Etihad Regional s’attaque à la Swiss


Toute deux sont nées en 2003. C’est évidement leur seul point commun tant la différence est grande entre Etihad Airways et Darwin Airline.

Pourtant depuis dimanche dernier, leur destin est lié. Etihad Airways, créée ex-nihilo par les autorités des Emirats arabes unis pour faire face aux géants naissants au Qatar (Qatar Airways) ou à Dubaï (Emirates), a connu l’une des plus fortes croissances de l’histoire du transport aérien, dépassant la barre des 12 millions de passagers en 2013. Aujourd’hui avec ses 89 appareils actuels (et 220 autres commandés), elle domine, avec quelques autres, le transport aérien mondial.

Quand à Darwin Airlines, rebaptisée désormais Etihad Regional, née après la disparition de Swissair et Crossair (ses 12 appareils Saab 2000 ont appartenu à la flotte Crossair avant de passer sous pavillon Darwin), avec un siège à Lugano et un principal hub à Genève-Cointrin, elle a acquis en dix ans une connaissance du marché régional européen et a su bâtir un réseau sur ces destinations.
En 2013, elle devrait avoir transporté près de 130’000 passagers.

Première des « trois soeurs » du Golfe (Etihad, Emirates et Qatar Airways) à créer une filiale régionale en Europe, Etihad Airways confirme donc bien sa stratégie de prendre pied en Europe sans devoir s’engager dans une vaste stratégie marketing pour assoir sa marque.

Les participations récentes dans Airberlin (29,2 %), Air Seychelles (40 %), Virgin Australia (19,9 %), Aer Lingus (2,9 %), Jet Airways (24 %), Darwin Airline (33 %) et Air Serbia (49 %) ainsi que son fort intéret pour Alialia, cumulé à sa volonté de faire de Zurich et de Genève ses têtes de pont européennes, amenent tous les observateurs à penser que le géant d’Abu Dhabi va se dresser en principal challenger pour Swiss (propriété de Lufthansa) pour les années à venir.

 » Nous allons constituer un nouveau réseau régional européen, qui nous permettra d’alimenter les vols d’Etihad vers Abou Dhabi mais aussi les hubs de nos différents partenaires européens » explique d’ailleurs très clairement James Hogan, le patron d’Etihad qui, un rien malicieux, ajoute qu’il « aimerait volontiers avoir les infrastructures des aéroports suisses à Abou Dhabi ». Une petite pique à l’intention de Swiss qui se plaint depuis longtemps des taxes aéroportuaires de l’aéroport de Zurich.

Dès le 1er juin prochain, Etihad Regional volera donc vers et depuis Zurich, qui, pour Darwin Airline, n’était qu’un aéroport parmi d’autres en terme de fréquence des vols ou de positionnement.

Certes important, car il reliait la plus grande ville suisse à Lugano, siège de l’entreprise, mais le véritable hub était à Genève.

Dès l’été prochain, Zurich va ainsi monter en puissance, devenant l’une des clefs du réseau continental d’Etihad Regional, réseau qui sera aussi renforcé par des connexions avec les réseaux partenaires, et notamment celui d’Airberlin, sur les plateformes aéroportuaires de Berlin et Düsseldorf.

Etihad tisse donc méthodiquement sa toile, sans trop de bruit et désormais plus proprement : La compagnie vient d’annoncer dimanche avoir fait voler l’un de ses avions avec du biocarburant mis au point par Total, une première au Moyen-Orient.





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Croisières en France : Un hôpital à bord et le coeur sur la main

Croisières en France : Un hôpital à bord et le coeur sur la main

1422 vues
10 juillet 2020 0

Croisière feutrée, croisière modifiée mais croisière sécurisée. Pour un peu, cet été, les bateaux...

Ou sont les plus belles plages de vacances ?

Ou sont les plus belles plages de vacances ?

1750 vues
9 juillet 2020 2

Symbole des vacances d’été, la plage reste le lieu incontournable des touristes et l’endroit...

Tourisme à Hong Kong : rien ne va plus

Tourisme à Hong Kong : rien ne va plus

1940 vues
8 juillet 2020 0

Hong Kong devait célébrer, le 1er Juillet dernier, le 23ème anniversaire de la rétrocession...