas de présenter des autoportraits d’artistes célèbres comme Rembrandt, Rubens, Artemisia Gentileschi, Lucian Freud ou David Hockney mais elle présente également des portraits réalisés par de familiers, comme le portrait de Leonard de Vinci par son élève Francesco Melzi.
The Queen’s Gallery, Buckingham, Londres – www.royalcollection.org.uk

Jusqu’au 7 mai 2017 : The radical eye: modernist photography from the Sir Elton John Collection

La Tate Modern présente des clichés issus d’une des plus grandes collections de photos privées au monde, celle de Sir Elton John. Y seront exposées des images modernistes des années 20 à 50, période cruciale dans l’histoire de la photographie. En cette période de bouleversements, la photo était un moyen de communication et de représentation du monde. Plus de 150 tirages rares de photographes célèbres comme Man Ray, André Kertész, Berenice Abbott, Alexandr Rodchenko ou Edward Steichen, raconteront cette époque pour la première fois au Royaume Uni.
Tate Modern, Londres – www.tate.org.uk

Jusqu’au 21 mai 2017 : Joan Eardley, A Sense of Place

La carrière de Joan Eardley ne dura pas plus de 15 ans, elle mourut en 1963, à l’âge de 42 ans. Pendant cette période elle se concentra sur 2 thèmes : les enfants du quartier de Townhead à Glasgow et le village de pécheurs de Catterline, au sud d’Aberdeen. Ces deux thèmes sont au cœur de cette exposition de dessins et de photos.
Scottish National Gallery of Modern Art, Edimbourg – www.nationalgalleries.org

Jusqu’au 26 mars 2017 : Australia’s Impressionists

L’exposition Australia’s Impressionists propose une découverte de l’Impressionnisme tel qu’il s’est exprimé en Australie, dans un contexte très différent de la bonne vieille Europe. Si le mouvement était lié à ses homologues en France et en Grande-Bretagne, il n’en était pas moins complètement distinct. Quatre artistes principaux seront présentés à la National Gallery : Tom Roberts (1856–1931), Arthur Streeton (1867- 1943), Charles Conder (1868–1909), et John Peter Russell (1858–1930).
National Gallery – www.nationalgallery.org.uk

Du 28 janvier 2017 au 7 mai 2017 : Josef Frank, Patterns–Furniture–Painting

Il s’agit de la première exposition au Royaume-Uni consacrée au designer et artiste Josef Frank (1885-1967). Autrichien d’origine, l’architecte s’installa en Suède en 1933, et c’est là qu’il développa, avec Estrid Ericson, une marque colorée et modernisme de tissu d’ameublement.
Fashion & Textile Museum, Londres – www.ftmlondon.org

Du 9 février 2017 au 29 mai 2017 : David Hockney

David Hockney est un des artistes contemporains britanniques les plus populaires et les plus influents du 20ème siècle et la Tate lui consacre une exposition majeure en 2017. Elle rassemblera une large sélection des œuvres les plus célèbres de l’artiste en hommage à ses 60 ans de carrière. Ainsi, peintures, dessins et lithographies côtoieront photos et vidéos. A presque 80 ans, le style et les techniques d’Hockney continuent à évoluer, adoptant les nouvelles technologies au passage. Piscines de Los Angeles, dessins, photographies, paysages du Yorkshire et travaux plus récent illustreront le talent de ce natifs du nord de l’Angleterre.
Tate Britain, Londres – www.tate.org.uk

Du 11 février 2017 au 17 avril 2017 : Revolution: Russian Art 1917–1932

100 ans après la révolution russe, cette rétrospective se penche sur une période particulièrement mouvementée de l’histoire à travers ses courants artistiques florissants de 1917 à 1932. Des artistes célèbres comme Kandinsky, Malevich, Chagall ou Rodchenko vécurent de près les événements de 1917 qui aboutirent à la chute du Tsar et au chamboulement de la société russe. L’innovant Kandinsky, l’abstraction de Malevich et des Suprématistes, et l’émergence du Réalisme Socialiste seront au cœur de la problématique exposée.
Royal Academy of Arts, Londres – www.royalacademy.org.uk

