De bons résultats pour l’hôtellerie française à fin février


Selon les derniers résultats parus du baromètre In Extenso, au mois de février, les chiffres d’affaires hébergement (RevPAR) sont en progression sur toutes les catégories au sein de l’hôtellerie française. Seule l’hôtellerie de Luxe affiche un léger repli de 1 % de RevPAR suite à la baisse du taux d’occupation malgré l’augmentation de la recette moyenne par chambre louée.

Quant à l’hôtellerie Super-économique, elle enregistre également une baisse d’occupation, d’environ 1% au mois de février 2018. Sur les deux premiers mois de l’année, les RevPAR sont en croissance sur l’ensemble des catégories au sein de l’hôtellerie française. Les progressions s’étendent de 4% sur l’hôtellerie d’Entrée de gamme à 7 % sur le Milieu de gamme.

L’Ile-de-France en beaucoup mieux

Des performances (taux d’occupation et prix moyen) en progression. Les chiffres d’affaires hébergement (RevPAR) sont en croissance de 9 % (Milieu de gamme) à 19% (Economique). A fin février 2018, les chiffres d’affaires hébergement augmentent sur toutes les catégories.

En revanche, le marché Haut de gamme parisien enregistre un repli d’occupation (notamment les boutiques hôtels – 2%). Philippe Gauguier, Associé chez In Extenso Tourisme, Culture et Hôtellerie, souligne : «  Sur les deux premiers mois de l’année, tous les indicateurs sont dans le vert en Île-de-France ! « .

Les Régions (hors Île-de-France et Côte d’Azur) en progression

Les chiffres d’affaires hébergement sont en hausse sur toutes les catégories, allant de 1 % sur l’hôtellerie Haut de gamme à 6 % sur l’Economique.

L’hôtellerie de Luxe enregistre une très légère baisse de 1 % de taux d’occupation et le segment Haut de gamme, un retrait d’environ 1 % de prix moyen par chambre louée. Quant à l’hôtellerie Super-économique, le taux d’occupation est en retrait de presque 2 % ce mois-ci. En données cumulées depuis début janvier, les chiffres d’affaires hébergement sont en croissance sur tous les segments, excepté l’hôtellerie Haut de gamme qui affiche une baisse de 2 % de RevPAR.

Moins bien pour la Côte d’Azur

Sur la Côte d’Azur, on observe une forte baisse des chiffres d’affaires hébergement sur l’hôtellerie de Luxe (-17 %) et un RevPAR qui se stabilise sur la catégorie Super-économique, contre une progression sur les autres segments.

Les indicateurs sont globalement en retrait sur le marché cannois et en hausse sur l’hôtellerie niçoise. A fin février 2018, les RevPAR sont en croissance sur l’ensemble des catégories.

De bons résultats en Régions pour les résidences de tourisme

Bien que l’année 2018 ait démarré au ralenti pour une partie des résidences de tourisme, le mois de février semble redonner des couleurs au marché. En effet, au mois de janvier 2018, il y avait un décalage entre la région parisienne, en progression, et les Régions en retrait par rapport à l’année précédente. En revanche ce mois de février et à l’échelle nationale, tous les indicateurs sont dans le vert dans toutes les catégories. Le marché des résidences urbaines de tourisme en France enregistre de bons niveaux d’occupation (des taux d’occupation globalement supérieurs à 60 %).





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Etats Unis : une hôtellerie touristique au bord du gouffre

Etats Unis : une hôtellerie touristique au bord du gouffre

1392 vues
27 mars 2020 0

Le virus Covid-19 aux États-Unis va réduire les dépenses touristiques de 355 milliards de...

L’hôtellerie touristique madrilène offre des lits pour les malades

L’hôtellerie touristique madrilène offre des lits pour les malades

974 vues
19 mars 2020 0

La Communauté de Madrid a déjà reçu une offre de 60 000 lits de...

Les hôteliers niçois aux abois

Les hôteliers niçois aux abois

1009 vues
18 mars 2020 0

Les annulations s’enchaînent pour les hôtels niçois, certains responsables envisagent des fermetures et un...