Entretien exclusif La Quotidienne avec Sir Rocco Forte


Lors du salon ILTM de Cannes, le groupe hôtelier Rocco Forte (RFH) a organisé une conférence de presse pour le pool des journalistes dûment accrédités. Et c’est Sir Rocco Forte en personne, le fondateur et le CEO du groupe qui est venu présenter avec beaucoup d’humour les belles perspectives du groupe.

D’emblée Sir Rocco annonce que 2019 a été une très bonne année pour le groupe qui a ouvert de nouveaux établissements dont « l’Hôtel de Ville » à Rome. L’Hotel de Ville a été entièrement restructuré avec le passage de 182 chambres à seulement 140, et comporte au dernier étage deux immenses suites avec une vue quasi panoramique sur la ville éternelle. Dans la région des Pouilles, un deuxième établissement, la « Masseria Torre Maizza » a vu le jour avec une capacité voulue de seulement 40 chambres.

Grande nouveauté pour le groupe Rocco Forte Hotels, l’ouverture toujours à Rome de sa toute première « maison », la « Rocco Forte House », qui propose cinq appartements pour ceux de leurs clients à la recherche de séjours un peu plus longs dans un cadre discret et intimiste, clients qui auront bien évidemment accès à tous les services des deux autres hôtels romains du groupe.

Puis Sir Rocco annonce qu’au 1er juin 2020 la « Villa Igiea » accueillera ses premiers clients après des mois de travaux. Ce palace datant des années 1900, qui a vu passer toutes les têtes couronnées et l’intelligentsia du siècle dernier va retrouver son lustre d’antan.

Pour Sir Rocco, ce sera un « hôtel très spécial et exceptionnel » avec sa vaste terrasse dominant le bleu de la Mer Tyrrhénienne et ses magnifiques jardins descendant jusqu’au port en contrebas.

Quand à celui de Shanghai prévu à l’origine pour juin 2020, Sir Rocco ne serait pas surpris que la date soit légèrement repoussée de quelques semaines.

Actuellement le groupe RFH qui gère 14 hôtels a pour objectif d’atteindre un parc de 25 établissements dans les cinq années à venir.

Mais pour cela, nous précise-t-il, « il faut savoir grossir en gardant l’âme du groupe » avec un intérêt tout particulier pour l’acquisition d’hôtels de plus petite taille (de 50 à 60 chambres) disposant obligatoirement d’un emplacement exceptionnel.

Revenant sur la saga familiale du groupe, Sir Rocco rappelle que c’est avec sa sœur Olga Polizzi qu’il a fondé le groupe Rocco Forte Hotels il y a 25 ans.

Dès l’origine c’est Olga qui a totalement repensé le design de chacun des hôtels, design toujours « élégant et confortable, quelquefois un peu pompeux mais toujours à l’écoute des goûts des clients« .

Et maintenant les trois enfants de Sir Rocco qui en est très fier, ont à leur tour intégré la structure du groupe.

Sans parler chiffres, cela pourrait peut-être sembler un peu vulgaire, Sir Rocco avoue que 2019 a donné de très bons résultats et avoue avec un grand sourire que « c’est Maman qui va être ravie car les dividendes vont grimper! ».

À la question qui lui est posée sur un éventuel développement de RFH au Moyen Orient, Sir Rocco rappelle qu’avant la crise de 2009 il possédait 6 établissements dans la région, et qu’il avait dû tous les fermer à l’exception de celui de Jeddah, ajoutant avec bon sens « il est difficile de se distinguer des autres dans des villes comme DubaÏ surtout si on veut garder une âme pleine d’élégance« .

Le clinquant n’est vraiment pas la marque de RFH.

Une dernière question lui fut adressée par une journaliste qui se précipitait systématiquement sur le micro pour poser à tous les intervenants la même question « Que faites-vous pour le plastique? ».

Sir Rocco, peut-être un peu agacé par cette question un peu bateau, a répondu que bien évidemment, comme tous ceux impliqués dans l’hôtellerie haut de gamme, « l’objectif est d’éliminer au maximum l’usage de plastiques à usage unique« .

Et c’est avec un peu de délectation et un grand sourire, que Sir Rocco lui a lancé sa flèche du Parthe « Vous savez, l’industrie hôtelière de luxe travaille toujours pour proposer à ses clients des produits que les extrémistes n’aiment pas!« .

Frédéric de Poligny





    1 commentaire pour “Entretien exclusif La Quotidienne avec Sir Rocco Forte

    1. J ai travaillé pour eux, les filles ne viennent jamais dans les bureaux,elles passent leur temps à faire des photos pour les magazines, et la déco est très normale, pas de quoi révolutionner le monde des 5 étoiles, l’hôtel amigo par exemple est en dessous des 5 étoiles de Paris avec des chambres trop petites et avait un manager hollandais incompétent, viré apparemment.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Une nouvelle présidente pour le Comité du Tourisme de Côte d’Azur

Une nouvelle présidente pour le Comité du Tourisme de Côte d’Azur

1186 vues
18 janvier 2022 0

David Lisnard, le maire de Cannes, a décidé de céder la présidence du Comité...

Pourquoi Lufthansa fait le ménage au sein de sa direction

Pourquoi Lufthansa fait le ménage au sein de sa direction

1637 vues
20 décembre 2021 0

Le groupe Lufthansa vient d’annoncer un important remaniement de son équipe de direction alors...

La Légion d’honneur pour Michel Salaün

La Légion d’honneur pour Michel Salaün

2477 vues
29 novembre 2021 0

Devant la crème de la profession, Michel Salaün, TO et patron du groupe éponyme,...