Ça peut encore débarquer à tout moment en Normandie


Le 6 juin 1944, les plages de Normandie sont le théâtre de l’opération militaire « Overlord ». Des milliers de soldats alliés débarquent afin de libérer la France et l’Europe du joug nazi. La bataille de Normandie va durer trois mois et les pertes humaines vont être considérables. Sur les plages du Débarquement – qui ont conservé leurs noms de code Utah, Omaha, Gold, Juno et Sword – les musées, monuments, sites et cimetières militaires retracent ces événements qui ont fait l’Histoire.

De Sainte-Mère-Eglise à Arromanches, en passant par Carentan, Omaha Beach, Bayeux, Courseulles-sur-Mer, Ouistreham ou Caen, les musées sur le Débarquement et la bataille de Normandie sont très nombreux mais tous différents et complémentaires. Certains se concentrent sur le Débarquement du 6 juin, sur une division militaire précise ou un thème particulier, tandis que d’autres traitent toute la bataille de Normandie avec les différentes opérations militaires qui ont permis sa réussite.

L’histoire du Débarquement se découvre aujourd’hui en famille avec des espaces adaptés aux plus jeunes. Des sites comme La Pointe du Hoc ou la batterie allemande de Longues-sur-Mer sont très visuels et parlent d’eux-mêmes.

Des musées comme le Musée du Débarquement à Utah Beach ou le Centre Juno Beach à Courseulles-sur-Mer mettent l’accent sur des parcours pédagogiques adaptés aux enfants.

Les activités sont également nombreuses ! Sur la plage d’Omaha Beach, on peut aujourd’hui pratiquer le char à voiles. En bateau, on approche les vestiges du port artificiel d’Arromanches. Et pour une expérience unique, la visite des plages du Débarquement peut se faire au volant d’une véritable Jeep Willys !

Tour en jeep et visites théâtralisées nocturnes

Rien de tel pour intéresser les enfants à l’Histoire que de les plonger dans l’action. A Sainte-Marie-du-Mont, dans la Manche, embarquez avec Jeep Tour pour une visite guidée en véhicule d’époque. La visite est rythmée par les récits des civils et des soldats. Vous marquerez une halte à la Batterie du Holdy.

Pour pousser l’immersion à son paroxysme, on vous conseille vivement d’opter pour la visite théâtralisée nocturne (sur réservation deux semaines avant minimum). Munis d’un « criquet » (système de reconnaissance utilisé par les soldats), partez à la recherche des parachutistes…





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Cyclisme et tourisme : Une belle boucle en or

Cyclisme et tourisme : Une belle boucle en or

785 vues
12 juillet 2019 0

Le 29 juin dernier, jour de la conférence de présentation du Tour de France,...

On est là pour voir le défilé

On est là pour voir le défilé

1188 vues
5 juillet 2019 0

Rien n’est laissé au hasard, tout est réglé au millimètre, aucune fausse note ne...

Weimar pour les petits veinards

Weimar pour les petits veinards

639 vues
28 juin 2019 0

Le Petit Palais présente pour la première fois en France une sélection de 140...