De l’Océanie au musée du Quai Branly


L’Océanie et l’Insulinde se composent d’ensembles d’archipels qui s’étirent depuis le sud de la Malaisie jusqu’à l’Île de Pâques. Cette aire géographique et culturelle est liée par l’histoire de son peuplement. Elle regroupe l’Insulinde – l’Indonésie et les Philippines – la Mélanésie, la Polynésie, la Micronésie et l’Australie.

Ce découpage géographique est hérité du navigateur français J.-S. Dumont d’Urville. Il sert de trame à la visite des collections océaniennes. Des thématiques culturelles et sociales telles que la maison des hommes, la recherche de prestige, les échanges, l’initiation, les rituels funéraires, la relation aux ancêtres et aux divinités, et les métamorphoses du corps sont déclinées au fil de ce parcours géographique.

De grandes vitrines permettent de présenter une partie des importantes collections d’étoffes d’écorce du Pacifique conservées au musée.

Enfin, une sélection de peintures sur écorce et des peintures à l’acrylique présentent un panorama de l’art des aborigènes d’Australie depuis soixante dix ans.

Jusqu’au 7 juillet 2019
37 quai Branly
75007 Paris





    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Frida Kahlo toute entière au Palais Galliera

Frida Kahlo toute entière au Palais Galliera

564 vues
28 octobre 2022 0

Le Palais Galliera célèbre Frida Kahlo (6 juillet 1907-13 juillet 1954), l’une des artistes...

Edvard Munch, un homme bon au musée d’Orsay

Edvard Munch, un homme bon au musée d’Orsay

1006 vues
22 octobre 2022 0

En collaboration avec le musée Munch d’Oslo, le musée d’Orsay consacre une exposition au...

Hyperréalisme – « Ceci n’est pas un corps »

Hyperréalisme – « Ceci n’est pas un corps »

634 vues
22 octobre 2022 0

L’exposition itinérante « Hyperréalisme. Ceci n’est pas un corps » s’expose au Musée Maillol...