80 jours à tourner en rond


Un grand classique que tout voyageur devrait avoir lu. En 1872, un riche gentleman londonien nommé Phileas Fogg, parie qu’il fera le tour du monde en quatre-vingts jours. Il est accompagné par Jean Passepartout, son serviteur français.

L’ensemble du roman mêle récit de voyage et données scientifiques comme celle utilisée pour le rebondissement de la chute du roman.

Ce voyage extraordinaire est rendu possible grâce à la révolution des transports qui marque le xixe siècle dans le contexte de la révolution industrielle. L’idée d’un voyage autour du monde en temps limité s’inscrit fortement dans le contexte de l’époque et était déjà populaire avant la publication du livre en 1872. 

Au prix de mille aventures, notre héros va s’employer à gagner ce pari !Un livre à offrir sans hésiter à ceux et celles qui rêvent d’un tour du Monde

Le Tour du monde en quatre-vingts jours
Jules Vernes





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Une Amazonie entre mecs

Une Amazonie entre mecs

595 vues
15 novembre 2019 0

Avec Amazonia, Patrick Deville propose un somptueux carnaval littéraire dont le principe est une...

Deux blancs font un noir. Avec les aborigènes d’Australie

Deux blancs font un noir. Avec les aborigènes d’Australie

1118 vues
25 octobre 2019 0

Les aborigènes ? D’authentiques sauvages, rescapés de la préhistoire, vivant dans le desert australien...

Noir c’est noir avec de la sueur et des larmes

Noir c’est noir avec de la sueur et des larmes

892 vues
18 octobre 2019 0

Tout jeune sous-secrétaire d’État aux Colonies, Winston Churchill accomplit, à l’automne 1907, une tournée...