Escale à Aix-en-Provence pour Boris Labbé


Nul n’est prophète en son pays. L’adage s’applique parfaitement au réalisateur et artiste vidéo Boris Labbé. En effet cet artiste français qui a été exposé dans de nombreux pays où ses œuvres ont été primées à de multiples reprises n’a pas encore acquis une juste renommée en France. L’exposition qui lui est consacrée à Aix-en-Provence jusqu’en mars 2022 devrait lui permettre de rencontrer enfin le public français.

Boris Labbé est né à Lannemezan dans les Hautes-Pyrénées en 1987. Très jeune attiré par le dessin et la BD c’est tout naturellement qu’il suit un cursus artistique à l’Ecole des Beaux-Arts de Tarbes puis à l’Ecole du Cinéma d’Animation d’Angoulême. Durant ces études il est amené à découvrir le monde de l’animation et le mouvement devient un élément essentiel de son mode créatif.

Il explore, par passion et par exigence artistique, l’animation assistée par ordinateur lors de résidences à travers le monde : Académie de France à Madrid, la Casa de Velasquez, Haute Ecole des Arts du Rhin à Strasbourg, CICLIC du Val de Loire, Artists-in-Residence of the Q21 à Vienne, Artists-in-Residence à Sapporo, Cinémathèque Québécoise de Montréal.

Retour en France en 2020 où il poursuit ses recherches à Vidéoformes à Clermont-Ferrand, à la résidence d’artistes de l’Abbaye Royale de Fontevraud puis tout récemment à l’Institut Français/Les Ailleurs d’Arles pour une Immersive Writing Residency. Un parcours sans faute mené tambour battant !

Tout au long de ces voyages et résidences Boris Labbé ne cesse de travailler et de créer: courts-métrages, concerts audiovisuels et installations vidéo se succèdent. Dès 2012 ses œuvres sont exposées ou projetées dans des galeries, cinémathèques, musées, festivals de films… Europe, USA, Japon, Russie, Israël… partout ses œuvres interpellent et le font connaître du monde de l’art. Ainsi il est sélectionné pour son court-métrage « La Chute » en séance spéciale à la 57ème Semaine de la Critique du Festival du Film de Cannes en 2018.

En 2020 c’est l’un des plus grands chorégraphes mondiaux, Angelin Preljocaj, qui lui demande de participer à son « Lac des Cygnes » et de créer une vidéo dont les images accompagneraient les danseurs et la musique de Tchaïkovski.

L’exposition actuelle d’Aix-en-Provence est une rétrospective de dix ans du travail de Boris Labbé. L’artiste l’a appelé « L’Infini Turbulent » en référence et en hommage à Henri Michaux. Y sont proposés des dessins, fusains et œuvres vidéo fruits des expérimentations audiovisuelles de l’artiste.

L’exposition occupe trois lieux différents dans Aix. Le « Musée des Tapisseries » présente du 3 décembre 21 au 6 mars 22 des projections sur grand écran de plusieurs courts-métrages explorant le rapport de la peinture au cinéma, de la musique à la danse, du corps à l’animal, au végétal ou au minéral.

On peut y voir une re-création de son travail de scénographie réalisé pour le « Lac des Cygnes » d’Angelin Preljocaj. Les images réussissent à être à la fois hyperréalistes et hyper-artificielles créant une sensation de malaise dont il est parfois difficile de s’extraire.

L’espace culturel départemental « -21 bis Mirabeau » d’Aix propose du 10 novembre 2021 au 20 février 2022 trois œuvres d’animation et des fusains inspirés par Bruegel le Jeune, Goya et Dante. C’est un monde très personnel qui nous est proposé.

Que ce soit en noir et blanc ou en couleur on y oscille entre onirisme et cauchemar, un univers où l’être humain erre et tourne en rond broyé par ses propres créations ou interagissant sans but avec des personnages aux visages indéchiffrables.

Le parcours se termine face à la façade récemment rénovée de l’église de la Madeleine. La ville d’Aix-en-Provence et l’association HEXALAB y proposent des mappings (projections vidéo) réalisés par trois artistes différents.

Boris Labbé a créé le sien spécialement pour l’occasion. Il y sera présenté tous les jours de 18h à 21h du 3 au 24 décembre à tous les passants. On y découvre des oiseaux prenant leur envol sur la façade, une facette plus optimiste du travail de l’artiste.

Une œuvre parfaitement accessible pour les grands comme pour les petits, en phase avec les fêtes de fin d’année.
Vous pouvez également découvrir les œuvres de Boris Labbé sur son site internet www.borislabbe.com

Annick Dournes, envoyée spéciale à Aix-en Provence

Photos : ©Annick Dournes. Toutes les œuvres présentées sont protégées sous ©Boris Labbé





    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

En platine pour son jubilé

En platine pour son jubilé

973 vues
14 janvier 2022 0

Le 6 février 2022, la Reine Elizabeth II célèbrera les 70 ans de son...

1940-1944 : La guerre des ondes entre Londres, Paris et Vichy

1940-1944 : La guerre des ondes entre Londres, Paris et Vichy

1102 vues
19 novembre 2021 0

Le musée de l’Ordre de la Libération vous plonge dans l’histoire de la radio...

Klein met la mode au premier plan

Klein met la mode au premier plan

1250 vues
30 octobre 2021 0

Après avoir montré ses images de New York, Paris, Rome ou Tokyo, la galerie...