Des monts célestes aux sables rouges


En cette année 1932, Ella Maillart part explorer l’Asie centrale. Elle va à la rencontre des nomades. À cheval, elle traverse le pays des Kirghizes jusqu’aux monts Célestes. Sur des skis bricolés, elle fait l’ascension d’une montagne de près de 5 000 mètres à la frontière chinoise.

Sans permis et évitant les points de passages dangereux, elle découvre Tachkent, Samarkand, Boukhara.
À dos de chameau, dans le vent glacial, elle traverse le désert des Sables rouges, à l’est de la mer d’Aral.

Échappant de justesse aux pillards et aux contrôles soviétiques, elle viendra à bout de son périple.

Véritable exploit, ce récit résonne au son de l’intrépidité et de la liberté, qui est aussi celle des nomades de l’Empire des steppes.

Payot, 1991 (1e édition 1943). – 336 p.





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

A Bangalore, le dernier des sikhs

A Bangalore, le dernier des sikhs

546 vues
18 janvier 2019 0

Un roman policier à la sauce indienne dans la grande ville de Bangalore, la...

A Gla-gla dans mon igloo

A Gla-gla dans mon igloo

645 vues
4 janvier 2019 0

Août 1914, la Grande Guerre éclate. Mais Sir Ernest Shackleton s’est lancé dans une...

Enfin du fond et de la forme

Enfin du fond et de la forme

1021 vues
7 décembre 2018 0

Voyage au centre de la Terre est un roman d’aventures, écrit en 1864 par...