Des aéroports toujours plus grands


Jusqu’à présent on connaissait les petits aéroports, disons jusqu’à 5 millions de passagers, les plateformes de taille moyenne entre 5 et 20 millions de passagers, du style de Nice, les grands aéroports de plus de 20 millions de passagers jusqu’à 50 millions : Madrid, JFK à New York, par exemple et les très grands complexes aéroportuaires dont le plus important est Atlanta avec ses 4 pistes et 90 millions de passagers. L’aéroport de Charles de Gaulle fait partie de ces derniers avec près de 70 millions de passagers et 9 terminaux, tout comme Londres Heathrow ou Dubaï et Los Angeles.

Mais tous les chiffres, pourtant très impressionnants sont balayés par les 3 nouveaux aéroports mondiaux en construction qu’il faut bien qualifier de mégas aéroports. J’ai nommé Istanbul Tayakadim, Dubaï Al Maktoum International et Pékin Daxing.

baroux-1Chacun de ces ensembles est conçu pour pouvoir traiter plus de 100 millions de passagers, c’est 150 millions pour Istanbul, 160 millions pour Dubaï et de 120 à 200 millions pour Pékin. On reste stupéfaits par l’alignement de ces chiffres. Mais plus encore par la dimension de ces aéroports : chacun aura entre 6 et 7 pistes et les aérogares sont d’une superficie inégalée jusque-là.

Il est clair que les pays européens ne peuvent pas envisager de faire concurrence à ces nouveaux outils aéronautiques.

L’espace manque tout d’abord. Pour construire une nouvelle plateforme dont la surface serait au moins 1 fois et demie celle de Charles de Gaulle, il faudrait envisager de très lourdes et très longues procédures d’expropriation avec toutes les difficultés que cela entraine. Il n’est qu’à voir les oppositions farouches qui se sont manifestées à propos de Notre Dame des Landes, un tout petit aéroport au regard des trois monstres en construction.

Les Etats Unis disposent des surfaces nécessaires, mais la croissance modérée du transport aérien dans le continent américain ne justifie pas d’envisager un projet identique.

Donc, pas de doute, le leadership du transport aérien est en train de basculer vers l’Est, d’abord l’est de l’Europe mais aussi le continent asiatique.

aeroport-Nice côte d'azurD’ici à une dizaine d’années ces nouveaux aéroports auront tiré la croissance du transport aérien au point de faire passer les pays occidentaux pour des acteurs de seconde zone.

Pourquoi ce basculement ? Tout simplement parce que les Etats occidentaux se sont progressivement désintéressés de ce mode de transport pour reporter toute leur attention sur les voies terrestres et en particulier le train.

La plupart des investissements en Europe ont été faits sur les voies ferrées. L’effet TGV a occupé tout l’intérêt des politiques qui seuls détiennent les clefs de l’investissement public.

aeroport nice cote d'azurSans vouloir dénigrer ce mode de transport qui a largement fait preuve de son utilité, il faut tout de même bien constater que personne ne s’est vraiment préoccupé de sa rentabilité, alors que l’aérien doit supporter la totalité de ses coûts.

Par ailleurs alors que dès que l’on parle d’aérien, une levée de boucliers environnementaux se dresse pour empêcher tout développement des infrastructures, ce qui n’est pas le cas de la voie ferrée.

air-france-unEn fait l’aérien est toujours pénalisé par cette image d’un mode de transport réservé aux riches alors que le train véhicule une image proche du peuple. Et les hommes politiques sont élus par le peuple.

Bref à ce petit jeu, les pays occidentaux sont en train de perdre la bataille du ciel.

Ils ont laissé le champ libre à leurs concurrents asiatiques sans voir que le transport aérien était un facteur essentiel du développement économique et culturel.

Il ne faudra donc pas s’étonner que la prochaine étape soit celle où des constructeurs venus des mêmes pays, vont pouvoir tailler de sérieuses croupières aux acteurs actuels.

Une dernière petite remarque en passant. L’aéroport de Pékin Daxing est construit sous la supervision d’ADP Ingénierie. On ne peut que féliciter cette société filiale de Paris Aéroport d’avoir emporté un tel appel d’offres. C’est la preuve du savoir-faire français dans ce secteur d’activité.

Et pendant ce temps-là on attend toujours le premier coup de pioche du CDG Express !

Jean-Louis BAROUX





    2 commentaires pour “Des aéroports toujours plus grands

    1. Allez donc faire comprendre tout cela aux écolos qui s’enferment totalement dans leurs idées. C’est tout simplement impossible au moins en France ,pays où certains partis politiques que je ne nommerai pas leur ont laissé beaucoup trop de place par simple intérêt électoral…

    2. Et Notre Dame Des Landes attends le lancement des travaux…. Alors que le savoir Faire est la et que la France pourrait devenir le précurseur des aéroports a faible empreinte écologique ( surface, consommation,…)

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Que vont faire les français pour leurs vacances d’été ?

Que vont faire les français pour leurs vacances d’été ?

1597 vues
21 avril 2021 0

Aux lendemains de la mise sous cloche d’une grande partie du pays, et à...

Le tourisme azuréen en panne

Le tourisme azuréen en panne

1534 vues
19 avril 2021 0

Sur la Côte d’Azur, le tourisme est encore plus malade qu’au printemps 2020 : ...

Tourisme européen : Pourquoi le passeport vaccinal est un échec

Tourisme européen : Pourquoi le passeport vaccinal est un échec

2191 vues
16 avril 2021 0

Le certificat de vaccination numérique vert, sésame à la reprise tant attendue du tourisme...