Aux commandes d’un Spitfire de 1945, oui c’est possible


Un simulateur de Spitfire ouvrira au Manston Spitifire Museum, en avril de cette année, après que £ 15k ait été collecté par des organisations caritatives et des entreprises locales, en seulement trois mois, pour aider à lancer ce projet unique, qui utilise des contrôles authentiques de la Seconde Guerre mondiale.

Installé à côté d’un véritable Spitfire Mk XVI de la Seconde Guerre mondiale du musée de Spitfire de Manston (Kent), le simulateur aidera à répondre en partie à la vieille question de « comment était-ce de piloter un Spitfire? ».

Avec ce simulateur, les visiteurs pourront décoller, voler et atterrir tout en étant assis dans un cockpit extrêmement réaliste.

Prévu pour ouvrir en avril 2018, le Manston Spitfire Experience est déjà adoubé par la plupart des experts reconnus de la deuxième guerre mondiale.

En plus de rendre l’expérience du visiteur plus immersive, ceux qui sont à l’origine du projet espèrent que le simulateur favorisera également l’éducation des jeunes et espèrent recueillir des fonds pour les  réinvestir dans le musée.

Une initiative identique en Normandie

Depuis quelques mois, le Normandy Victory Museum propose aux visiteurs d’expérimenter la réalité virtuelle en incarnant un parachutiste lors du D-Day ou sur le champ de bataille.

Le Normandy Victory Museum a ainsi mis en place en novembre 2017, à l’entrée du musée, deux plates-formes Virtuix Omni, un dispositif de réalité virtuelle qui immerge totalement le joueur. Le Virtuix Omni permet au joueur d’être libre de ses mouvements dans le jeu.

Dans cette arène miniature, le joueur peut se déplacer comme bon lui semble avec des chaussures spécifiques et connectées en polyuréthane. Combiné à des lunettes HTC Vive de réalité virtuelle et des joypads, ce système permet une immersion totale.

À la guerre comme à la guerre

Le visiteur aura à débourser la somme de 25€ pour 20 minutes d’immersion, 45 € pour deux expériences, et enfin 55€ pour trois expériences soit une heure de simulation. De quoi brûler environ 400 calories.

Bientôt un escape game

Le musée mise également sur d’autres projets, dont l’ouverture très prochainement d’un escape game, à la place du Palais Normand qui a fermé ses portes. Par équipe, durant une heure, les joueurs enfermés dans un espace devront trouver des indices et résoudre des énigmes pour en sortir. Les thématiques tourneront autour de la seconde guerre Mondiale, la bataille de Normandie et la bataille des Haies.





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Gaudi et Dali, les doigts dans la Lumières

Gaudi et Dali, les doigts dans la Lumières

588 vues
1 mai 2021 0

L’Atelier des Lumières, s’empare de l’œuvre de Salvador Dalí jusqu’au 2 janvier 2022 avec...

Brésil : la lutte acharnée des autochtones contre la covid et l’état

Brésil : la lutte acharnée des autochtones contre la covid et l’état

1180 vues
5 mars 2021 0

Les peuples autochtones du Brésil sont en train d’être décimés par une deuxième vague...

Laisse moi Zoom, zoom , Zen

Laisse moi Zoom, zoom , Zen

1518 vues
6 février 2021 0

Le travail, c’est la santé !… chantait Henri Salvador. Pas sûr dans notre pays....