Ce gout d’éternité aux couleurs de Provence


Les contours de Marseille Provence Gastronomie 2019 ont été dévoilés le 29 janvier dernier sur les terres du « dernier paysan de Marseille ».

C’est dans l’exploitation agricole de la famille Garnerone, le « dernier paysan de Marseille », en plein coeur du quartier de Sainte-Marthe, que l’année « Marseille Provence Gastronomie 2019 » a été officiellement dévoilée mardi 29 janvier. Comme un symbole, cette ferme urbaine et familiale de huit hectares qui produit les plus belles variétés de salades de la cité phocéenne a accueilli tous les acteurs de ce grand événement initié par le Département des Bouches-du-Rhône et porté par Provence Tourisme, sous le parrainage du chef triplement étoilé Gérald Passedat.

De mars à décembre, MPG2019, conjugué à l’opération « Goût de France », permettra de mettre en avant les productions locales, de promouvoir les circuits courts et valoriser les savoir-faire et les produits d’exception de notre territoire à travers plus de 1 000 événements festifs et gourmands. « La Provence a de sérieux atouts. Il est essentiel de les faire connaître à l’échelle internationale. C’est un art de vivre que tout le monde doit découvrir », a introduit Danièle Milon, Présidente de Provence Tourisme.

Une manifestation gourmande et populaire

Martine Vassal, Présidente du Conseil départemental, s’est félicité de la richesse de la programmation : « Rencontres avec des chefs, potagers urbains, expositions dans nos musées, cette grande fête de la gastronomie va conjuguer les événements d’envergure aux rendez-vous de proximité. » Banquet médiéval à Tarascon, fête de l’amande à Alleins, festival de la tomate à Lambesc, pique-niques inédits, au total plus de 60 communes du département accueilleront les habitants du territoire pour des moments de partage et de convivialité.

« La rue de la République sera le centre névralgique de MPG 2019. Nous la rebaptiserons rue de la Gastronomie pour l’occasion. » a détaillé la Présidente.

A Marseille, le plus grand cours de cuisine du monde, administré par des chefs étoilés, rassemblera des centaines de cuisiniers en herbe sur le Vieux-Port.

Populaire, cette fête l’est aussi parce qu’elle est l’occasion de transmettre, de génération en génération, une cuisine généreuse et authentique. Soupe au pistou, bouillabaisse, tomates farcies et autres recettes de grands-mères provençales seront à l’honneur tout au long de l’année.

Un atout majeur pour l’emploi et l’économie

Martine Vassal, qui met tout en œuvre pour inciter les jeunes à mieux manger dans les collèges du département, souhaite également que « MPG2019 soit le point de départ d’une prise de conscience collective sur tous les atouts de nos productions locales et de leurs avantages. » Et ils sont nombreux.

Au-delà de l’aspect gustatif et gastronomique, MPG 2019 est aussi un formidable tremplin pour l’économie sur le territoire.

Si la filière agricole emploie déjà 18 000 personnes et la restauration 32 000, la Présidente du Conseil départemental mise sur cette manifestation pour rendre la Provence encore plus attractive en 2019 et ainsi dynamiser le secteur touristique. « Il y a des leviers immenses grâce à MPG 2019 et nous devons les exploiter au maximum », a-t-elle conclu.





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

La Ferme aux Crocodiles fait aussi des petits

La Ferme aux Crocodiles fait aussi des petits

567 vues
15 mars 2019 0

Depuis 25 ans, la Ferme aux Crocodiles n’a cessé de se développer pour accueillir...

Oh Toulouse aime toujours la castagne

Oh Toulouse aime toujours la castagne

1406 vues
8 mars 2019 0

L’exposition présentée square Charles-de-Gaulle à Toulouse permet de redécouvrir Claude Nougaro en 12 tableaux...

Tourisme à Saint-Gervais, du ski à vue et avec vue !

Tourisme à Saint-Gervais, du ski à vue et avec vue !

690 vues
1 mars 2019 0

Ce qui frappe le plus quand on arrive sur le domaine skiable de Saint-Gervais,...