Du 15 février 2017 au 11 juin 2017 : Tillmans

Depuis le début des années 90, Wolfgang Tillmans est considéré comme un artiste innovant. S’il s’est forgé un nom en tant que photographe, il est également reconnu pour ses travaux abstraits et ses tirages en 3 dimensions de qualité sculpturale. 2003 est le point de départ de cette exposition consacrée à 14 années de travaux expérimentaux.
Tate Modern, Londres – www.tate.org.uk

Du 5 mars 2017 au 25 juin 2017 : Michelangelo/Sebastiano: A Meeting of Minds

La National Gallery met en evidence l’incroyable relation entre deux grands maîtres de la renaissance, Sebastiano del Piombo et Michel-Ange Michelangelo, des années 1510 aux années 1540. Les deux génies se rencontrèrent à Rome en 1511, alors que Michel-Ange terminait le plafond de a Chapelle Sixtine, ils devinrent amis et collaborateurs. L’exposition de la National Gallery est consacrée à deux de leur collaboration : la Piété de San Francesco à Viterbo (1512–16), et la Résurrection de Lazare, peint pour la Cathédrale de Narbonne.
National Gallery, Londres – www.nationalgallery.org.uk

Du 9 mai 2017 au 10 septembre 2017 : Alberto Giacometti

La Tate Modern exposera un des plus célèbres sculpteurs au monde en s’intéressant à ses influences et à la façon dont il a développé sa technique. Plâtres et esquisses présentés avec des bronzes et des huiles illustreront le propos.
Tate Modern, Londres – www.tate.org.uk

Jusqu’au 30 septembre 2017 : The Pink Floyd Exhibition: Their Mortal Remains

Un voyage multi-sensoriel, innovante et sans précédent dans le monde extraordinaire des Pink Floyd, de leur début dans les années 60 à nos jours.
Victoria and Albert Museum, Londres – www.vam.ac.uk/exhibitions/pink-floyd

Jusqu’au 15 octobre 2017 : Fahrelnissa Zeid

Formée à Paris et à Istanbul, Fahrelnissa Zeid (1901–1991) est une des artistes turques des plus influentes, principalement connue pour ses œuvres abstraites de grand format. Son vocabulaire est décrit comme une synthèse d’influences islamiques, byzantines, arabes et persanes combinées au style européen de l’après-guerre. L’exposition de la Tate d’intéresse à l’évolution du travail abstrait et figuratif de l’artiste, à ses thématiques favorites et aux matériaux et méthodes qu’elle utilisa tout au long de sa carrière.
Tate Modern, Londres – www.tate.org.uk

Jusqu’au 12 novembre 2017 : Bonnie Prince Charlie and the Jacobites

Cette exposition racontera l’histoire de Bonnie Prince Charlie et de la grandeur et décadence des Jacobites. Leur légende fascine depuis longtemps et connais un regain d’intérêt depuis la publication de la série de romans « Outlander » et de leur adaptation à la télévision. A partir d’une collection particulièrement riche, l’exposition racontera une histoire d’amour, de perte, d’exil, de rébellion et apportera un regard nouveau sur cette période mouvementée de l’histoire
National Museum of Scotland – www.nms.ac.uk

Jusqu’au 22 octobre 2017 : Soul of a nation: art in the age of black power

Concentrée sur la période 1963-1983, l’exposition Soul of a Nation: Art in the Age of Black Power est consacré au “Black Art” aux Etats-unis. Y seront exposées pour la première fois au Royaume-Uni des œuvres d’artistes américains comme Romare Bearden, Norman Lewis, Lorraine O’Grady et Betye Saar, ou comme le britannique Frank Bowling installé à New York.
Tate Modern, Londres – www.tate.org.uk





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

A Budapest, une parenthèse enchantée aux bains Széchenyi

A Budapest, une parenthèse enchantée aux bains Széchenyi

885 vues
6 mars 2020 2

Un passage aux Thermes Széchenyi est un incontournable à Budapest! Dés l’arrivée, on est...

Des Îles Féroé tout au long de l’année

Des Îles Féroé tout au long de l’année

828 vues
14 février 2020 0

Et si vous partiez à la découverte des Îles Féroé , 18 îles magnifiques...

Un paradis blanc à 360° au jardin d’acclimatation

Un paradis blanc à 360° au jardin d’acclimatation

807 vues
31 janvier 2020 0

Après avoir découvert dans la première réserve virtuelle à 360°, en coopération avec Wild...