Ah si vous connaissiez Napoule ?


Idéalement située sur le littoral méditerranéen, entre les massifs de l’Estérel et du Tanneron, Mandelieu La Napoule offre un cadre privilégié pour une destination unique au coeur de la Côte d’Azur à mi-chemin entre Saint Tropez et la Frontière Italienne. Conscient de la richesse mais aussi de la fragilité de son territoire et de son littoral, la ville s’est fortement engagée dans une démarche de développement durable et poursuit ses actions en faveur de son environnement.

Mandelieu-La Napoule est une destination de vacances privilégiée pour la clientèle familiale. Elle a demandé et obtenu le « label Famille Plus » en 2011 en s’engageant pour faire sienne le slogan des 103 autres destinations françaises labellisées et ainsi devenir : « une destination pour petits et grands« .

Le Château de La Napoule

Bâti juste au bord de la mer en 1387 par les comtes de Villeneuve, le vieux fort militaire de La Napoule témoigne d’une histoire mouvementée : invasions, pillages, guerres et autres révolutions.

Demi-ruine, demi-villa bourgeoise, il fut racheté en 1917 par Henry Clews , milliardaire américain, artiste peintre et sculpteur. Avec sa femme Marie, ils reconstruisirent la bâtisse à partir de vestiges authentiques, notamment les deux tours et la transformèrent avec ses jardins en un lieu de rêve et d’imaginaire.

La maxime gravée sur le fronton du portail « once upon a time » (il était une fois), annonce l’entrée dans un monde fantastique, où sont, à jamais inscrits sur les murs, l’art, l’humour et la fantaisie de ses créateurs.

Si Henry se consacra à l’architecture du château et à ses œuvres artistiques que l’on pourra découvrir dans le musée du château, sa femme fut l’architecte des jardins du château.
Elle y mit un tel talent qu’aujourd’hui encore, ils font l’admiration des visiteurs et ont d’ailleurs reçus la distinction de « Jardin remarquable ».

Les jardins du château

Le Château de La Napoule occupe un site prestigieux en front de mer, connu des Romains, il y a plus de 2000 ans. Les jardins classiques conçus par Mary Clews sont agrémentés de jeux d’eau et de décors en taupière. C’est l’oeuvre sculpturale d’Henry Clews, empreinte d’humour et de sensibilité art-nouveau qui fait de ce monument historique une fascinante escapade dans l’histoire de l’architecture.

Au parc départemental du San Peyre

Situé sur la commune de Mandelieu-La Napoule, ce parc de 18 hectares a été acquis par le Département en 1964. Au sommet de la colline qu’il occupe, un magnifique panorama s’offrira à vos yeux avec au premier plan le Golfe de la Napoule et, plus au loin, les sommets majestueux du Mercantour à l’est et les roches rouges de l’Estérel à l’ouest.

Dans ce parc qui présente la caractéristique d’être situé en zone urbaine, vous apprécierez les couleurs et senteurs des espèces du maquis ainsi que les formes particulières des cactées.





    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

L’impressionnisme voit double

L’impressionnisme voit double

1890 vues
29 mars 2024 0

Il y a 150 ans, le 15 avril 1874, ouvre à Paris la première...

MIA by Shirley & Myriam : deux coquettes à la conquête de Paris

MIA by Shirley & Myriam : deux coquettes à la conquête de Paris

2239 vues
22 mars 2024 0

À en juger par le public présent dans leur boutique au 18 de l’avenue...

L’hiver en Asie pour marcher sur les plates bandes

L’hiver en Asie pour marcher sur les plates bandes

1605 vues
12 janvier 2024 0

Pour beaucoup de gens, les joies de l’hiver signifient chausser des skis, des raquettes...