Ce week-end, revivez « La Guerre des Gaules » à Alésia


Ce week-end, 10 et 11 juillet, la MuséoParc d’Alésia en Côte d’Or (21) vous fait revivre la Guerre des Gaules, le célèbre De Bello Gallico de César, sur le lieu même de la bataille d’Alésia qui marqua la fin de l’indépendance des tribus gauloises et l’entrée de la Gaule au sein de l’Empire Romain, lointain prélude de la naissance de ce qui deviendra bien plus tard la France d’aujourd’hui.

C’est au pied du bâtiment circulaire du MuséoParc que, une fois encore, légionnaires romains et guerriers gaulois vont s’affronter dans des démonstrations hautes en couleurs, reconstitution d’une bataille, présentations des différentes troupes en présence, armée romaine, troupes de Germains (supplétifs des Romains) et bataillons d’irréductibles Gaulois.

Mais cette année, grande nouveauté, des troupes de cavaliers participeront aux présentations. On y verra entre autres la cavalerie des Germains qui joua un rôle majeur dans la victoire de César.

Ce week-end aussi, pour les enfants (+ de 8 ans) il y aura deux ateliers à 14h30, Guerriers Gaulois en Herbe le samedi et Légionnaires en Herbe le dimanche où ils pourront découvrir les armes et l’équipement des combattants et s’entrainer comme les protagonistes de la bataille d’Alésia. Supplément de 2€ et réservation en ligne recommandée (www.alesia.com dans l’onglet De Bello Gallico).

Toutes ces démonstrations proposées tout au long du week-end sont incluses dans le tarif de visite du MuséoParc d’Alésia.

Ce sera l’occasion pour les visiteurs de découvrir la toute nouvelle scénographie du MuséoParc qui vient d’être totalement renouvelée après 8 mois de travaux et pour un budget d’environ 3 millions d’euros.

L’ancienne installation avec sa fameuse Galerie des Combats et ses colossales statues de combattants a été démontée, laissant la place libre pour une nouvelle scénographie moderne qui reprend l’histoire des lieux de la préhistoire à nos jours, dont, bien évidemment, la période du siège et de la bataille d’Alésia occupe la majeure partie.

Ce parcours assez chronologique et extrêmement ludique s’adresse à tous les publics, des experts aux néophytes, des adultes aux enfants, avec pour ces derniers une attention toute particulière. Tout au long du parcours, des grandes planches d’illustrations façon BD leurs sont tout particulièrement destinées.

Des installations numériques interactives permettent à César, le vainqueur, à Vercingétorix, le vaincu magnifique, et à Napoléon III, créateur des premières fouilles archéologiques du site, de s’adresser au public. Des vitrines en réalité augmentée voient apparaitre une archéologue numérique qui apporte les clés de compréhension des objets présentés.

Un grand dispositif audiovisuel représentant la bataille d’Alésia est l’élément central de cette visite et laisse cependant beaucoup d’espace pour présenter les tenants et aboutissants de la vie à cette époque, qui sont illustrés par de très beaux objets provenant des fouilles archéologiques du site que l’on peut voir tout au long de la visite.

Ce parcours est plein de surprises, à commencer par l’interview de quelques comédiens français réalisées en prise directe pour illustrer les « clichés » que l’on peut avoir sur la bataille d’Alésia et qui sont souvent bien loin de la vérité historique, vérité que cette promenade au sein du MuséoParc va pouvoir rétablir.

Un peu plus loin, certains pourront s’amuser à jouer à l’archéologue et même tenter de reconstituer un vase antique brisé.

Et pour ceux qui voudraient se mettre dans la peau d’un combattant Romain ou Gaulois et s’entrainer au maniement des armes, un écran vidéo interactif à taille humaine les attend avec son système de détection de mouvements qui leur permettra de voir s’ils auraient pu survivre à cette bataille… Gros succès à prévoir ! Il y a même des quiz pour que chacun puisse tenter de montrer l’étendue de ses connaissances!

Pour que tous puissent profiter pleinement de la visite, tous les textes et toutes les installations sonores et numériques sont trilingues, français, anglais et allemand.

De plus ce parcours est entièrement accessible aux personnes souffrant de handicap, et une attention toute particulière a été apportée pour leur permettre d’accéder aux contenus historiques et scientifiques du parcours quelque-soit leur handicap. Ce qui a valu au MuséoParc d’Alésia de recevoir le Trophée d’Accessibilité décerné par l’Association Tourisme & Handicap.

Pour ceux qui ne pourraient pas profiter des activités de ce week-end, le MuséoParc propose pour le week-end du 14/15 août, une autre série de spectacles, cette fois-ci sur le site voisin de l’oppidum gaulois et de la ville gallo-romaine, des démonstrations de combat de gladiateurs, une école de gladiateurs, des ateliers « d’époque » et même une projection en plein air du film « Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre ».

Toutes les infos sur www.alésia.com dans l’onglet Pax Romana.

Frédéric de Poligny





    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Vera Molnar, celle qui n’a pas froid aux yeux

Vera Molnar, celle qui n’a pas froid aux yeux

723 vues
24 septembre 2021 0

Le Musée des beaux-arts de Rennes organise du 9 octobre 2021 au 9 janvier...

Méliès nous refait encore son cinéma

Méliès nous refait encore son cinéma

795 vues
17 septembre 2021 0

Magicien, cinéaste et inventeur des premiers trucages au cinéma, Georges Méliès a désormais son...

Reverso : la tête à l’envers selon Jaeger-LeCoultre

Reverso : la tête à l’envers selon Jaeger-LeCoultre

886 vues
10 septembre 2021 0

À l’occasion des 90 ans de l’emblématique Reverso créée en 1931, Jaeger-LeCoultre invite les...