Du pur bonheur juste en Baie de Somme


De la Vallée de la Bresle (au sud) à la Baie d’Authie (au nord), en passant par l’estuaire de la Baie de Somme, la Côte Picarde déroule ses paysages diversifiés sur (seulement !) 70 km. On aime passer de la douceur du sable blond à la perfection des galets ronds et bleutés, de l’immensité des falaises vertigineuses aux paysages entre terre et eau de l’estuaire de la Baie de Somme.

Tout au long de cette frange maritime, s’égrennent 7 stations balnéaires pleines de charme et de surprise soient du nord au sud : Fort-Mahon-Plage, Quend-Plage, Le Crotoy, Saint-Valery-sur-Somme, Cayeux-sur-Mer, Ault-Onival, Mers-les-Bains.

La Baie de Somme : De la pointe du Hourdel à St-Quentin-en-Tourmont

Le fleuve Somme se jette dans la Manche en formant une large échancrure de 72 km². Cet estuaire s’ouvre entre la pointe du Hourdel au Sud et la pointe de St-Quentin-en-Tourmont au nord, au coeur du Marquenterre.

La baie de Somme est aujourd’hui internationalement reconnue pour sa richesse écologique ; elle est notamment considérée comme un haut lieu ornithologique grâce à la richesse de ses milieux qui offrent des conditions d’accueil favorables aux oiseaux sédentaires et migrateurs.

Cette richesse a suscité la création, dans sa partie nord (embouchure de la Maye), d’une réserve nationale de chasse en 1968, transformée en réserve naturelle (avec modifications des limites) en 1994, la Réserve naturelle nationale de la baie de Somme dont le parc du Marquenterre fait partie.

Enfin, la baie de Somme est également réputée par la présence de phoques (qu’il est recommandé de ne pas approcher) : phoques-veaux marins (plus de 100 en 2006 et 2007, plus de 150 en 2009 et 2010 et plus de 190 en 2011) mais aussi des phoques gris de plus en plus nombreux.

Des lieux magiques à découvrir

Cayeux-sur-Mer : Ici, on chemine sur le plus long chemin de planches d’Europe, ourlé de 400 cabines de plage comme à la Belle Epoque. C’est aussi le lieu à choisir pour la pratique du kite-surf, paddle, surfcasting, ou encore la nouvelle activité tendance : le longe-côte (!).

La pointe du Hourdel voisine est le lieu de départ de toutes les randonnées à pied pour observer les phoques de la Baie de Somme.

A Saint-Valery-sur-Somme, on s’égare dans les petites ruelles pavées et fleuries de la cité médiévale de Guillaume le Conquérant. On embarque en pirogue ou en kayak-de-mer pour observer les phoques depuis la mer, jouant dans l’estuaire ou au repos sur les bancs de sable.

Au Crotoy, on profite du charme du petit port de pêche, de la longue plage de sable (la seule exposée au sud) et du balai des ‘sauterelliers’, ces bateaux de pêche qui ramènent sur les étals notre petite crevette grise. C’est aussi le paradis des pêcheurs à pied : on y ramasse coques et salicornes à la plage dite de la Maye.

Le Crotoy est le point de départ idéal pour l’observation de la faune et de la flore de la Baie de Somme.

Le village est aujourd’hui une station balnéaire. Son centre-ville, son activité à l’année, sa plage, son port, ses activités touristiques, ses capacités d’hébergement, son site protégé, le parc du Marquenterre, et la réserve naturelle de la baie constituent des atouts importants. Un réseau de pistes cyclables dessert Le Crotoy.

Découvrez les balades organisées par les guides nature locaux.

La Baie de Somme est labellisée Grand Site de France depuis 2011.





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Du Cognac aux racines de la Charente

Du Cognac aux racines de la Charente

514 vues
23 août 2019 0

Le cognac est une eau-de-vie de vin, produite en France dans une région délimitée...

Biarritz sur le toit du monde

Biarritz sur le toit du monde

791 vues
16 août 2019 0

C’est un événement d’une portée planétaire que s’apprête à vivre pendant 4 jours la...

Je mange donc je suis : une Expo qui se met à table

Je mange donc je suis : une Expo qui se met à table

860 vues
9 août 2019 0

Cet automne, du 16 octobre 2019 au 1er juin 2020, le musée de l’Homme...