Portraits de Paul Cézanne au Musée d’Orsay


Paul Cézanne a peint près de deux cents portraits au cours de sa carrière, dont vingt-six autoportraits et vingt-neuf représentant son épouse, Hortense Fiquet. L’exposition présentée jusqu’au 24 septembre prochain explore les particularités esthétiques et thématiques de Cézanne dans cet exercice particulier, notamment comment il instaure un dialogue entre des œuvres complémentaires et réalise de multiples versions d’un même sujet.

Une approche chronologique du Cézanne portraitiste permet d’étudier son évolution, en s’attardant sur les variations qui apparaissent dans la continuité de son style et de sa méthode. Portraits de Cézanne pose également la question de sa conception de la ressemblance et de l’identité du modèle, ainsi que celle de l’influence qu’ont pu avoir certains d’entre eux dans ses choix et dans le développement de sa pratique.

Les œuvres présentées, venues de collections privées et de prestigieux musées du monde entier, vont du remarquable portrait de l’oncle Dominique datant des années 1860, jusqu’aux ultimes représentations de Vallier, le jardinier de Cézanne à Aix-en-Provence, réalisées peu de temps avant la mort de l’artiste en 1906.

Cézanne est communément considéré comme l’un des artistes du XIXe siècle ayant le plus inspiré les générations suivantes. Sa façon unique de construire les formes à partir de la couleur, et son approche analytique de la nature, ont influencé les cubistes, les Fauves et les avant-gardes qui leur ont ensuite succédé.

Matisse comme Picasso désignaient d’ailleurs Cézanne comme « notre père à tous« . Face à ses portraits, nous sommes sans doute confrontés à l’aspect le plus personnel, et donc le plus humain de son oeuvre

 

Exposition organisée par le musée d’Orsay, Paris, la National Portrait Gallery, Londres et la National Gallery of Art, Washington

Exposition également présentée à :
Londres, National Portrait Gallery, du 26 octobre 2017 au 11 février 2018
Washington, National Gallery of Art, du 25 mars au 1er juillet 2018





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

En Asie dans le monde des fantômes …

En Asie dans le monde des fantômes …

634 vues
6 juillet 2018 0

Plongée dans le monde des esprits, de l’épouvante et des créatures fantastiques, l’exposition Enfers...

Mondes tsiganes, la touche de classe

Mondes tsiganes, la touche de classe

713 vues
30 juin 2018 0

Le musée de l’immigration tente de s’emparer du sujet des Tziganes, des Roms, et...

Premières de cordée, une Expo appelée à monter

Premières de cordée, une Expo appelée à monter

836 vues
9 juin 2018 0

Pour l’été 2018, la Cité de la tapisserie réinvestit les salles de l’ancien musée...