Comment Selectour affirme sa force à Amman


Les absents ont toujours tort. Dommage en effet pour ceux qui n’ont pas voulu venir en Jordanie, car le Congrès Selectour, débuté hier à Amman, est bien parti pour être un très grand succès.

Par sa fréquentation tout d’abord : Laurent Abitbol, le Président du Directoire du réseau à l’hippocampe, n’était pas peu fier d’annoncer sur la scène la présence de 552 professionnels, un record historique.

Et avec humour et second degré de fustiger l’absence de certains, « principalement des fournisseurs« , a t-il indiqué.

« C’était compliqué, mais je suis très content » ont notamment été ses premiers mots, saluant la représentativité et la diversité de toutes les forces vives du tourisme présents en Jordanie.

Adhérents agents de voyages, tour opérateurs, transporteurs, prestataires de services, journalistes et grandes institutions de la profession, tout le monde est là.

Un programme dense et riche

Ce congrès, dont le thème cette année est Impulsion & Puissance, est l’occasion pour les dirigeants de Selectour de faire un point sur les avancées commerciales et technologiques du réseau.

En 2023, il aura notamment dépassé en volume d’affaires les chiffres de 2022 et 2019. Soit désormais 6,145 Milliards d’euros. Et l’année n’est pas encore finie.

« Nous allons donner à nos adhérents des super commissions à hauteur d’1,4 millions d’euros« , indique Laurent Abitbol, le plus important montant jamais distribué dans un réseau d’agences de voyages.

Ces super commissions venant s’ajouter aux commissions distribuées de 37 millions d’euros en 2023 contre 22 millions à l’époque en 2019.

Une annonce bienvenue pour le tourisme d’affaires

Christophe Jacquet, administrateur du Gie asha et Président d’Havas Voyages l’a commenté : Lors des négociations pour le renouvellement du contrat avec Amadeus, a été acté le report du PCA (Personnal Channel Agent), à dans 6 mois.

Une très bonne nouvelle pour les agences de voyages affaires qui pourront continuer à utiliser Edifact.

La norme NDC qui a termes sera la seule, n’est toujours pas au point techniquement.
La productivité s’en ressent passant de 1 à 3 par rapport au modèle Edifact.

« Ce report est important, a souligné Christophe Jacquet, car les temps de traitement avec NDC sont encore beaucoup trop longs et nous font perdre de l’argent.
Air France et Amadeus travaillent désormais sur la parité de productivité entre les deux systèmes.

Plus de loyauté, de transparence et de discipline

En plus de tous les outils technologiques performants dont dispose désormais Selectour, Laurent Abitbol a appelé ses fournisseurs tour opérateurs à plus de loyauté et de transparence notamment dans leurs rapport avec les organismes tiers dont principalement la Macif.

Il a également appelé ses adhérents à beaucoup plus de discipline pour le pilotage maitrisée des ventes.

Et aussi à accélérer la rénovation des points de ventes physiques en adoptant la charte qualité pré définie par le réseau. 

Selectour aide d’ailleurs financièrement les adhérents à repenser non seulement l’extérieur des agences mais également l’intérieur pour plus de qualité et d’espaces.

Un accent est également mis sur la présence en ligne des agences de voyages.

La Jordanie, l’écrin parfait

Le ministre du tourisme jordanien, Son excellence Makram Mustafa Queisi, a présenté brillamment les attraits du Royaume hachémite que les adhérents pourront dès demain toucher du doigt au travers des excursions à la Mer morte et à Jerash, l’ancienne cité de la Décapole romaine, qui compte parmi les plus belles ruines de l’Antiquité du royaume.

PR depuis Amman





    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Comment les touristes russes sèment la pagaille à Phuket

Comment les touristes russes sèment la pagaille à Phuket


4 mars 2024 0

Plus d’un million de Russes ont visité Phuket l’année dernière, soit le plus grand...

Le concurrent chinois d’Airbus et Boeing fait son marché

Le concurrent chinois d’Airbus et Boeing fait son marché


1 mars 2024 0

L’avionneur public chinois Comac, le plus sérieux concurrent de l’européen Airbus et de l’américain...

Groupe Jumeirah : nommée il y a à peine un an, pourquoi la PDG quitte son poste

Groupe Jumeirah : nommée il y a à peine un an, pourquoi la PDG quitte son poste


29 février 2024 0

Lundi dernier, c’est par un message interne au Groupe Jumeirah que Amid Kauskal, CEO...