C’est l’amour (et la folie) qui soutient Venise


La cité des Doges, remise des inondations de novembre, a choisi l’amour comme fil conducteur du coup d’envoi de son Carnaval samedi 8 et dimanche 9 février 2020. « Jeu, Amour et Folie » sera donc le thème de cette édition 2020 du carnaval de Venise, du 15 au 25 février prochain.

Deux semaines de festivités qui vont permettent à la Cité des Doges de s’animer à une période de l’année plutôt morne, rythmée surtout par des soirées masquées et costumées avec Chaque jour, des « concours du plus beau costume » organisés sur la place Saint-Marc.

Le carnaval qui doit cette année se prolonger jusqu’au 25 février, aurait été créée à Venise en 1162 au lendemain d’une victoire militaire. Tombé en désuétude pendant des décennies, il a été remis au goût du jour par la municipalité en 1980.

Au Carnaval de Venise, il n’y a pas de défilé de costumés comme on peut en voir dans d’autres carnavals. Ici, le spectacle est dans les rues, partout à la fois, et tous les jours.

La fête pendant le casse tête

Venise ne fait pas face à une marée montante, mais à deux : la première est l’eau qui ronge les fondations de la Sérénissime et les grands navires qui accostent encore à deux pas des monuments historiques.

La deuxième est le flux trop important de touristes. On compterait au moins 25 millions de touristes chaque année. Les autorités italiennes (populistes) ont quand à elles trouvé un petit moyen…

Venise s’enfonce inexorablement

Venise est confrontée à la montée des eaux depuis son origine.
Construite vers la fin du VIe siècle sur une centaine d’îlots reliés par un dédale de canaux, la Sérénissime est habituée aux inondations liées aux fortes marées.

Entre 2000 et 2010, la place Saint-Marc s’est retrouvée plus de 50 fois sous plus de 1,10 mètre d’eau.

Malgré de nombreux travaux, la lagune continue de s’enfoncer. Les prévisions anticipent un enfoncement de 8 cm au cours des vingt prochaines années, selon des scientifiques italiens et français. Le réchauffement climatique serait également responsable.

Les Nations Unies ont émis un avertissement pour des actions concrètes soient menées car pour le moment, Venise fait partie du patrimoine menacé de l’UNESCO.

Il faudra attendre pour que les navires n’arrivent plus proche de la place St Marc (ils rapportent de l’argent). Il faudra attendre également des actions concrètes pour les logements loués aux touristes (cela sert les intérêts des riches vénitiens). La municipalité de Venise a trouvé sa solution … faire payer un droit d’entrée aux touristes ! Cette taxe va s’ajouter à la taxe de séjour payée par les clients séjournant dans les hôtels.





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Un Ca d’écoles à Rio de Janeiro

Un Ca d’écoles à Rio de Janeiro

480 vues
21 février 2020 0

Aujourd’hui 21 février, à 22h00 débutera la parade des défilés officiels du Carnaval de...

Zao Wou-Ki, l’âme Solo

Zao Wou-Ki, l’âme Solo

576 vues
7 février 2020 0

L’œuvre de Zao Wou-Ki est vaste. Elle comprend les peintures réalistes de ses premiers...

De l’algue pour tout larguer

De l’algue pour tout larguer

1042 vues
31 janvier 2020 0

« Dis-moi ce que tu manges, je te dirai qui tu es », clamait...