Dans les traces de Davy Crockett


Des années 1830 jusqu’à la guerre de Sécession, Davy Crockett représente le pionnier tout-puissant qui vient à bout des animaux sauvages et des Amérindiens. Il est d’ailleurs devenu le symbole de l’ouest américain.

Depuis 1909, de nombreux films de cinéma et séries télévisées ont raconté la vie de Davy Crockett, dont un feuilleton en cinq épisodes de la Walt Disney Company en 1954. Crockett a été incarné, entre autres, par John Wayne dans le premier film qu’il a réalisé Alamo, en 1960.

Davy Crockett est né le 17 août 1786 dans le comté de Greene, alors dans l’État de Franklin, un état qui n’existe plus. Il est mort le 6 mars 1836 au siège de Fort Alamo. C’est un soldat, trappeur et homme politique américain qui fût plusieurs fois élu représentant de l’État du Tennessee au Congrès des États-Unis.

Oh Alamo

Alamo est aujourd’hui « le site le plus touristique du Texas ». Si la bataille a été relatée dans de nombreux ouvrages historiques dès 1843, le grand public est aujourd’hui plus familiarisé avec les mythes propagés par les diverses adaptations cinématographiques et télévisuelles comme la série Davy Crockett dans les années 1950 et le film Alamo de 1960.

La partie texane du territoire de l’état mexicain du Coahuila y Texas était à l’époque essentiellement peuplé par des immigrants venant des États-Unis.

Ils manifestèrent ouvertement leur mécontentement concernant l’évolution centralisatrice du Mexique. Inquiétées par les précédentes tentatives américaines pour acheter le Texas, les autorités mexicaines firent porter la responsabilité de l’agitation texane sur les immigrants américains dont beaucoup n’avaient pas essayé de s’adapter à la culture mexicaine et ne parlaient pas espagnol.

En octobre, les Texans engagèrent les troupes mexicaines lors de la bataille de Gonzales, ce qui déclencha la Révolution texane. Déterminé à écraser la révolte, Santa Anna commença à rassembler une large force pour restaurer l’ordre.

En 1836, cent quatre-vingt-cinq civils américains insoumis au Mexique, parmi lesquels les légendaires Davy Crockett et Jim Bowie, se sacrifient pour faire face aux assauts des premières colonnes d’hommes des troupes régulières mexicaines en attendant l’arrivée de l’armée texane.

Les rares survivants d’Alamo affirment avoir vu le corps de Davy Crockett lors de l’assaut final.

Son fusil qu’il avait surnommé « Vieille Betsy » en hommage à sa sœur est exposé à San Antonio dans le musée Alamo





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Swarovski, une perle venue du Tyrol

Swarovski, une perle venue du Tyrol

1161 vues
6 mars 2020 0

Wattens, 8000 habitants, et… 6 000 employés dans l’usine ultra confidentielle de Swarovski, à...

La Côte d’Ivoire refait son clown

La Côte d’Ivoire refait son clown

672 vues
28 février 2020 0

La prochaine rencontre KAHWA, organisée par le réseau Circostrada, aura lieu à Abidjan (Côte...

Haut et cours, en taule à Lyon

Haut et cours, en taule à Lyon

698 vues
21 février 2020 0

Quelle est la réalité des prisons aujourd’hui ? L’exposition vous propose une réflexion sur...